!!! rp libre d'hazel morgan (×)

août 2017 × des cas d'assassinat créent une vague de panique dans l'archipel. (+)

mai 2017 × début de la vague d'agressivité des pokémons sauvages.


vous pouvez proposer des missions et des ordres auprès des fossiles, vous serez récompensés de 100₽ ou 5pts EXP.
astrae
www
mp
Code par MV/Shoki - Never Utopia

× 01.09 // recensement jusqu'au 08.09 ×

jun|uriel ➴ what u do

 :: Noc'Nihili :: Île Créhelf :: Lugenir Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Jeu 3 Aoû - 16:55
Le brouillard était plus épais que jamais. Lugenir n'avait jamais été un endroit très lumineux pour être honnête, c'était enveloppé de brouillard ou de brume la plupart du temps, la plupart de la journée, mais surtout autour du lever de soleil, et de son coucher. Autant dire qu'autour de 23h, on n'y voyait quasiment pas à dix mètres. L'humidité était terriblement agaçante, et pour être entièrement honnête, tu avais dû rivaliser d'intelligence pour ne plus te mettre à friser comme le dernier des Couafarels. L'humidité dérangeait aussi Cyanure, mais elle avait dû s'y faire, par la force des choses, elle n'avait pas eu le choix. Elle avait plusieurs fois essayé subtilement de t'inciter à déménager, en cramant la moitié des meubles par exemple, mais tu n'avais jamais cédé. T'avais beau t'en plaindre à longueur de temps, t'aimais ce patelin. Tu savais pas trop pourquoi en vérité, c'était peut-être juste son ambiance. Les gens qui se croisaient ici ne semblaient être que des ombres de passage, ils n'y restaient jamais longtemps. Tu pouvais passer des heures à la fenêtre à fixer les gens aux longs manteaux et aux grands chapeaux sombres. Il n'y avait que des anonymes ici, pas de bonnes relations de voisinages, pas de grandes festivités, rien de tout cela. Une ville de recueillement et de silence.
C'était un peu comme si Lugenir avait échappé aux règles du bien et du mal.

A l'habitude, tu ne traînais pas trop dans les rues, mais fallait croire que ce soir était différent. Il fallait croire que cette soirée te rendait mélancolique, elle avait des airs d'éternité. Il n'y avait personne dehors, pas âme qui vive. Tu t'attendais presque à croiser des pokémons spectres, ou un vol de cornèbres. Mais rien. Fallait croire que même les pokémons avaient désertés ce coin. Dans la brume, néanmoins, Cyanure discerna une silhouette, puisqu'elle se redressa sur ton épaule et émit un petit feulement méfiant. Il y avait un peu de bruit, des pas rapides, des voix, basses. Ça attisa ta curiosité, parce qu'à l'habitude il ne se passait jamais rien ici. Alors tu te faufilais dans la brume pour rejoindre l'origine de l'agitation.

Il te fallu du temps pour en trouver la source, mais Cyane te guidait aussi bien qu'elle le pouvait, et tu lui faisais confiance. Finalement, tes yeux arrivèrent à discerner quelques silhouettes qui se détachaient de la brume rendue plus dense par la lumière faible des lampadaires. Des touristes, ici ? Tu ne pouvais t'empêcher d'être méfiant. Il ne s'agirait pas que Toxic vienne t'emmerder en squattant ce coin. Tu prétendais pas avoir Lugenir pour toi, loin de là, mais t'aurais juste pas aimé qu'on vienne te saouler avec des histoires de boulot. Trois individus, deux hommes, une femme, ils discutaient fort à présent mais tu n'écoutais pas. Cyanure venait de capter autre chose. Ici, elle était tes yeux et tes oreilles. Elle désigna un petit recoin entre deux bâtiments, tu pensais d'abord à un pokémon, naturellement, personne ne serait assez fou ou idiot pour sortir par ce temps, mais tu captais après coup que la silhouette était humaine, et elle bougeait. Cette silhouette, tu la reconnaissais entre mille. Il glissait dans la brume, se faufila contre les individus, en bouscula un, s'excusa, tu supposais, tu l'entendis pas, t'entendis juste le gars qui lui répondait.

— T'inquiète gros, nous non plus on y voit que dalle par ce temps.

Tu plissais les yeux légèrement, t'efforcais de suivre la silhouette du regard. Il était complètement con de faire ça ici, et c'était pas faute de lui avoir déjà dis, plusieurs fois. En rentrant, plus tôt, tu t'étais demandé pourquoi ton coloc-squatteur était pas là, maintenant tu savais. Tu faisais quelques pas dans sa direction, l'attrapais par le col pour le ramener à toi, et le tirer un peu plus loin du groupe, avant qu'ils ne remarquent leurs poches vides.

— Y a des claques qui se perdent avec toi, Jun.

