!!! avril 2018 × migration massive de lokhlass à la crique melo-crique et de tiplouf à la rivière origine.

hiver × perturbations climatiques, la bête rode toujours.


vous pouvez proposer des missions et des ordres auprès des fossiles, vous serez récompensés de 100₽ ou 5pts EXP.
daylight
www
mp
dr.feelgood
www
mp
vous ?
www
mp


×


Remember - FT Libre/Solo

 :: Noc'Nihili :: Île Créhelf :: Littérapolis :: casino Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Mar 3 Avr - 17:46
Remember
ft. Karel
L'eau rentre dans sa gorge, l’empêchant de respirer. Il se sent étouffer, ses yeux s'ouvrent et ne voient qu'un vague flou sombre, il se débat, ses membres semblent être fait de plombs alors qu'il puise dans ses dernières forces pour émerger à la surface. Il arrive tant bien que mal à passer la tête hors de l'eau, pour se retrouver au cœur d'une tempête monstrueuse. Il aperçoit encore les lueurs lointaine d'un navire, celui dont il vient d'être éjecté, mais elles lui semblent s'éloigner. Il agite ses jambes et ses bras pour se maintenir en surface, et commence à nager vers la côte, bien qu'il ne sache plus vraiment si la direction est la bonne. Il ne fait pas dix mètres avant de voir un mur d'eau lui foncer dessus, tellement haut qu'il en distingue à peine le sommet avec l'obscurité. C'est tout juste s'il a le temps d'inspirer un grand coup avant d'être propulsé vers le fond encore une fois, et la puissance de la vague vient compresser tout son corps. Il expire un peu d'air malgré lui alors qu'il se sent attiré vers le fond tout en étant ballotté dans tout les sens. Refusant de céder à la panique, il remonte, l'effort produit lui demande plus d'air qu'il n'en dispose, ses poumons le brûlent rapidement avant qu'il n'arrive de nouveau à émerger des eaux. Il reste immobile quelques secondes, reprenant son souffle, pour finalement être engloutit par une nouvelle vague à peine remit. La calvaire recommence, il lutte, de toute ses forces, une fois, deux fois, trois fois. Son esprit sent la panique le prendre peu à peu alors que la raison lui dit clairement qu'il ne survivra pas. Mais l'homme refuse de se laisser aller, il persévère, en vain, la tempête le reprend à chaque fois, il coule des dizaines de fois, son corps est fatigué, ses muscles et ses poumons le brûlent tandis que ses yeux sont rouge et remplis de larmes. Tout ce qu'il voit, ce sont de vagues mouvement d'eau, alors il pourrait aussi bien ne rien voir. A plusieurs reprises il s'est senti toucher quelque chose alors qu'il était entraîné par le fond, certainement un pokémon marin fuyant lui aussi la fureur des eaux. Son corps l'abandonnant, son esprit ne tarde pas à suivre, et ses pensées dérivent en même temps que son corps. Il pense à Karel, sa douce Karel. Il s'accroche au souvenir de son visage, des moments passés avec elle, qui deviennent de plus en plus durs à revoir alors qu'il se sent partir. Une nouvelle vague le percute de plein fouet, balayant les souvenirs et les pensées aussi facilement qu'un navire. Cette fois-ci, il ne lutte plus, il n'en a plus la force. Abandonnant sa dernière lueur d'espoir, l'homme se laisse entraîner par l'océan, qui l'aura vu naître, puis mourir. Cependant, ce ne sera pas sans douleur, tout d'abord, ce sont ses poumons qui semblent être projetés dans un brasier alors que sa réserve d'air est épuisée. Puis la suffocation prend le relais, et il ne peut empêcher ses mains de venir griffer sa gorge tellement elle lui fait mal. Sa bouche s'ouvre par réflexe, cherchant le moindre brin d'air, il ne trouve que de l'eau salée. La douleur devient insupportable, alors il …

Il se réveille en sursaut. Il est trempé de sueur, tout comme ses draps. Voilà bien plusieurs semaines qu'il n'avait pas refait ce cauchemar, qui s'est malheureusement avéré bien réel. Revan reste un moment assis sur son lit, reprenant son souffle et calmant son corps. Il se sent vidé de son énergie, comme s'il avait été sur place encore une fois. Comme à chaque fois en réalité. Mais un détail le trouble, d'habitude, le cauchemar dure bien plus longtemps. C'est comme s'il avait été stoppé en plein milieu, comme si … Il tourne la tête vers le sommier du lit, pour y découvrir une Athéna, apeurée semble t-il. Sans doute l'a t-i réveillée en sursaut, Revan sait qu'il n'est pas très discret durant ses crises. Il remarque alors les mais de son tarsal, qui semble perdre de leur lueur violette qu'il note juste à temps. Il comprend alors que l'interruption du cauchemar provient d'Athéna, qui s'est débrouillée pour apprendre à utiliser ses pouvoirs pour calmer son esprit. « Merci Athéna » Il la prend dans ses bras et la câline un instant, autant pour la remercier que pour la rassurer. Désormais trop réveillé pour se rendormir, Revan se prépare et descend les escaliers du casino, où Karel l'a gentiment invité à séjourné, pour aller prendre un déjeuner. Il est encore tôt, et il n'y a pas âme qui vive encore, même Goby est assoupit dans son petit coin aménagé au rez de chaussé. N'ayant pas beaucoup d'appétit, il se sert un bol de lait et un jus de fruit avant de sortir à l'extérieur accompagné d'Athéna.



Résumé
Pokémons :
Sac à dos :
Divers :
avatar
protecteurs - tout ira bien
— Arrivée : 03/04/2018
— Posts : 620
— Ft : Travis Fimmel
— Crédits : Swan
— Age : 34 ans.
— Occupation : Videur au Casino, Team Aqua
— Trésorerie : ça c'est mes sous !
— Couleur : 775E9C
— Pokedollars : 16 520.
— Points EXP : 539.
— Rps en cours : [2/3]
— Multicomptes : Nope

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mer 4 Avr - 17:18
Remember
ft. Karel
L'air frais du matin lui fouette le visage, mais rien de désagréable, il a toujours apprécié sentir le vent froid sur son visage. Déjà, rien que lors de croisières en mer, il était toujours l'un des premiers debout, tôt le matin, afin de se rendre sur le pont et sentir l'air matinal pour se réveiller. Revan reste ainsi devant l'entrée du casino de longues minutes, cherchant où il peut bien aller. L'établissement ne devant pas ouvrir avant plusieurs heures, Goby semble vouloir le suivre pour passer le temps, et être un peu avec son dresseur. Ce dernier fait d'ailleurs passer Athéna sur le dos du laggron afin qu'ils se familiarisent un peu tout les deux. Après tout, l'un comme l'autre sont ses pokémons. Après avoir longuement réfléchit à sa destination, il décide finalement de suivre l'appel de la mer, bien qu'il en ait désormais peur. Rien d'anormal après ce qu'il a vécu, mais qui rentre en totale contradiction avec son amour des océans. Pris d'un élan de courage, il prend la direction des plages d'un pas rapide et aussi sûr de lui qu'il puisse l'être. Voyant approcher les reflets du soleil sur l'eau, Athéna semble se crisper et pousse de petits gémissements apeurés, en réponse au cauchemars qu'il a eu juste avant. En se retournant, il lui semble apercevoir une silhouette qui le suit, mais peut être est-ce son imagination, et de toute façon, il n'en a cure. « Ne t'en fais pas Athéna, ça ne sera pas comme dans mon rêve. Je ne me noierai pas ... » Le terme de rêve n'est pas vraiment le bon, il faudrait plutôt le qualifier de souvenir. Pas des plus plaisants il est vrai. Mais Revan aimerait vraiment réussir à se débarrasser une bonne fois pour toute de cette peur qui le tiraille depuis quelques années, depuis qu'il a été emporté par les flots. Ainsi que de ne plus faire ce rêve horrible.

Après quelques minutes de marche silencieuse à travers la rue principale de Littérapolis, ils se retrouvent devant la plage aménagée. La météo est clémente aujourd'hui, et le soleil commence à se lever, caché derrière quelques rares nuages. La température est supportable, douce même, et la mer n'est que peu agitée, quelques vaguelettes venant s'échouer sur le sable de l'île. Alors pourquoi sent-il une boule se nouer dans son estomac, qui grandit à chaque pas en direction de l'océan ? Est-il donc autant affecté que ça ? Et surtout, aura t-il le courage d'aller jusqu’au bout ? Autant de questions qui l'assaillent de toute part alors que sa détermination s'émiette petit à petit. Il marque plusieurs pauses avant même de poser un pied sur la plage sous le regard inquiet de ses deux camarades. « Allez, tu peux le faire ... » Un pas après l'autre, il s'approche, jusqu'à arriver à quelques mètres à peine de l'eau. Là, il se fait violence pour enlever ses chaussures et son tshirt et reprendre sa route. Goby, de son côté semble plus enjoué, et galope littéralement avant de plonger un grand coup, oubliant qu'Athéna est encore sur son dos. Instinctivement, Revan accoure pour la rattraper, jusqu'à se retrouver avec de l'eau au dessus des genoux, le stoppant net. Goby récupère Athéna et commence à jouer avec elle, tandis que le dresseur reste comme pétrifié en voyant les vagues, pourtant loin d'être énormes, casser devant lui et lui arrivant dessus. Ses mains commencent à trembler alors que des souvenirs lui remontent en tête.



