!!! décembre 2017 × l'enquête stagne, de nombreuses battues sont organisées. le "monstre" rode. (+)

août 2017 × des cas d'assassinat créent une vague de panique dans l'archipel. (+)

mai 2017 × début de la vague d'agressivité des pokémons sauvages.


vous pouvez proposer des missions et des ordres auprès des fossiles, vous serez récompensés de 100₽ ou 5pts EXP.
daylight
www
mp
dr.feelgood
www
mp
vous ?
www
mp


×


Tape m'en cinq. (avec Louka)

 :: le petit plus :: archives :: archives rp Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Mar 30 Mai - 23:11
Allongée en bikini et mini-short sur le porche de sa pension, Lee regarde le ciel à travers le trou béant qui ronge le plafond. Il fait beau. C'est agréable. De toute façon, elle a rien de mieux à foutre, aujourd'hui. Aujourd'hui comme tous les autres jours de la semaine, d'ailleurs. Et non, réparer ce toit n'est pas une priorité, encore moins une nécessité.
Lunettes de soleil sur le nez, elle claque des doigts pour qu'on lui affrète un cocktail. Elle se carre les steaks de savoir ce qu'il y a dedans, du moment que c'est fort. Elle a besoin de faire comme si son existence n'était pas complètement misérable. Dans la minute, son Draby lui amène une boisson rougeâtre dans un verre à pied. Une petite rondelle d'orange sanguine est accrochée au rebord.

"T'es le meilleur, mon pote. Tape m'en cinq."

Elle lui offre un thumb up avant de le highfive. La paille dans sa bouche, elle sirote tranquillement le mélange exotique. Dragqueen vient s'installer à côté, dans un panier plein de soutifs et de strings déchirés. La brise est agréable et la musique classique qui transpire des haut-parleurs rajoute un peu de cachet à la scène (ou en coupe un peu le ridicule, au choix). Rien de tel qu'une petite chevauchée des Walkyries pour plus se sentir péter.

"Tu sais quoi DQ ? Ce soir on sort !"

Le dragon semble soupirer face à pareille insouciance. C'est déjà ce qu'ils ont fait la veille. Et la veille de la veille. Et la veille de la veille de la veille. Et ainsi de suite. Lee tient plutôt bien l'alcool, ce n'est pas le souci, non. Le truc, c'est qu'une fois sur cinq, elle a tendance à organiser des afters façon projet X et que la baraque tombe en ruines (en partie) à cause de ça. Le trou dans le toit ? Un gars complètement bourré qui s'est pris pour un roucool. Oui, oui. Un roucool. Ce n'est même pas une blague. Ce soir, c'est cette cinquième fois. D'après les statistiques, il y aura de la casse. Et c'est qui qui va nettoyer et ramasser tout ce beau monde à la petite cuillère ? Certainement pas Lee, on est d'accord.

Les yeux fermés, le visage qui profite des rayons de soleil, la source de lumière est soudain bouchée par quelque chose qui se penche au dessus. Sans prendre la peine de bouger, ou de regarder, les sourcils se froncent et les accusations vont directement à son pauvre compagnon.

"Drag, bouge de là s'teuplaît. Ton père est pas vitrier... Je suis même plutôt sûre qu'il en cassait, du verre, en fait... Mais bref ! Bouge, tu seras mignon."
Invité
avatar
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Mar 30 Mai - 23:36
Bon, c'était une idée de merde. C'était vraiment une vraie idée de merde. Genre, à quel moment ... Tu soupirais. Tu soupirais depuis déjà au moins une demie-heure. En vrai, juste avant ton expédition dans la vallée, t'avais cru voir passer une commande. Un pokémon vol. Tant mieux, vu que t'étais revenue avec un Étourmi tout neuf, vous m'direz. Sauf que voilà, quand t'étais rentrée, t'avais pris davantage la peine de te pencher sur la question. Le truc c'est que la commande, elle venait pas de n'importe qui. Putain. T'aurais dû t'en douter. Tu t'étais encore réjouie pour rien. Lee. Lee c'était la meuf qui donnait pas de nouvelles depuis plus d'un mois, et c'était surtout la meuf qui payait pas, généralement. Et penser cela te laissait vraiment l'étrange impression d'être une pute. Mais bon. Bref. Fallait aller tirer ça au clair, et tu t'étais jurée de pas partir de chez elle avant d'avoir tes deux cent pokedollars en poche. Coûte que coûte.