Résumé
Origine : Natif
Pokémons :
Sac à dos :
avatar
CT06 - team toxic
— Arrivée : 27/05/2017
— Posts : 99
— Ft : lee taemin.
— Crédits : suture
— Age : 23 ans
— Occupation : arnaqueur.
— Journal : what to do.
— Trésorerie : ₽₽₽.
— Couleur : #724a5d
— Thèmes : 01 × don't listen
02 × pretty boy
03 × dead inside
— Pokedollars : 10 890.
— Points EXP : 51.
— Multicomptes : NAUTILE # LOUKA # ACHLYS

Voir le profil de l'utilisateur



POISON
boy.
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 3 Aoû - 18:19
Mais gros qu’est-ce que tu fous sérieux tu m’emmènes où là ?!

La voiture folle, elle fait la Séviper dans les ruelles sombres de Littérapolis. Klaxon, pokémon qui manque de se faire passer dessus, Jun est pâle et son conducteur a les mains crispées sur le volant. Owen trempe dans les mauvaises affaires de la CT06, c’est pas nouveau. Jun macère de son côté, il s’y noie, enfin là il se noie plutôt dans sa sueur tant son chauffeur le met mal.

Gros je te jure je vais pas payer ta course hein.
Oui oui t’inquiètes, je gère grave.

Enfin ce n’est pas qu’il comptait le faire de toutes façons et il a le sentiment qu’Owen est au courant, ça ne le met pas mal à l’aise pour autant de toutes manières tout ce qu’il souhaite c’est de sortir de la ville en vie. C’est l’objectif de mission, un peu une partie de la quête principale, celle de se faire de la thune. Du coup il retourne dans son patelin après une belle partie de chasse endiablée toute la journée, il compte les pokédollars, y a pas grand chose mais ça pourra toujours payer la bouffe de ce soir. Pas son voyage en taxi, cependant. Un autre virage contrôlé, il pleut et c’est la merde, il sent bien qu’Owen il y voit que dalle dans les petites ruelles étroites et obscures de la ville mais il a confiance enfin il est bien obligé d’avoir confiance. Finalement Owen lui fait une fleur, il lui en fait plusieurs même, il l’emmène directement sur la route 01, c’est bien la merde pour avancer, surtout par ce temps, mais ils sont habitués, Owen a conduit sur à peu près tous les terrains de l’île de toutes façons, et puis faut avouer que ça l’amuse de slalomer entre les hautes herbes. C’est un gros con et c’est bien pour ça que c’est un pote de Jun.

Enfin.

Il est à Lugenir.

Il se tire de la bagnole et se barre en courant, disparaissant dans la brume. Il sort pas Absynthe de sa pokéball, c’est bien trop le bordel et il aurait peur de le perdre pour être honnête. C’est son seul pokémon, vous savez. Trop précieux, trop rare. C’est un peu sa seule famille, enfin ce n’est pas comme s’il avait besoin d’une famille non plus. Il s’enfonce dans les rues fréquentées, Lugenir est vide, ville de fantômes où aucun pokémon spectre ne se presse. Il soupire lourdement, se plaint tout seul sans se soucier de déranger qui que ce soit, de toutes façons y a pas un Chaglam qui se balade par là.

Y a un trio, pas loin. Des touristes peut-être, il sait pas trop il s’en fout en fait, c’est surtout qu’ils ont l’air pas mal cons et puis les holokits dernière génération sont rangés bien en évidence, y a de la thune aussi ça se voit, Jun il s’en lèche les lèvres rien que de voir ça. Du coup il prend de l’élan et se met à courir, à trotinner en fait un peu et là le coup éclate la bousculade entre eux, ses mains se baladent alors qu’il fait semblant de perdre l’équilibre, tout lui revient. Il fait un grand sourire, ses yeux finissent en une fine ligne et il a toutes les dents dehors alors qu’il s’excuse en se faisant timide et mal assuré, on lui répond il n’écoute pas il s’est déjà tiré.

Putain GG.

Il se félicite tout seul, et on l’attrape par le col. Il doit avoir un espèce de sixième sens ou un bordel de ce genre car il reconnaît immédiatement Uriel - ou alors est-ce les cheveux de neige et le lézard de mauvaise augure se balançant sur l’épaule ? - et se laisse faire, comptant la thune et observant les deux holokits flambant neufs entre ses mains agiles. Il a un grand sourire qui s’étale alors qu’il tourne la tête vers son colocataire courroucé.

Gros t’as vu ça ? Ils sont v’là neufs ! Bon viens on se tire, j’ai faim.