Résumé
Pokémons :
Sac à dos :
Divers :
avatar
protecteurs - tout ira bien
— Arrivée : 03/04/2018
— Posts : 620
— Ft : Travis Fimmel
— Crédits : Swan
— Age : 34 ans.
— Occupation : Videur au Casino, Team Aqua
— Trésorerie : ça c'est mes sous !
— Couleur : 775E9C
— Pokedollars : 16 520.
— Points EXP : 539.
— Rps en cours : [2/3]
— Multicomptes : Nope

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mer 4 Avr - 17:27
remember
revan & karel

Tu n’étais pas spécialement du genre à dormir énormément. Du moins, tu ne l’étais plus depuis que tu vivais dans cet archipel, et surtout, depuis que tu avais la charge du Casino. Au fil des semaines, tu avais pu te rendre compte que tout de même, ce n’était pas une mince affaire que de gérer un tel endroit. Les papiers. Les employés. Les clients, contents ou mécontents. Au moins, tu étais la directrice et tu n’avais pas à t’occuper de tous les détails. Tu donnais ton accord, ou non, et d’autres personnes se chargeaient de superviser les choses. Toi, tu ne te mêlais que des choses qui t’intéressais, et parfois, on te demandais ton intervention quand surgissait un soucis, mais ça s’arrêtait là. Sauf que tout de même … Parfois, tu avais l’impression de manquer de toi pour toi-même. Du coup, tu avais pris l’habitude de te lever tôt, parfois très tôt d’ailleurs, histoire de profiter de l’aube, et des quelques heures avant l’ouverture du Casino pour une balade, ou un tour sur le marché qui deux fois par semaine, prenait place non loin de l’établissement de jeux. C’était le cas, aujourd’hui, d’ailleurs et toi, tu aimais particulièrement ce marché. Tu appréciais les odeurs qui pouvaient flotter dans l’air dès les premières lueurs du jour à cause de la nourriture diverse et variée, tu aimais la couleurs des baies sur les étals, et le goût des poffins. Tu aimais te faire plaisir en achetant de temps en temps l’un de leurs énormes beignets à la confiture de baies, ou encore constituer ton déjeuner des plats délicatement préparés directement sur le marché.

Tu étais donc déjà parfaitement réveillée ce matin là, lorsqu’il t’avais semblé entendre des pas, en bas. Le matin, lorsque tu buvais ton jus de fruits, accompagné de ta viennoiserie, tu ne fermais jamais la porte de ce bureau pour laisser Bubble et Luuna aller et venir à leur guise dans la pièce. De toute façon, il n’y avait jamais personne si tôt … les employés commençaient généralement à arriver une à deux heures après ton premier repas de la journée, alors tu ne risquais pas réellement d’être dérangée. Lorsque tu étais descendu pour voir qui pouvait bien être déjà debout … il n’y avait déjà plus personne, et puisque tu étais déjà en bas, tu n’avais pas pris la peine de remonter. “▬ Bubble, tu viens, on sort ?!” Le petit Moustillon, désormais Mateloutre avait alors déboulé de la cuisine, un poffin entre les dents, suivi d’une Luuna qui se traînait un peu. “▬ Et toi, tu veux venir ou tu restes ici ?” La jeune Malosse avait lever la tête, pour te lancer un drôle de regard avant de faire demi tour … visiblement, ce n’était pas encore aujourd’hui que tu emmenerais ce Pokémon avec toi en balade. Mais au moins, elle ne restait plus dans son coin. Parfois, il lui arrivait de rester dans tes pieds, ou de suivre Bubble dans ses déambulations, signe que finalement, tu avais bien fait de lui laisser un peu de temps. Elle s’adaptait, lentement, mais sûrement. Il suffisait de la laisser se faire à la présence des autres, et tu espérais qu’elle en vienne à vous apprécier, toi, et ton Mateloutre mais pour l’heure, tu ne voulais toujours pas la forcer. Du coup, tu la laisses s’éloigner, avant de faire signe à Bubble de te suivre pour finalement sortir du Casino. Le temps était parfait. Aujourd’hui, aucun nuage à l’horizon. Le soleil brillait haut dans le ciel diffusant une chaleur agréable sur Littérapolis. Les odeurs du marché déjà installé te parviennent aux narines, te donnant cruellement envie d’aller parcourir ses étalages … pourtant, alors que tu balayes l’endroit du regard, il te semble au loin reconnaître deux silhouettes familières. Celle du Laggron déjà, parfaitement reconnaissable qui s’éloigne en compagnie d’un homme que tu supposes immédiatement être Revan. Après tout, il n’y avait que lui qui était capable de déloger Goby de ce Casino. Tu restes un instant là, à la porte, regardant dans une direction, puis l’autre … avant de finalement t’engager dans la rue principale à la grande surprise de Bubble. “▬ T’en fais pas, tu auras tes baies. Le marché est là toute la journée.” Là dessus, tu accélères légèrement le pas, sans lâcher du regard les deux silhouettes qui s’éloignent, visiblement en direction de l’océan. Tu ne sais pas vraiment pourquoi tu suis Revan … par envie, par curiosité … C’est vrai que ça te fais bizarre de le revoir. C’est étrange pour toi, de le voir au Casino, travailler, en chair et en os … et en un sens, quand tu le regardes, quand tu le regardes réellement, tu as l’impression de sentir ton cœur se fissurer en repensant à ce qu’il avait pu vivre après sa pseudo noyade. Seul. Sans un ami. Sans famille. Sans personne. Et toi, qui avait juste un mal fou à rester près de lui, et qui devait finalement lui donner l’impression de le rejeter.

Tu t’arrêtes un instant, lorsque l’homme met un pied sur le sable et s’avance puis finalement retirer chaussures et t-shirt avant de s’avancer encore un peu vers les vagues. Finalement, tu avances encore, retirant tes sandales pour marcher pieds nus sur le sable, sans lâcher du Revan du regard. Il semble … troublé. Ailleurs. Tu ne sais pas trop. Près de lui, le Laggron n’hésite pas une seconde à se jeter à l’eau, et à ce moment l’homme se précipite vers le Pokémon pour attraper le tout petit Tarsal que tu n’avais même pas vu, sur l’imposant Laggron. Là, Revan reste … pétrifié. C’est le mot oui. Goby reprend le tout petit Pokémon avec lui et toi, tu ne peux t’empêcher de t’approcher finalement, tandis que Bubble rejoint Goby pour jouer. Tu marches dans l’eau, pour rejoindre l’homme et tu viens te positionner juste à côté de lui remarquant alors son regard … apeuré. Ses mains tremblent, ça aussi tu le remarques. Du coup, tu viens poser la tienne sur son avant-bras avant de finalement venir te placer dans son champ de vision. “▬ Revan ? Tout vas bien ?”

Made by Neon Demon



ENTRECHOC

- screw your destiny -

Résumé
Pokémons :
Sac à dos :
Divers :
avatar
protecteurs - tout ira bien
— Arrivée : 28/03/2018
— Posts : 413
— Ft : lyndsy fonseca.
— Crédits : ka (ava) + le dieu tumblr + xynpapple (signature)
— Age : 31 ans.
— Occupation : admin de la team aqua de la région hoenn. tu gères comme une grande la dernière acquisition du boss : le casino de littérapolis et en bonus, tu joues au ranger, comme si tu n'avais pas assez de boulot comme ça dit.
— Journal : × all around.
— Trésorerie : × trésor.
— Couleur : #FA8072
— Pokedollars : 4.880 ₽
— Points EXP : 101.
— Rps en cours : × sauvage 1.
— Multicomptes : nageoire |

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Ven 6 Avr - 17:34
Remember
ft. Karel
Les souvenirs de sa noyade reviennent à la charge tandis que les vagues viennent se briser sur lui. Son corps le trahit et se met à trembler alors que ses yeux restent fixés au loin. Il devient incapable de bouger, de parler ou de se reprendre. Ses jambes sont à deux doigts de le trahir et il se serait effondré sur place, si une main n'était pas venu se poser sur son bras, et si Karel ne s'était pas positionnée devant lui. Sa ligne de vue étant bloqué, il cligne des yeux plusieurs fois, reprenant un semblant de contrôle, rien de très concret néanmoins. Malgré les éclaboussures d'eau, il sait qu'il est trempé aussi par la sueur, symptomatique de sa peur ayant refait surface. Les tremblements de son corps ne se calment pas vraiment pour autant, et il fait son possible pour rester digne, un minimum. “▬ Revan ? Tout vas bien ?” Non, ça ne va pas bien du tout, mais il n'arrive même pas à articuler une réponse, ses yeux regardent dans toutes directions, trahissant sa panique. Son souffle s'accélère et devient bruyant, et cette fois-ci, il ne tient pas debout, malgré le soutien de Karel, il tombe presque complètement dans l'eau, boit la tasse au passage, réussissant à peine à garder la tête hors de l'eau alors que le niveau n'arrive même pas à sa taille debout.

Avec l'aide de sa camarade, il réussit tant bien que mal à se mettre à genoux, gémissant presque, reprenant sa respiration comme s'il revivait cette nuit d'horreur. Son visage pâlit à vu d’œil alors qu'un haut le cœur le prend, mais qu'il parvient heureusement à contenir. « Je … Karel .. reste, reste. Me laisse pas me faire emporter, pas encore ... » Ses yeux ne voient plus le soleil éclatant pourtant devant lui, seulement l'obscurité de la nuit, et le déferlement des vagues. Son corps tout entier tremble, incontrôlable. Des larmes viennent même couler ses ses joues tellement la panique et la peur lui tiraillent l'esprit. Il faut bien cinq minutes avant que la crise ne passe, le souffle court, il réussit enfin à relever la tête vers Karel. Revan n'arrive pas à soutenir son regard, et baisse les yeux. Que vient-il de lui montrer ? Un homme faible, brisé. Loin de l'homme qu'elle avait connu. Pourquoi fallait-il que ce soit elle qui lui vienne en aide ? Il ne voulait pas montrer cette facette à la femme qu'il aime, pas comme ça, pas maintenant. Mais il est bien trop tard désormais, il ,n'arrive même pas à sortir entièrement de l'eau que ses forces le quittent de nouveau, et il retombe à genoux dans le sable, de l'eau jusqu'aux cuisses.