T'avais fait le trajet, c'était pas très loin, tu vivais à littérapolis et visiblement son adresse n'avait pas changée - donc aucune excuse pour ne pas te contacter durant tout ce temps, hein - t'étais remontée à bloc et t'avais Lamia sur les talons. Alors. Il fallait savoir que Lamia aimait beaucoup Lee. En même temps... Lee était là le jour où t'avais reçu Lamia, donc c'était la deuxième personne qu'elle avait vu après un long trajet par la békiposte, en somme, ça se comprenait.

Tiens, Lee ne perdait pas ses mauvaises habitudes, tu la trouvais sans mal, devant chez elle, allongée pour... bronzer ? Bon, ok, le soleil était à se damner ces derniers temps, mais elle avait pas du taff ? Elle avait la vie beaucoup trop belle, elle, t'aurais dû doubler tes tarifs. Et voilà qu'elle gueulait après son pokémon, qui - juste à côté de toi - t'observait un peu bizarrement. Tu t'étais toujours demandé si son draby n'était pas un peu diminué lui aussi. Ça devait être un truc de pokémon domestique. Non parce que quand on voyait Lamia on se doutait bien que... Ah bah tiens. La Rocabot venait de capter la présence de Lee - cinq minutes en retard, quand je vous disais qu'elle était diminuée - et venait de littéralement lui sauter dessus pour lui lécher le visage goulûment. T'étais presque sûre de pas pécho ce soir. Quoi que, Lee était un peu chelou, ça pouvait lui plaire.

— Tu m'dois d'la thune, Byrne.

Tu prenais toujours un malin plaisir de dire son nom de famille n'importe comment quand il s'agissait de l'emmerder. Hhh. T'étais diabolique quand tu le voulais, fallait bien avouer. Et Lamia qui s'était mis à léchouiller ses doigts maintenant. God. Pire retrouvailles ever.

— Lamia, stop. C'est mon taff que tu piques, là.

Subtilité, bonjour.
Invité
avatar
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Mer 31 Mai - 1:40
La langue rugueuse qui passe en plein sur son faciès lui fait ouvrir net les yeux. Pas trop non plus. Il paraît que la bave, c'est pas très hygiénique. Y en a qui se répand un peu partout dans ses cheveux, d'ailleurs. Lee se redresse et entoure Lamia de ses bras. C'est forcément Lamia. Elle reconnaîtrait ce clebs entre dix milles. Et puis, y a Louka juste là. Ça aide à confirmer. Les yeux de la blonde reluquent de haut en bas sans la moindre gêne. Conclusion ? Trop de vêtements.

"Elle est beaucoup plus douée qu'toi. Et puis j'te dois quedal."

C'est répondu du tac au tac, avec un sourire aussi étincelant que dans une pub de dentifrice. Ça faisait un moment que Lee avait pas vu Louka. Un mois et quelques. Probablement quand elle a commencé à voir Riley, en fait. Avant qu'on ne crie au bouche trou, pour sa défense, on n'a pas non plus cherché à la contacter. Et puis, cette commande, c'était un peu comme prendre des nouvelles, non ? Elle sait pas faire ça, Lee, prendre des nouvelles. Être attentionnée. Avoir des amis.

"C'est plutôt toi qui me dois un coiffeur, là. Mon brushing, putain."

La bave coule de ses cheveux. On dirait qu'on lui en a renversé un sot sur la tronche. Et c'est à peu près ce à quoi équivaut le passage de Lamia. Elle l'aime, ce clebs. Presque autant que Drag. Mais putain, ça doit être un sacré entretien. Elle essuie son visage d'un revers de bras et le secoue énergiquement pour se débarrasser du surplus.