Résumé
Origine : Colon
Pokémons :
Sac à dos :
avatar
CT06 - team toxic
— Arrivée : 30/05/2017
— Posts : 14
— Ft : KIM JIWON (BOBBY)
— Crédits : CPROJECT
— Age : TWENTY
— Occupation : /ERROR 404
— Fiches :
RAFFINÉS SONT LES HOMMES
ATTIRÉS PAR L'ABOMINABLE
BALLERINES ET CORDES VOCALES DE FER
— Journal : FACE DE RAVAGE
— Trésorerie : HAUTES LUMIÈRES
— Couleur : GOLDENROD SKIN
— Pokedollars : 1450P
— Points EXP : 0.
— Rps en cours :
(ɪɴᴄᴏᴍɪɴɢ ᴛʀᴀɴsᴍɪssɪᴏɴ)
— Multicomptes : (ɪɴᴄᴏᴍɪɴɢ ᴛʀᴀɴsᴍɪssɪᴏɴ)

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 3 Aoû - 18:47
— Gros t’as vu ça ? Ils sont v’là neufs ! Bon viens on se tire, j’ai faim.

Tu fronces les sourcils à croire qu'il se fout juste littéralement de ta gueule, d'un autre côté, tu peux pas lui retirer le fait qu'il ai réussi à se remplir les poches. C'est marrant ça, tous les agents s'efforcent de prévenir les touristes de Litterapolis à grands coups de "faites attention aux pickpockets qui grouillent dans les rues", mais on dirait que les gens ne considèrent pas le moins du monde le fait que les dits pickpockets puissent se balader ailleurs dans l'archipel. Du coup, même si ça paye plus de réussir à Litterapolis, c'est plus facile ailleurs. Les gens sont moins méfiants. Du coup, t'es pas vraiment surpris de savoir que Jun a réussi sans le moindre mal ce qu'il réussi le mieux. Tu tends la mains pour ébouriffer ses cheveux, claquant ta langue contre ton palais, agacé. Il est con de courir autant de risques. D'un autre côté, y a pas un chacripan dans le coin, t'as jamais croisé le moindre agent à Lugenir, tu supposes que vous êtes en paix ici. Mais si des vols sont signalés, qu'est-ce qui se passera ? Hé bah ouais, ils viendront vous envahir comme de sales Fermites.

Sauf que ça, Jun il y pense pas. Jun il pense pas beaucoup.

— Tu comptes pas sur moi pour te faire à bouffer j'espère.

Tu lui jettes un regard en biais, un regard mauvais. T'as trop l'impression d'être sa daronne parfois. Il fout ton appart en bordel, te fait des petits yeux tristes pour que tu lui fasses de bons petits plats, et il squatte toujours chez toi malgré le fait que vous aviez convenu qu'il payerait un loyer et qu'il l'a tout simplement jamais fait. Jamais. Réellement. Tu enfonces tes mains dans tes poches alors que Cyanure saute sur les épaules de Jun, puis grimpe sur sa tête, dans ses cheveux. Elle aime bien squatter là-bas. Tu sais pas trop pourquoi elle l'aime autant, Jun, mais tu supposes que ça évite d'avoir des morts de plus dans le coin.

— On devrait pas traîner dans le coin. Y a des attaques mortelles ces derniers temps.

Tu penses pouvoir te défendre, et tu penses que Jun est entièrement capable de fuir, mais t'as pas vraiment envie de vérifier, vu comment on raconte avoir trouvé les cadavres. T'as aucune envie de finir éventré et tout, franchement très peu pour toi. Du coup, tu presses le pas jusqu'à votre rue, et intérieurement tu pries giratina - vieille habitude - qu'il ne vous arrive rien de grave. Ou rien du tout. D'un autre côté, si d'autres touristes traînent dans le coin... Et tout à coup, alors que t'es juste perdu dans tes pensées, une voix te fait sursauter.

— HEY P'TIT CON ! TU PENSES POUVOIR ME FAIRE LES POCHES TRANQUILLE ?

Oh non. Tu tournes la tête vers Jun et lui lance un regard sévère, vraiment. Forcément, il croyait quoi ? Les gens ont forcément besoin de leur holokit pour traîner dans le coin, et lui il prend tout, et les laisse sans rien ? Putain il est con ou bien ? Tu grognes légèrement après tout, parce que vous êtes en infériorité numérique et que vous êtes super proches de l'appart, il est hors de question d'aller se cacher là bas, c'est un coup à avoir une descente de ranger chez toi et merci mais non.

— T'as intérêt à te rattraper.

Un silence, et plus bas tu ajoutes, un fin sourire aux lèvres.

— Et tu me dois au moins un resto.

Résumé
Origine : Natif
Pokémons :
Sac à dos :
avatar
CT06 - team toxic
— Arrivée : 27/05/2017
— Posts : 99
— Ft : lee taemin.
— Crédits : suture
— Age : 23 ans
— Occupation : arnaqueur.
— Journal : what to do.
— Trésorerie : ₽₽₽.
— Couleur : #724a5d
— Thèmes : 01 × don't listen
02 × pretty boy
03 × dead inside
— Pokedollars : 10 890.
— Points EXP : 51.
— Multicomptes : NAUTILE # LOUKA # ACHLYS

Voir le profil de l'utilisateur



POISON
boy.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ad vitam aeternam :: Noc'Nihili :: Île Créhelf :: Lugenir-