« Je suis faible Karel ... » Pas seulement physiquement, car n'importe qui le voyant torse nu comprend que l'homme n'a pas mangé à sa faim depuis un moment. Ses côtes sont presque visibles et il n'y a presque aucune graisse sur tout son corps. En vérité, seul l'idée de retrouver tout ses camarades de la team aqua lui a permis d'effectuer le long voyage jusqu'à cette île. Cependant, son esprit est faible lui aussi, brisé. Le moindre bruissement d'eau le fait bondir de peur. La solitude lui a tant pesé qu'il sent un énorme vide en lui. Nul doute qu'il serait certainement mort d'ici quelques mois, un an tout au plus, sans sa rencontre avec Arthur. Il lève des yeux implorant vers Karel. « Mon esprit, est en vrac … je … je me demande si je n'aurais pas du mourir en vérité. »



Résumé
Pokémons :
Sac à dos :
Divers :
avatar
protecteurs - tout ira bien
— Arrivée : 03/04/2018
— Posts : 620
— Ft : Travis Fimmel
— Crédits : Swan
— Age : 34 ans.
— Occupation : Videur au Casino, Team Aqua
— Trésorerie : ça c'est mes sous !
— Couleur : 775E9C
— Pokedollars : 16 520.
— Points EXP : 539.
— Rps en cours : [2/3]
— Multicomptes : Nope

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Ven 6 Avr - 23:50
remember
revan & karel

Rien ne va. Absolument rien. Et ça, tu le vois dès le seconde à laquelle cette fichue question est sortie de ta bouche. Tu le sens trembler, tu n’arrives même pas à empêcher ça, même en te mettant là, dans son champ de vision. Tu ne sais même pas ce qui lui prend, ce qui lui passe par la tête, tout ce que tu vois, tout ce que tu peux lire dans son regard, et sur son visage c’est … de la peur ? Oui, du moins ça y ressemble. Une peur panique que tu ne comprends pas, comme une idiote. L’espace d’un instant, son regard se met à changer encore et encore de direction, comme s’il cherchait de l’aide par tous les moyens, un moyen de se sortir de quelque chose qu’il craignait plus que tout. Et puis, sa respiration se fait plus bruyante, plus rapide, c’est presque comme s’il manquait de souffle pour aucune raison en apparence, et puis finalement, il s’effondre, il tombe, et là, c’est comme s’il paniquait au contact de l’eau. Il avale une ou plusieurs gorgée d’eau salée, il tousse, il se débat, comme si en quelque sorte il essayait par tous les moyens de chasser l’eau … l’eau, c’était pourtant son élément, non ? Il adorait l’eau. Du moins, le Revan que tu avais connu l’aimait. Il admirait l’océan. Il avait toujours ce besoin d’en être proche, et n’avait jamais craint d’y entrer, de s’y baigner. Et pourtant là … tu avais l’impression d’avoir en face de toi un enfant qui n’avait jamais vu autant d’eau de sa vie, et qui ne savait pas comment s’y prendre.

Tu l’avais lâché, lorsqu’il avait chuté, mais maintenant tu te décides quand même à le rattraper. Tu lui attrapes une main, puis l’autre, tu plantes ton regard dans le sien, tu lui parles de tout, de rien, tu lui offres quelques paroles apaisantes pour qu’enfin, il parvienne à cesser de remuer, et qu’il se mette à genoux, face à toi. Il est terrorisé … littéralement. Et là, c’est comme si tu comprenais tout en un instant. Ses paroles te revinrent en tête. Ce tout passage, durant lequel il avait évoqué sa lutte contre les éléments, lorsqu’il avait cru mourir au milieu des vagues. Il avait frôler la mort, tu le savais, et visiblement, cet événement l'avait marqué comme au fer rouge. Ça l’avait changé, ça l’avait forcé à craindre ce qu’il avait toujours aimé. “Je … Karel … reste, reste.” Et voilà. De nouveau, tout ça, ça te brises le cœur. C’est pour ça que tu restes loin de lui, aussi, pour ça que tu le fuis. Même avant de savoir pour cette peur nouvelle de l’eau, de l’océan, tu savais bien que Revan avait beaucoup souffert ces dernières années. C’était pratiquement écrit sur son visage, quand on le connaissait assez bien. Qu’est-ce que le monde avait fait de lui … hein ? “Me laisse pas me faire emporter, pas encore …” Par Arceus. Ça n’allait pas du tout. C’était comme s’il était ailleurs, maintenant. Comme s’il ne se rendait même pas compte que rien autour de lui n'était véritablement dangereux, à ce moment précis. Ma pauvre Karel … Tu es tellement perdue. Tellement impuissante à ce moment. Et tu pourrais presque te mettre à pleurer, toi aussi, en le voyant comme ça, en apercevant les larmes de détresse qui viennent inonder ses joues déjà humides. Tout ce que tu fais, c’est rester plantée là … droite, devant lui. Tu es bien incapable de trouver les mots, ou même les gestes pour l’apaiser. Toi qui l’avais si bien connu, toi qui l’avais tant de fois tenu entre tes bras, toi qui l’avais pratiquement connu par coeur, tu avais l’impression d’avoir un inconnu en face de toi, et de ne tout simplement pas parvenir à comprendre ce qu’il pouvait attendre de toi. Non. Tu ne fais que patienter, tenant juste ses mains entre les tiennes, les pressant légèrement pour faire sentir que tu es là … au moins là. Faute de mieux, faute de plus.

Et puis, finalement, il semble se reprendre au bout de quelques minutes. Il baisse les yeux, comme honteux de la facette qu’il vient de te dévoiler. Comme s’il voulait garder ça pour lui, pour continuer de se donner cette image de gros dur qu’il semblait tant affectionner. Ses mains glissent des tiennes, et il fait quelques pas pour sortir de l’eau … mais encore une fois, il retombe dans le sable mouillé et tu te mords la lèvre inférieur. Ca fait mal. Mal de voir Revan dans cet état … tu sais pas trop pourquoi ça fait si mal que ça, mais ça pique bon sang. Et malgré ça, tu t’approches, et tu t’agenouilles près de lui. “Je suis faible Karel …” Qu’est-ce que tu pouvais répondre à ça, hein ? Il suffisait de le regarder, pour comprendre que c’était vrai. Il avait bien changé. Et pourtant, c’était toujours lui, là, devant toi. Tu pouvais encore voir ces petits détails de sa personne qui étaient ancrés en toi, souvenirs indélébile d’un amour qui t’avais fais vibrer, et qui t’avais fais sentir tellement vivante. “Mon esprit, est en vrac … je … je me demande si je n’aurais pas dû mourir en vérité.” … Non. Non, il n’avait pas le droit de dire des choses pareilles. Pas à toi. Surtout pas à toi. C’était presque comme le perdre une seconde fois, et c’était vraiment, mais alors vraiment douloureux. “▬ Regarde moi.” Et sans vraiment lui laisser le temps de réagir, deux de tes doigts viennent se placer sous son menton, tu le forces à relever la tête, à te regarder droit dans les yeux. Tes yeux qui piquent. Tes yeux qui brillent. “▬ Tout ira bien.” Tu ne pouvais pas le savoir, et pourtant … une partie de toi en était quand même intimement convaincue. Tu avais confiance. Il se pensait faible ? Peut-être que là maintenant, il l’était. Mais la faiblesse, c’était humain. Et tu savais que derrière tout ça, il avait encore de la force, de l’énergie. “▬ Tu as lutté de toutes tes forces pour revenir av-- … Pour revenir parmi nous. Tu l’as fais. Tu es là.” Terminé de chercher tout le monde de part le monde. Maintenant, il pouvait se poser, se reposer. Il était comme à la maison, n’est-ce pas ? Il n’avait plus rien à craindre. “▬ Rien ni personne ne t’emporteras plus jamais.” Plus jamais loin de toi.

Made by Neon Demon



ENTRECHOC

- screw your destiny -

Résumé
Pokémons :
Sac à dos :
Divers :
avatar
protecteurs - tout ira bien
— Arrivée : 28/03/2018
— Posts : 413
— Ft : lyndsy fonseca.
— Crédits : ka (ava) + le dieu tumblr + xynpapple (signature)
— Age : 31 ans.
— Occupation : admin de la team aqua de la région hoenn. tu gères comme une grande la dernière acquisition du boss : le casino de littérapolis et en bonus, tu joues au ranger, comme si tu n'avais pas assez de boulot comme ça dit.
— Journal : × all around.
— Trésorerie : × trésor.
— Couleur : #FA8072
— Pokedollars : 4.880 ₽
— Points EXP : 101.
— Rps en cours : × sauvage 1.
— Multicomptes : nageoire |

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Lun 9 Avr - 17:14
Remember
ft. Karel
Son esprit revient à lui, petit à petit, mais pour Revan, il lui semble revenir de loin, très loin. Son corps est parcouru de frissons qu'il parvient à peine à contenir. En réalité, sans la présence de Karel à ce moment précis, il n'est pas certain qu'il aurait réussi a revenir à lui aussi rapidement. Goby lui aurait évité la noyade, mais pas le contre coup. Quelle image il peut bien renvoyer là, à Karel, celle d'un homme brisé, faible et qui a peur de l'eau de surcroît. En somme, tout l'inverse de ce qu'il était auparavant. Honteux et n'ayant même pas la force d'en faire plus, il regarde les grains de sables. La voix de son admin Aqua le tire légèrement de ses pensées morbides. “▬ Regarde moi.” Docile, n'ayant plus la volonté de résister, il s’exécute. Non pas qu'il ait le choix comme deux doigts viennent lui soulever le menton, portant ses yeux au niveau de ceux de Karel. Revan remarque qu'ils semblent aussi émus, de douleur. Il se laisse emporter par ce regard, il s'y perd et nage dans les souvenirs lointains et agréables qui viennent s'immiscer dans ses pensées à cet instant. Si bien qu'il manque presque de ne pas entendre ce qu'elle lui dit. “▬ Tout ira bien.” Si seulement ces simples mots pouvaient en effet avoir la capacités d'être vrais par le simple fait de les prononcer. Toujours est-il que Revan espère grandement voir sa situation s'améliorer. Tout ne peut qu'aller mieux de toute façon non ? Il avait déjà touché le fond, littéralement en étant traîné par la tempête dans les flots, désormais il ne peut que refaire surface. Mais l'effort à produire pour ça lui semble tellement colossal, et tellement éloigné, que son esprit désespéré capitule quasi instantanément.