Assise sur son porche, Lamia entre les jambes, Lee regarde Louka d'en bas, toujours avec la même lascivité qui brille dans le fond des pupilles. Elle a l'air de passer complètement outre l'état pseudo-vénère de la chasseuse. Ok, elle a peut-être commandé un pokémon vol pour la faire venir jusqu'ici. Ok, elle a peut-être pas vraiment (l'envie) la thune pour payer. Et ok, elle maintient le silence radio depuis plus d'un mois. Mais Lee est Lee. Et on n'exige pas de Lee. C'est Lee qui exige. C'est Lee, le centre du monde.

"Et puis t'es bien trop habillée pour exiger quoi que ce soit."

Un grand sourire innocent se dessine sur les lèvres. Le mot innocent étant incompatible avec Lee, on se doute que c'est encore plus fake que la plante verte qui trône en plein son entrée (spoiler : elle est en plastique). Soudain, elle se souvient qu'elle est censée prêcher la monogamie. Un soupir mélangé à un uuuurgh sonore s'extirpe de ses poumons dans une profonde agonie mentale. Il lui faut définitivement un remontant. Elle claque des doigts et Drag disparaît dans la baraque.

"Quoique. Pour l'intégrité de mon couple, garde tes fringues."

Lee agite la main, l'air déçue. Le mot fait toujours tout bizarre dans sa tête. Elle dépose un bisou sur le haut du crâne de Lamia et termine le fond de son premier verre alors que Dragqueen lui en ramène un deuxième. Une mixture verdâtre qui dégage une forte odeur de citron.
Invité
avatar
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Lun 12 Juin - 17:27
Attendez. Est-ce que t'as vraiment entendu ce que t'as entendu ? Oh oui, bien sûr, Lee est fidèle à elle même et les images de vos nuits défilent dans ta tête, tu l'aimes bien Lee. Mais est-ce qu'elle a vraiment dit le mot interdit ? Nan. Tu clignes des yeux, une fois, deux fois. C'est marrants parce que tu l'imaginais pas finir dans ce genre d'emmerdes avant toi. Tu imaginais que vous vous en sortiriez bien toutes les deux. Fallait croire que non. T'approches avant de te poser à côté d'elle. En vrai, elle vient de te faire l'effet d'une douche froide, comme jamais, c'est chaud parce que t'es plus du tout vénère. Elle a happé toute ton intention avec un seul mot et t'hésites entre prendre un air vraiment concerné, consterné ou juste éclater de rire. On suppose que t'essayes de faire un truc entre les trois et la vérité c'est que ça ressemble pas à grand chose pour le coup. T'as l'air débile, encore plus que d'habitude. Tu te calmes presque aussitôt et prend un air sérieux.

— T'as perdu un sale pari ou quoi ?

Nan sérieux, c'est quand même pas la meuf qui prêchait la liberté et le je-m'en-foutisme, épicurienne au possible qui va te dire qu'elle est en couple ? Tu sais pas réellement si t'es déçue ou amusée, tu attendais pas du cul en venant ici. Tu attendais du fric, vraiment. Et puis surtout des nouvelles, parce qu'elle aurait très pu être morte depuis le temps. Tes yeux se posent sur Drag et tu esquisses un sourire amusée, elle l'exploite toujours hein ? Le pokémon a plutôt la belle vie, et Drag est bien plus futé que Lamia. Faut avouer que c'est pas super dur non plus en fait. Le pokémon roche a posé sa tête contre les cuisses de Lee, ravie de se faire câliner par sa deuxième maman, on suppose. Tu soupires faiblement, avant de détourner les yeux.

— C'est pour ça que t'as arrêté de me parler ?

Tu te souviens juste d'avoir envoyer un sms, de jamais avoir eu de réponse, et de pas avoir insisté. T'aurais peut-être dû. Mais de toutes façons, ça n'aurait rien apporté, non ? Après tout, c'était pas comme si y avait un truc entre vous, non ? Tu dévisages Lee du coin des yeux avant de grimacer. T'as mis les pieds dans le plat, t'en es presque sûre. Putain t'es conne des fois aussi. Mais t'as envie de savoir, c'est quand même pas un crime d'être franc ? C'est pas elle qui va t'en vouloir, t'en es presque sûre.
Invité
avatar
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ad vitam aeternam :: le petit plus :: archives :: archives rp-