“▬ Tu as lutté de toutes tes forces pour revenir av-- … Pour revenir parmi nous. Tu l’as fais. Tu es là.” Il ne remarque même pas l'hésitation de Karel sur sa phrase. Mais il note bien le contenu. Il est vrai qu'il avait tout fait pour tenir jusqu'à les retrouver, et il y était parvenu. Des années d'errance, de douleur, qui peuvent désormais être oubliées. Revan est avec des amis, des proches, il a du soutient. Cette pensée lui permet de retrouver un peu d'énergie, de retrouver des couleurs. Il inspire lentement, rejetant ensuite l'air de manière contrôlée, comme il le faisait avant quand il devait se calmer. “▬ Rien ni personne ne t’emporteras plus jamais.” Il pose son regard sur elle, et c'est là qu'il craque complètement. Les larmes s'ajoutent à des sanglots à peine contrôlés alors qu'il pose sa tête contre l'épaule de Karel. Retrouvant ainsi le confort d'un passé peut être révolu, il se laisse aller. Il laisse son chagrin, sa solitude, son désespoir s'évacuer un grand coup. Son bras droit agrippe le bras de sa camarade, fermement, mais avec douceur, laissant de côté ses réticences le temps de quelques minutes. Il reste ainsi bien trois minutes avant de reprendre le contrôle. Lorsqu'il relève les yeux, rougis, vers Karel, une partie de son assurance est revenue. Un énorme poids s'est envolé et Revan se sent bien plus léger désormais. Son regard retrouve cette dureté d'autrefois, ses épaules se redressent et les tremblements cessent. Il lâche aussi le bras de son ancienne amante, quand même embarrassé d'avoir fait ce geste. [b][« Pardon, c'était déplacé … mais … je me sens mieux. J'avais besoin d'évacuer tout ça je crois. » Il lui faut tout de même le soutien de la jeune femme pour l'aider à se relever, toute son énergie s'étant envolée en moins de dix minutes. Lorsqu'il pose de nouveau ses yeux sur l'océan, il n'y voit cette fois qu'une étendue d'eau calme, mais sent quand même l'appréhension tapie en lui. Il lui faudra du temps pour renouer avec son amour des océans. « Merci, je … tu m'as manqué tu sais. C'est toi, plus que les autres, qui m'a fait tenir tout ce temps. » Ce n'est certes pas très malin de dire ça comme ça, maintenant, mais tant qu'il y est, il souhaite dire tout ce qu'il a sur le cœur. « Comment dire. Je sais pas si tu le souhaites mais … j'aimerai bien, ne serais-ce que passer un peu de temps avec toi. Enfin, si tu es d'accord. »



Résumé
Pokémons :
Sac à dos :
Divers :
avatar
protecteurs - tout ira bien
— Arrivée : 03/04/2018
— Posts : 620
— Ft : Travis Fimmel
— Crédits : Swan
— Age : 34 ans.
— Occupation : Videur au Casino, Team Aqua
— Trésorerie : ça c'est mes sous !
— Couleur : 775E9C
— Pokedollars : 16 520.
— Points EXP : 539.
— Rps en cours : [2/3]
— Multicomptes : Nope

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Lun 9 Avr - 23:41
remember
revan & karel

C’était difficile pour toi, de le voir comme ça … aussi faible, aussi désemparé. C’était encore une preuve que la vie avait sacrément bien merdé. Tu avais décidé de garder tes distances, Karel, tu t’en souviens ? Oui. Parfaitement. Et pourtant, comme si tu pouvais le laisser là, seul. C’est presque comme si tu avais pressenti quelque chose, en le suivant ici, au lieu d’aller flâner sur le marché, comme prévu à la base. Et maintenant ? Tu en étais rendue là. A genoux, dans le sable, avec lui, lui qui semblait si perdu et pour lequel tu ne savais vraiment pas quoi faire. Toi et tes paroles qui se veulent apaisantes. Tu ne sais même pas si tu as encore le moindre … pouvoir sur lui. Si tu peux encore réussir à le calmer, le rassurer. Tu ne sais même pas si tu peux encore le toucher, simplement avec des mots. Et malgré tout, tu tentes quand même. Au risque peut-être de te rendre compte que tu n’es plus si importante … il l’avait dit, non, le jour de son arrivée ? Qu’il ne voulait pas s'immiscer dans ta vie. Ca voulait bien dire ce que ça voulait dire.

Tu ne sais même pas … si tu pourras t’y tenir, à ce que tu dis, tiens. C’est comme une promesse, même si tu ne prononces pas les mots magiques qui pourraient servir à la sceller. Tu ne laisserais plus rien, ni personne d’ailleurs l’emporter loin d’ici, loin de toi, aussi. C’était prévisible, non, que tu ré attaches à lui si rapidement. C’est pour ça que tu ne voulais pas l’approcher, parce que tu savais … tu te connais tellement bien. C’est comme si tu n’apprenais jamais rien. T’es le genre de fille qui tombe, qui se fait mal, très mal, mais qui finir toujours par remonter en selle. Et là ? Bah c’est pareil. Tu t’es promis de plus jamais t’accrocher à un homme. Et pourtant, tu te prenais à te dire que tu ne voulais plus qu’il reparte. Pauvre pomme. Sérieux. A tous les coups, c’est juste que ça avait toujours été là … et que l’avoir prés de toi, ça ne servait qu’à réveiller tout ça. Ouais … c’était encore une raison valable pour dégager de là en vitesse. Sauf que voilà. A peine as-tu prononcer tes quelques mots qu’il te lance ce regard … ce regard si triste, si bouleversant. Un regard furtif, que tu perds aussitôt alors que sa tête vient prendre appui sur ton épaule, et que les larmes se remettent à couler à flot, au beau milieu des sanglots. Il s’agrippe à toi, fermement, sans pour autant te faire mal. Et il reste là, tout contre toi, déversant toute sa détresse, sa tristesse, sa peur aussi sans doute sous forme de larmes qui s’écoulent sur ton épaule, puis dans ton dos. Ça dure de longues minutes, durant lesquelles tu restes là, sans bouger...avant qu’il ne reprenne finalement conscience de la réalité, avant qu’il ne se calme et qu’il se décide à se redresser. Il revient à lui. C’est comme si pleurer un bon coup lui avait permis d’aller mieux, de se reprendre, il se remet droit face à toi, reprends de l’aplomb et de l’assurance et tu as même l’impression de retrouver ces yeux … ce regard que tu connaissais par cœur, avant. Il relâche ton bras, remet de la distance entre vous deux. “Pardon, c’était déplacé … mais … je me sens mieux. J’avais besoin d’évacuer tout ça je crois.” C’est l’impression que ça donnait oui. Mais … déplacé ? Était-ce vraiment déplacé ? Ce n’est pas comme si tu étais une parfaite inconnue, si ? Est-ce que vous en étiez à ce point ? Celui où vous n’aviez même plus le droit de vous toucher, d’une certaine manière ?

Tu hoches la tête, et puis, tu aides Revan à se remettre sur ses jambes. Tu hésites à lui lâcher les mains, d’ailleurs un instant, de peur qu’il ne retombe … mais finalement tout va bien. Il tient droit, debout, sans problèmes, observant un instant l’océan si calme qui s’étire devant vous. “Merci, je … tu m’as manqué tu sais.” Gn. Et lui aussi, il t'avait manqué. Cruellement. Atrocement. Horriblement. Jusqu’à t’en faire mal et hanter tes nuits durant des mois, et des mois, en réalité. “C’est toi, plus que les autres, qui m’a fait tenir tout ce temps.” Non, non, non. Pourquoi est-ce qu’il fallait qu’il te dises des choses pareilles ? Ce genre de choses qui t’allait directement droit au cœur pour aller y mettre le bordel. “Comment dire. Je sais pas si tu le souhaites mais … j’aimerais bien, ne serait-ce que passer un peu de temps avec toi. Enfin, si tu es d’accord.” Par Arceus. Il avait remarqué hein, que tu passais ton temps à le fuir en ce moment … sans doute, sinon, il ne t’aurais jamais demander quelque chose dans ce genre là. Tu avais beau te cacher derrière tes obligations, ton travail, et l’entraînement de tes Pokémon, au bout d’un moment, ça ne fonctionnait plus visiblement. Du coup, tu t’en voulais encore plus … et maintenant, après tout ça, tu ne pouvais pas lui refuser ça, si ? Non. Clairement pas. D’ailleurs, tu n’en avais pas envie. Et sans savoir pourquoi, finalement, c’est toi qui reviens vers lui, sans prévenir, passant tes bras derrière sa nuque pour l’étreindre, le serrer contre toi, le sentir proche … tout autant que respirer son odeur, lorsque tu viens enfouir un instant, rien qu’un tout petit instant ton visage dans son cou. Ça ne dure pas, cependant. Tu recules bien vite. Étreinte furtive dont tu ne sais toi même pas trop quoi penser en réalité. Tu en avais besoin, visiblement. Et très envie, aussi. Pourquoi ? Aucune idée. “▬ Toi aussi tu m’as manquée …” Inutile se répéter encore une fois à quel point. “▬ Et … tu peux venir me voir quand tu veux. Tu sais ?” Honnêtement, ce n’était peut-être même pas le cas encore ce matin mais … peu importe. “▬ Comme si je pouvais te refuser ça. Ou te rejeter …” Ça en revanche, tu savais que tu en étais parfaitement incapable et ce depuis qu’il était de retour parmi les vivants. “▬ Tu veux … Tu veux venir au marché avec moi ? J’étais sortie pour ça à la base, ils vendent un tas de trucs … j’aime bien y aller alors si tu veux, tu peux venir avec moi. Non ?”

Made by Neon Demon



ENTRECHOC

- screw your destiny -

Résumé
Pokémons :
Sac à dos :
Divers :
avatar
protecteurs - tout ira bien
— Arrivée : 28/03/2018
— Posts : 413
— Ft : lyndsy fonseca.
— Crédits : ka (ava) + le dieu tumblr + xynpapple (signature)
— Age : 31 ans.
— Occupation : admin de la team aqua de la région hoenn. tu gères comme une grande la dernière acquisition du boss : le casino de littérapolis et en bonus, tu joues au ranger, comme si tu n'avais pas assez de boulot comme ça dit.
— Journal : × all around.
— Trésorerie : × trésor.
— Couleur : #FA8072
— Pokedollars : 4.880 ₽
— Points EXP : 101.
— Rps en cours : × sauvage 1.
— Multicomptes : nageoire |

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mar 10 Avr - 17:25
Remember
ft. Karel
Il sent mieux, beaucoup mieux. Sans que ce ne soit non plus la grande forme, mais Revan doit bien avouer se sentir plus léger, plus serein aussi. Il avait vraiment besoin de ce moment de relâchement, afin d'évacuer tout ce qu'il avait emmagasiné depuis ces années d'errances. Peut être est-ce aussi le signe que tout commence à s'arranger, comme le lui a dit Karel. En tout cas, il veut y croire, de toutes ses forces. Tout comme il continue d'espérer retrouver la proximité d'autrefois avec elle, bien qu'il ait bien compris qu'elle semble ne pas l'entendre de cette oreille. Il a bien remarqué qu’elle fait tout son possible pour ne pas le croiser où lui parler. Leurs échanges jusque là sont réduits au strict minimum. Pourtant, il avait fait en sorte de créer quelques occasions, pour tâter le terrain. Un échec cuisant à chaque fois, alors il avait décidé de laisser tomber, si elle ne veut pas le voir, alors il respectera son souhait. Pourtant, cela ne l’empêche pas de tenter encore une dernière fois une approche. Et si finalement, il s'agissait de la bonne cette fois-ci ? Karel semble perturbée et sans doute émue aussi. Bien que ce ne soit pas volontaire de sa part. Mais surtout, c'est le geste qu'elle fait. Lorsqu'elle s'approche de lui sans prévenir, quand il la voit écarter les bras pour le serrer contre elle, son cœur s'accélère. Il reste une fraction de seconde immobile, surpris par cet élan de Karel, avant de lui rendre la pareille. Mais elle met rapidement fin à l'étreinte, et Revan admet qu'il serait bien resté comme ça des heures encore. Le contact lui a quand même procuré beaucoup de plaisir, et il se sent comme renaître. Il s'accroche à son odeur, à la sensation de sentir son souffle dans sa nuque, qu'il n'avait plus ressentit depuis des années maintenant, si ce n'est en rêve. “▬ Toi aussi tu m’as manqué …” Ce simple aveu suffit à faire de nouveau bondir le cœur de Revan, qui lui adresse un grand sourire, presque niais diraient certains.

“▬ Et … tu peux venir me voir quand tu veux. Tu sais ?” Cette fois-ci, il penche la tête légèrement de côté. Il le sait, il le sait … pas tant que ça. Toutes ses tentatives avaient étés vouées à l'échec jusque là justement. Oh ils avaient bien eu des contacts, mais toujours professionnels et les échanges se faisant au strict nécessaire. “▬ Comme si je pouvais te refuser ça. Ou te rejeter …” Sa main vient machinalement gratter sa barbe sous le menton, un vieux réflexe qu'il n'avait jamais perdu. Il sait qu'elle n'a pas le cœur à le rejeter, mais elle semble quand même refuser de le voir. Un peu contradictoire en soit. « Je sais mais … Enfin … j'ai l'impression que, que tu m'évites depuis que je suis revenu. » En réalité ce n'est pas une impression, toutes les personnes travaillant au casino l'ont remarqué certainement. Certains anciens membres de la Team Aqua étaient même venus lui demander ce qu'il se passait. D'autres se demandaient juste ce qu'il fichait là si la patronne ne pouvait pas le voir. C'est pour ça d'ailleurs que certains lèches bottes l'avaient un peu pris à parti. Dans le dos bien entendu, il a quand même un Goby dans son camp, lui. « Mais comme en même temps tu ne m'envoies pas balader une bonne fois pour toute, j'avoue que je ne sais pas sur quel pied danser … Quand bien même je sois mauvais en danse comme tu le sais. » Il pense alors à la fois où le chef avait organisé une petite fête. Sarah l'avait invité à danser sous le regard plutôt courroucé de Karel, qui l'avait arraché à la proposition de l'admin pour l'emmener sur la piste de danse. Revan avait tellement galérer que tout le monde avait bien rit, sauf lui, rouge de honte. “▬ Tu veux … Tu veux venir au marché avec moi ? J’étais sortie pour ça à la base, ils vendent un tas de trucs … j’aime bien y aller alors si tu veux, tu peux venir avec moi. Non ?” Elle pourrait bien aller en plein cœur d'un volcan en éruption qu'il irait avec elle sans hésiter une seconde. Alors va pour le marché, c'est plus calme. Cela devrait aussi plaire à Athéna, qui est d'ailleurs en train de revenir de sa baignade avec Goby et le pokémon de Karel. Le laggron d'ailleurs s'amuse à les porter tout les deux jusqu'à la plage. « Oui bien sûr, je te suis, je ne connais pas encore très bien les lieux. Je me suis déjà perdu une fois ou deux. Déjà que je suis mauvais pour m'orienter ... »



Résumé
Pokémons :
Sac à dos :
Divers :
avatar
protecteurs - tout ira bien
— Arrivée : 03/04/2018
— Posts : 620
— Ft : Travis Fimmel
— Crédits : Swan
— Age : 34 ans.
— Occupation : Videur au Casino, Team Aqua
— Trésorerie : ça c'est mes sous !
— Couleur : 775E9C
— Pokedollars : 16 520.
— Points EXP : 539.
— Rps en cours : [2/3]
— Multicomptes : Nope

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mer 11 Avr - 18:37
remember
revan & karel

Il penche la tête sur le côté, comme pour te faire comprendre que non, tout n’était pas aussi clair que ce que tu semblais le dire là maintenant. En fait, tu avais tout de même bien conscience de lui avoir fait sentir que tu ne voulais pas vraiment passer du temps avec lui … alors le fait que tu dises presque si naturellement le contraire maintenant doit sans doute le surprendre un peu. Pourtant, une partie de toi sait parfaitement que tu n’aurais jamais pu le rejeter, s’il était venu vers toi … mais forcément, malgré sans doute quelques tentatives discrètes, il n’avait pas insister. Comme il te l’avait annoncé le jour de ton retour, il n’avait pas forcer pour revenir dans ta vie, il t’avais laissé tranquille, dans ton coin. Il t’avais laissé du temps. De l’espace. Et tu avais apprécié qu’il le fasse … ainsi, il te laissais venir, toi, à lui, petit à petit, c’était peut-être mieux ainsi, même si tu redoutais tout de même toujours de te lier à Revan de nouveau. “Je sais mais … Enfin … j’ai l’impression que, que tu m’évites depuis que je suis revenu.” … Ah. Bah voilà. Et tu vas faire quoi, maintenant, Karel ? Nier ? Non. Tu ne vas tout de même pas t’amuser à mentir, maintenant. Manquerait plus que ça, tiens. Il l’a remarqué, c’est de ta faute, tu assumes. “Mais comme en même temps tu m’envoies pas balader une bonne fois pour toute, j’avoue que je ne sais pas que quel pied danser … Quand bien même je sois mauvais en danse comme tu le sais.” Tu ne peux retenir un sourire, à cette remarque, cela dit, il s’efface de nouveau bien vite. C’est vrai que tu devais être … particulièrement chiante. Tu ne disais rien, mais en même temps, tu étais loin d’être chaleureuse ou même accueillante avec lui. Tu n’arrêtais pas de jouer la carte de la distance, encore et encore, faisant tout ou presque pour éviter de le croiser ou de rester seule en sa compagnie … et pourtant, là, maintenant, c’était toi qui l’invitait à passer du temps avec toi. Et clairement, oui, tu en avais très envie. Ne serait-ce que pour l’apaiser un peu, et le lui permettre de penser à autre chose que ce qui venait de se passer.

Le marché, ça te paraissait une bonne idée. Déjà parce que Bubble ne te pardonnerais jamais de ne pas y être allée … et ensuite parce que c’était un endroit plutôt joyeux, coloré, apaisant. Toi, tu y allais autant pour la nourriture que pour y passer un bon moment, au calme, loin des soucis de la vie de tous les jours. “Oui, bien sûr, je te suis, je ne connais pas encore très bien les lieux. Je me suis déjà perdu une fois ou deux. Déjà que je suis mauvais pour m’orienter …” Tu souris. Encore. A nouveau. En vérité, il n’était pas bien compliqué de se perdre à Littérapolis, c’était un grande ville, très urbaine, avec de nombreuses rues, ruelles, avenues, places et impasses. Même toi, tu ne connaissais pas encore l’endroit par coeur … le côté du Casino, ça allait, mais tu savais que si tu venais à t’aventurer dans un coin que tu ne fréquentais pas d’ordinaire, tu pourrais t’y perdre toi aussi. “▬ Normalement, autour du Casino, ça va …” En fait, il suffisait simplement de suivre la très grosse artère principale qui partait justement de cette plage et qui traversait la ville de part en part, le Casino était en plein centre, quasiment. Et il était difficile à rater. Le marché n’était pas bien loin non plus, en fait, il venait prendre place sur la place, à une rue du Casino Aqua. Facile pour toi d’y aller souvent donc.

Finalement heureuse de passer un peu de temps avec Revan, tu patientes simplement le temps qu’il reprenne ses affaires et que vos Pokémon soient de retour à votre hauteur pour lui attraper la main et l’entraîner avec toi. C’est bizarre … mais c’est comme si tu avais un poids en moins sur le coeur, subitement, sans aucune raison apparente. Tu te sens bien. Bien mieux. Plus joyeuse, aussi. Moins distante, du coup. Tu ne te rends même pas compte que tu entrelaces vos doigts aussi naturellement que tu pouvais le faire avant, pour l’emmener avec toi et remonter sur le quai. Là, tu remets tes chaussures toi aussi, rapidement, sans même le lâcher avant de t’engager dans la rue principale. Ce n’est que lorsqu’une peluche dans une vitrine attire ton attention que tu relâches sa main, pour t’éloigner un peu. “▬ Regarde, un Goupix d’Alola…” Tu avais bien déjà vu un Goupix normal, de type feu, mais tu n’avais jamais eu la chance de pouvoir voir un Goupix blanc en chair et en os. D’ailleurs, depuis que tu avais vu une photo de l’une de ses créatures, tu ne rêvais que de pouvoir en voir un, voir même en posséder un. Mais jusqu’ici, tu ne savais pas où en trouver, et tu avais entendu dire que cette espèce était particulière aux îles d’où il était originaire. “▬ T’en as déjà vu un, un vrai, toi ? Je rêve d’en avoir un dans mon équipe … on dit que les Feunard blancs sont époustouflants.” Tu détaches finalement ton regard de la vitrine, pour t’en détourner ensuite totalement et revenir vers Revan, toujours souriante. “▬ Le marché n’est plus très loin vient.” Et tu viens donc te replacer à ses côtés, parcourant ainsi le reste de la rue principale avant de tourner sur la droite au Casino pour enfin entrer sur le marché où les odeurs viennent joyeusement titiller tes narines. “▬ Je vais te faire goûter à un tas de trucs.”

Made by Neon Demon



ENTRECHOC

- screw your destiny -

Résumé
Pokémons :
Sac à dos :
Divers :
avatar
protecteurs - tout ira bien
— Arrivée : 28/03/2018
— Posts : 413
— Ft : lyndsy fonseca.
— Crédits : ka (ava) + le dieu tumblr + xynpapple (signature)
— Age : 31 ans.
— Occupation : admin de la team aqua de la région hoenn. tu gères comme une grande la dernière acquisition du boss : le casino de littérapolis et en bonus, tu joues au ranger, comme si tu n'avais pas assez de boulot comme ça dit.
— Journal : × all around.
— Trésorerie : × trésor.
— Couleur : #FA8072
— Pokedollars : 4.880 ₽
— Points EXP : 101.
— Rps en cours : × sauvage 1.
— Multicomptes : nageoire |

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Ven 13 Avr - 17:14
Remember
ft. Karel
Maintenant que Karel semble décidée à ne plus l'éviter, à ne plus mettre de distance entre eux, toutes les interrogations de Revan se mettent de côté, voir sont oubliées. Il se laisse même porter par l'enthousiasme naissant de sa compagne, désireuse de faire un tour au marché. De son côté, au delà même du simple fait de passer du temps en privé avec elle, Revan doit bien admettre être curieux de découvrir la ville et tout ce que l'on y trouve. Alors, bien entendu il accepte la proposition. Il remarque même le sourire de Karel lorsqu'il réussit à placer une petite anecdote dans sa phrase. Autant sur mer il est capable de faire des miracles pour retrouver son chemin, mais dès qu'on lui met trois malheureux buildings devant le nez, c'est une catastrophe. Il se souvient d'une fois où il était censé amener Karel dans un restaurant pour lui faire une surprise. Après plus d'une demi heure à tourner en rond, il avait bien du tout lui révéler afin qu'elle les guide tout les deux à bon port. “▬ Normalement, autour du Casino, ça va …” Revan grimace légèrement en secouant la tête de droite à gauche. Non en fait même autour du casino, il y a déjà trop de choses pour qu'il s'y retrouve correctement. C'est Goby qui l'aide en général, le pokémon avait même du aller le chercher alors qu'il avait déjà deux heures de retard au travail comme il ne retrouvait pas le chemin du retour. Les deux prennent alors le chemin du marché, tout en passant par diverses étapes afin de leur permettre de se rhabiller et se rechausser. Goby les suit de près avec une Athéna endormie lovée dans un de ses bras imposant. Le dresseur fait son possible pour ne pas trop trainer à remettre ses chaussures et son tshirt, puis ils vont récupérer les chaussures de Karel. Cette dernière semble d'ailleurs bien plus joyeuse, comme si elle s'était libérer d'un poids. Au point que Revan ait un grand frisson alors qu'elle vient attraper sa main et entrelacer leurs doigts. Son cœur bât la chamade et il répond instinctivement en effectuant une légère pression en retour.

Une fois dans la rue principale, les deux dresseurs remontent la rue en silence, qui au final veut dire beaucoup. Ils n'ont même pas vraiment besoin de se parler, seul le geste compte, seul la présence de l'autre. C'est en tout cas comme cela que le ressent Revan. Il est cependant forcé de lâcher la main de Karel à contrecœur alors qu'elle s'élance vers une vitrine où se trouvent de nombreuses peluche et commence à gagatiser devant l'une d'elle. “▬ Regarde, un Goupix d’Alola…” Il suit son regard et tombe en effet sur une magnifique peluche à l’effigie du pokémon glace. Bien entendu, on est loin de ressentir la même chose qu'avec le pokémon bien vivant devant soi, mais, pour en avoir déjà vu un, il est forcé d'admettre qu'elle est plutôt réussie. “▬ T’en as déjà vu un, un vrai, toi ? Je rêve d’en avoir un dans mon équipe … on dit que les Feunard blancs sont époustouflants.” En voilà une information intéressante. Revan garde cette information dans un coin de sa tête, si un jour il croise un pokémon de cette espèce, il essaiera d'en capturer un pour Karel. Voilà qui ferait un très beau cadeau, qui lui ferait donc plaisir à coup sûr. « J'en ai vu un une fois oui. Mais de loin, mais c'est vrai qu'il était magnifique. Pour tout te dire, je pense aussi en ajouter un à mon équipe. J'ai toujours aimé le type glace. » Il est vrai que ses goûts en matière de pokémon étaient généralement un peu plus larges que ceux du reste de la team Aqua. Revan avait toujours apprécié le type eau, mais aussi les types glace et psy. Voilà pourquoi un feunard d'alola le tente bien lui aussi. « D'ailleurs, ça va t'étonner mais je me suis surpris à apprécier les caninos et arcanins depuis peu. » En particulier depuis que l'un d'eux l'avait accompagné un moment durant ses voyages. “▬ Le marché n’est plus très loin vient.” Il reporte son attention vers Karel, si elle le dit c'est que ça doit être vrai. Lui était déjà perdu, en particulier car la seule chose qui attire son attention et ses pensées, c'est elle juste à côté de lui. “▬ Je vais te faire goûter à un tas de trucs.” Il éclate alors de rire, d'une manière naturelle et franche. Les voilà revenu comme auparavant, où elle le traînait un peu partout, goûtant à toutes les spécialités et en partageant toujours avec lui. « Je suis pas contre ! Pour une fois je vais pas râler, j'ai des kilos à reprendre. » Ils arrivent alors sur la place du marché, fourmillant déjà de monde. Goby se rapproche d'eux afin de ne pas les perdre et leur tape sur l'épaule pour leur rappeler la présence d'Athéna. Revan remercie son fidèle laggron et prend donc la jeune tarsal dans ses bras, qui commence à se réveiller avec l'activité autour. « Quelque chose me dit que tu lui a ouvert l'appétit à elle aussi ! » A vrai dire, Athéna est une vrai goinfre, un peu sur le même modèle que son dresseur actuellement, qui avale de grandes quantités pour reprendre des forces. Son premier repas, elle avait avalé deux fois la portion normal de Bubble, sous le regard ébahit de ce dernier d'ailleurs.



Résumé
Pokémons :
Sac à dos :
Divers :
avatar
protecteurs - tout ira bien
— Arrivée : 03/04/2018
— Posts : 620
— Ft : Travis Fimmel
— Crédits : Swan
— Age : 34 ans.
— Occupation : Videur au Casino, Team Aqua
— Trésorerie : ça c'est mes sous !
— Couleur : 775E9C
— Pokedollars : 16 520.
— Points EXP : 539.
— Rps en cours : [2/3]
— Multicomptes : Nope

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Dim 15 Avr - 19:45
remember
revan & karel

Tu l’écoutes, d’une oreille tandis que tu continues d’admirer cette jolie vitrine colorée, mais attentivement tout de même. Lui aussi aimait les Goupix blancs, d’ailleurs, il avait lui aussi l’idée d’en inclure un à son équipe de Pokémon … mais encore fallait-il en dénicher un, ou deux. C’était tout la difficulté, et bien que tu ne connaissais pas cet Archipel sur le bout des doigts, tu n’avais pour le moment jamais entendu parler de ce genre de Pokémon ici, même si tu savais que l’île d’Ava par exemple avait le climat idéal pour ces Goupix là en particulier. Peut-être qu’il était temps que tu te renseignes, ou même que tu ailles jeter un oeil là-bas directement, quand tu aurais un peu de temps. Qui sait, peut-être que tu allais en dénicher un. C’était beau de rêver, Karel. Tu soupires légèrement, très discrètement en te détachant de la vitrine pour revenir vers Revan. “D’ailleurs ça va t’étonner mais je me suis surpris à apprécier les Caninos et Arcanin depuis peu.” Un sourire vient s’installer sur ton visage. En effet, c’est un peu surprenant de sa part. Revan, tu l’avais toujours connu bon marin, et grand pirate. En clair, son gros faible c’était les puissants Pokémon aquatiques, d’où cet imposant Laggron, d’ailleurs. Pourtant, il te semblait que ses goûts avaient changés, évolués. D’abord, il avait ce petit Tarsal qu’il chouchoutait comme un vrai papa poule, et puis maintenant, cette histoire de Caninos et d’Arcanin. “▬ Il parait que les Caninos sont des Pokémon très fidèles, d’ailleurs, tu devrais songer à t’en trouver un, je suis certaine qu’il doit y en avoir du côté de ce Volcan sur l’autre île…” Là bas, tu savais qu’il y avait énormément de Pokémon de type feu. C’est d’ailleurs là bas que tu avais rencontrer Luuna, et tu en avais croisé bien d’autres. Le coin était idéal pour eux. Et ils semblaient beaucoup aimer le climat, la température et l'atmosphère de l’endroit, alors … qui sait ?

Une fois à l’entrée du marché, tu as déjà des dizaines d’idées de là où tu pourrais l’emmener, des choses que tu pourrais lui montrer, ou encore des trucs que tu pourrais lui faire goûter … mais une chose en particulier attire ton attention, sans doute parce l’odeur sucrée surpasse toutes les autres flottant entre les étals du marché. “▬ Je sais par quoi on va commencer !” Et de nouveau tu lui attrapes la main pour l’entraîner avec toi jusqu’au coeur même de ce marché que tu aimes tant jusqu’à un stand que tu aimes particulièrement. En fait, c’est sans doute ton préféré, tu y viens pratiquement tout le temps. “▬ Faut que tu goûtes leurs Malasadas !” Depuis que tu étais arrivée sur cette île, c’était sans doute devenu ton dessert préféré. Les douces étaient tes préférées, avec un coeur de crème délicatement sucrée. D’ailleurs, Bubble en raffolait lui aussi, et celles que tu rapportaient au Casino après le marché ne faisait jamais très long feu. Avec un sourire, tu t’approches de la vieille dame qui vend ses pâtisseries ici habituellement, et elle te reconnais immédiatement. “Mademoiselle Karel, comme d’habitude ?” Tu en prenais toujours une belle boîte que tu emportais, elle le savait maintenant, et d’ailleurs, la boîte était toujours prête … comme aujourd’hui. Tu hoches la tête rapidement, en attrapant les pâtisseries. “▬ Mamy Chyo, mettez m’en une de plus à part s’il vous plaît.” Et tandis que la vieille dame prépare ton Malasada, tu donnes la boîtes à ton Mateloutre en lui indiquant d’y faire bien attention, et de ne rien manger dedans pour le moment. Tu glisses finalement un billet à cette chère madame pour payer tout ça, puis tu attrapes le dessert enroulé dans un peu de papier que tu fiches directement sous le nez de Revan. “▬ Aller, goûtes moi ça. Tu vas voir, c’est le meilleur truc que t’auras manger de ta vie.” Tu lui offres un nouveau sourire radieux, croquant par la même occasion un petit morceau de la pâtisserie de ton côté.

Made by Neon Demon



ENTRECHOC

- screw your destiny -

Résumé
Pokémons :
Sac à dos :
Divers :
avatar
protecteurs - tout ira bien
— Arrivée : 28/03/2018
— Posts : 413
— Ft : lyndsy fonseca.
— Crédits : ka (ava) + le dieu tumblr + xynpapple (signature)
— Age : 31 ans.
— Occupation : admin de la team aqua de la région hoenn. tu gères comme une grande la dernière acquisition du boss : le casino de littérapolis et en bonus, tu joues au ranger, comme si tu n'avais pas assez de boulot comme ça dit.
— Journal : × all around.
— Trésorerie : × trésor.
— Couleur : #FA8072
— Pokedollars : 4.880 ₽
— Points EXP : 101.
— Rps en cours : × sauvage 1.
— Multicomptes : nageoire |

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Lun 16 Avr - 17:12
Remember
ft. Karel
Sa remarque sur son nouvel intérêt concernant les caninos et arcanins semble tout de même surprendre un peu Karel. Rien d'étonnant en soi, elle a sûrement encore la vision du sbire de la team aqua ne jurant que par les pokémons de type eau, où glace. Au final, ses goûts ont bien évolués, en particulier à cause, où grâce à sa mésaventure et ses rencontres. Revan s'est ainsi trouvé un nouvel amour pour les pokémons dans leur globalité plutôt que simplement par un type en particulier. “▬ Il parait que les Caninos sont des Pokémon très fidèles, d’ailleurs, tu devrais songer à t’en trouver un, je suis certaine qu’il doit y en avoir du côté de ce Volcan sur l’autre île…” Il confirme d'un hochement de la tête en ce qui concerne la première partie. Il l'avait constaté par lui même, fidèle, mais aussi protecteur et capable de ressentir les émotions des humains. Après tout, le caninos qui l'avait suivit l'a fait pour lui tenir compagnie alors qu'il sentait la détresse qui émanait de lui. Une fois qu'il s'est senti mieux, l'animal s'est tout simplement en allé. Ensuite, il note l'information sur leur localisation probable dans un coin de son esprit, peut être ira t-il y faire un tour quand Athéna sera plus puissante, où si Goby consent à l'accompagner. Un volcan, c'est un nid à pokémon feu, alors avoir un laggron avec soit, c'est avoir un sacré avantage en cas de mauvaises rencontres. Car il n'a beau être là que depuis peu, Revan a déjà entendu parlé des pokémons agressifs qui pullulent sur l'île. Il faut qu'il pose la question à Karel à ce sujet par ailleurs. Il n'en a cependant pas le temps dans l'immédiat alors qu'ils arrivent au marché.

Rien qu'en la regardant, il comprend que Karel à plein de choses en tête, et qu'elle ne sait pas encore par où commencer. Du moins jusqu'à ce qu'elle semble renifler quelque chose en particulier. In fronce donc les sourcils alors qu'elle lui attrape la main pour le tirer dans une direction. “▬ Je sais par quoi on va commencer !” Au moins ne vont-ils pas juste déambuler au hasard parmi la foule, Revan a toujours détesté ça, en solitaire endurci. Karel a toujours été la seule capable de le tirer en ville, alors se rendre à un marché, c'est bien parce que c'est elle qu'il fait cet effort. Trop de monde, pas assez d'air, il a déjà cette sensation d'étouffer. “▬ Faut que tu goûtes leurs Malasadas !” Il lève un regard interrogateur vers elle, puis vers la vendeuse alors qu'ils arrivent enfin au stand souhaité. « Les quoi ? J'aime pas trop la verdure tu le sais pourtant ... » Il se rend rapidement compte de son erreur en inspectant le stand avec un peu plus d'attention, notant aussi l'odeur sucrée qui s'en dégage. Une pâtisserie donc. Voilà qui est mieux qu'une espèce de forme verte bizarre et sans goût auquel il pensait en premier lieux. « Oh … oui ça me semble appétissant. » Plus que de la salade ça c'est certain. Il laisse donc Karel discuter avec la vendeuse, demandant une autre boite pendant que Revan observe Bubble qui trépigne littéralement d'impatience à l'idée de déguster les pâtisseries. Dans ses bras, Athéna semble aussi se réveiller, tirée de son sommeil par l'odeur alléchante. C'est le moment que choisit Karel pour lui mettre une malasadas sous le nez, l'invitant, où lui ordonnant on ne sait pas trop, d'en goutter une.

“▬ Aller, goûtes moi ça. Tu vas voir, c’est le meilleur truc que t’auras manger de ta vie.” Revan se laisse emporter par l'enthousiasme de sa camarade tandis qu'elle lui offre un splendide sourire qui le fait fondre sur place, auquel il n'arrive qu'à répondre par un simili sourire bien niais. Il s'empresse d'ailleurs de le cacher en croquant à pleine dents dans sa sucrerie. Et il doit bien admettre qu'elle est particulièrement délicieuse, au point qu'il se retrouve rapidement avec un tout petit morceau dans les mains, qui lui est chipé par Athéna. Cette dernière le dévore avec avidité avant de sauter au sol et commencer rôder près de Bubble. « Ouais, t'as raison, c'est super bon ! Attention à ta boite petit Mateloutre, j'en connais une qui veut te la piquer ! » Souriant, Revan se penche alors pour reprendre sa tarsal dans ses bras sous ses protestations déçues. « Allez du calme ma belle, tu en auras d'autre t'en fait pas. » C'est à ce moment là qu'il remarque aussi un autre morceau de pâtisserie qui lévite dans leur direction. Il lui faut un instant de plus pour comprendre d'où il provient, à savoir de la main de Karel, distraite par la petit scène d'Athéna, et n'ayant donc pas eu le temps de terminer son morceau. « Nan mais je rêve ! Tu voles la part de Karel comme ça ? Petite goinfre ! » Elle est bien trop mignonne pour qu'il ait le cœur à la gronder, et se voit donc offrir un hochement d'épaule gêné pour toute excuse à la jeune femme.



Résumé
Pokémons :
Sac à dos :
Divers :
avatar
protecteurs - tout ira bien
— Arrivée : 03/04/2018
— Posts : 620
— Ft : Travis Fimmel
— Crédits : Swan
— Age : 34 ans.
— Occupation : Videur au Casino, Team Aqua
— Trésorerie : ça c'est mes sous !
— Couleur : 775E9C
— Pokedollars : 16 520.
— Points EXP : 539.
— Rps en cours : [2/3]
— Multicomptes : Nope

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mar 17 Avr - 18:04
remember
revan & karel

Une petite grimace moqueuse vient se peindre un instant sur ton visage, lorsque Revan se met à parler de verdure … il ne te faut qu’un court, très court instant pour comprendre là où il veut en venir, faisant le rapprochement entre le nom un peu étrange de tes pâtisseries, et de la simple salade. Heureusement, bien vite, il comprends que tu ne compte pas lui faire avaler de légumes, ni même la moindre feuille. “Oh … oui ça m’a l’air appétissant.” Evidemment que ça l’était. Rien que l’apparence de ces petites choses donnait cruellement envie de se jeter dessus pour s’en remplir la pense, il y avait là de quoi ravir n’importe quel gourmand, comme toi, quoi.

Une fois la boîte confiée à Bubble, tu fiches donc une douce pâtisserie sucrée et moelleuse sous le nez de ton camarade, lui intimant d’y goûter maintenant. Tu aurais pu attendre de rentrer, pour lui en offrir une de la boîte, mais tu mourrais d’envie de croquer dans un Malasada, et aussi de voir si Revan partageait ton goût pour ce dessert. Rapidement, l’homme croque généreusement dans le gâteau, et tandis qu’il savoure sa bouchée, tu en sépares un tout petit morceau pour toi, lui laissant le reste afin qu’il se régale. Malheureusement, Athéna n’a pas spécialement l’air d’être d’accord pour être laissée de côté quand il s’agit de nourriture. Non. La petite Tarsal était une véritable petite gourmande, elle mangeait plus que ton Mateloutre en réalité, et c’est presque tout naturellement qu’elle vient chiper ce qui reste de la pâtisserie entre les doigts de son dresseur. Elle engloutit ce petit morceau sans soucis, et à une vitesse folle, avant de finalement rejoindre le sol pour aller tourner autour de ton propre Pokémon … porteur de la boîte qui sent bon le sucre. “Ouais t’as raison c’est super bon !” Tu souris, ravie que la première chose que tu lui fasses goûter ici lui plaise autant, mais ton attention est toujours accaparée par Athéna qui tourne tel un véritable vautour, tout autour de Bubble, cherchant à attraper la boîte en carton pour se régaler de son contenu. “Attention à ta boîte petit Mateloutre, j’en connais une qui veut te la piquer !” Là dessus, Bubble tend ses bras en l’air, mettant la boîte en hauteur, loin des petits bras de la Tarsal qui proteste un instant sous le regard sévère du Mateloutre qui ne compte visiblement pas abandonner son butin si facilement. Il faut l’intervention de Revan pour calmer tout ça, l’homme vient délicatement reprendre Athéna dans ses bras pour l’éloigner de ce qui a tout l’air d’être un vrai trésor à ses yeux. “Allez du calme ma belle, tu en auras d’autres t’en fais pas.” Décidément, il n’y avait pas que toi qui appréciait ces douceurs, les Pokémon semblaient tous en raffoler. Heureusement que tu pensais toujours à en rapporter une énorme boîte pour partager. “▬ Si tu es sage, tu en auras une pour toi toute seule tout à l’heure.” Malheureusement pour toi, Athéna ne semble pas décidé à être patiente. Si elle est désormais hors de portée de la boîte, elle a repéré un autre morceau plus accessible pour elle … le tient. Tu ne l’avais pas remarqué, mais ce tout petit morceau que tu conservais dans ta main, est désormais là, devant toi, en train de léviter tout doucement dans les airs, avançant jusqu’aux petites mains de la Tarsal qui finit par l’avaler tout rond et ce malgré les protestations de son dresseur. “▬ Petite voleuse !” Dans un premier temps, tu fronces les sourcils en avançant vers elle - et Revan donc - histoire de lui faire comprendre ton mécontentement. Pourtant, rapidement, tu te remets à sourire devant cette petite bouille absolument adorable et devant ces yeux qui te fixent, sans plus te lâcher. Non, elle était beaucoup trop mignonne pour que tu puisses être fâchée, ou en colère. Et puis, ce n’était qu’une pâtisserie, après tout, pas de quoi en faire tout un flan. (ba dum tss.) “▬ T’as de la chance d’être toi.” Là dessus, ton doigt vient délicatement la chatouiller pendant quelques secondes et tu finis par te redresser, cherchant le prochain endroit où tu pourrais emmener Revan. “▬ Mh … on a le dessert, manque le déjeuner. Tu veux manger avec moi, ce midi ? On prend à emporter ! D’accord ?” Quoi ? Tu ne savais pas encore, mais tu avais bien envie de rester dehors. De prendre à manger et de retourner sur la plage peut-être. Loin de l’eau. Juste sur le sable, histoire de se détendre un peu, et de … passer du temps ensemble.
Made by Neon Demon



ENTRECHOC

- screw your destiny -

Résumé
Pokémons :
Sac à dos :
Divers :
avatar
protecteurs - tout ira bien
— Arrivée : 28/03/2018
— Posts : 413
— Ft : lyndsy fonseca.
— Crédits : ka (ava) + le dieu tumblr + xynpapple (signature)
— Age : 31 ans.
— Occupation : admin de la team aqua de la région hoenn. tu gères comme une grande la dernière acquisition du boss : le casino de littérapolis et en bonus, tu joues au ranger, comme si tu n'avais pas assez de boulot comme ça dit.
— Journal : × all around.
— Trésorerie : × trésor.
— Couleur : #FA8072
— Pokedollars : 4.880 ₽
— Points EXP : 101.
— Rps en cours : × sauvage 1.
— Multicomptes : nageoire |

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mer 18 Avr - 17:05
Remember
ft. Karel
Malgré la proposition de Karel de lui laisser une boîte entière à leur retour, Athéna ne semble guère prête à attendre un futur aussi lointain et se sert donc directement dans les mains de la jeune femme. Revan reste ensuite immobile et silencieux alors qu'elle se dirige à grand pas vers lui, et Athéna, afin de gronder cette dernière. “▬ Petite voleuse !” Sourire en coin, le dresseur guette l'instant où ce ton un peu sévère va laisser place à la gentillesse et la gagatitude qui la caractérise si bien devant des petits pokémons comme tarsal. Il ne faut guère longtemps avant que la mine sévère ne fonde devant la bouille de bébé d'Athéna, laissant la place à un sourire béat et incapable de garder le ton de la réprimande. Revan la fixe avec lui aussi un sourire, mais moqueur le concernant. “▬ T’as de la chance d’être toi.” Bof, elle a de la chance d'être toute mignonne et d'avoir adopté Karel comme mère surtout, à partir de là, elle peut la mener en bateau sans problème. C'était déjà comme ça du temps de la Team Aqua pré kyogre, ça n'a visiblement pas changé. Comme si ce genre de chsoe pouvait changer du jour au lendemain aussi, pas avec Karel, pas avec les pokémons. Il admet tout de même que lui aussi a tendance à laisser pas mal de choses passer à la petite tarsal, il devrait se montrer plus sévère à de nombreuses reprises, mais s'en montre incapable. Exit le dresseur autoritaire, sévère et dur avec ses pokémons, son périple avait eu raison de lui. Il est désormais trop heureux d'avoir de nouveau un compagnon de route qu'il n'a pas le cœur à la réprimander. Cependant cette fois-ci, il décide tout de même de la punir légèrement, après tout, il ne faut pas qu'elle prenne l'habitude de se servir de cette manière à tout bout de champs. « Athéna, ça ne se fait pas, on ne vole pas de la nourriture sans demander. Pour la peine tu vas retourner dans ta pokeball pour le moment. » La petite tarsal proteste de sa petite voix fluette et tente d'obtenir du soutien de Karel en lui tendant les bras. « Non non, pas de mais. Tu dois te reposer en plus ! Allez Athéna, pas de protestation ! » Revan la renvoie donc dans sa pokeball, non sans qu'elle ait le temps de jeter un dernier regard tout tristounet aux deux humains. Le dresseur à aussi les mains libres maintenant qu'il n'a plus à la porter, et comme il l'a dit, elle doit se reposer, elle est encore très jeune. Sinon elle va courir partout durant la nuit.

Une fois Athéna bien au chaud et au repos, Karel profite du moment pour lui proposer de continuer la matinée par un repas ensemble. “▬ Mh … on a le dessert, manque le déjeuner. Tu veux manger avec moi, ce midi ? On prend à emporter ! D’accord ?” Il lui lance un regard interrogateur et un peu déconcerté. C'est comme si son attitude envers lui avait radicalement changé depuis une petite heure désormais. Non pas que ça ne lui fasse pas plaisir, mais Revan se sent toujours un peu perdu par la façon d'agir de sa camarade. La veille elle fait tout pour l'éviter et lui adresser le moins possible la parole. Et voilà qu'elle agit comme si il n'avait jamais été emporté par les eaux, comme s'ils étaient toujours … toujours ensemble. « Oui, bien sûr. Je suis toujours partant pour un moment avec toi tu sais. Tant que tu me sucres pas ma paie parce que je serais en retard du coup ! » Il lui jette alors un regard amusé suivit d'un clin d’œil. Cependant, aucun ne semble avoir d'idées immédiates de ce qu'ils allaient manger. « Y a des spécialités j'imagine ici ? Je veux bien goûter du coup. Si tu es d'accord. » Quitte à devoir vivre sur ces îles, autant en découvrir la culture, et Revan a toujours apprécié la bonne nourriture, surtout quand elle a des bons airs maritimes.



Résumé
Pokémons :
Sac à dos :
Divers :
avatar
protecteurs - tout ira bien
— Arrivée : 03/04/2018
— Posts : 620
— Ft : Travis Fimmel
— Crédits : Swan
— Age : 34 ans.
— Occupation : Videur au Casino, Team Aqua
— Trésorerie : ça c'est mes sous !
— Couleur : 775E9C
— Pokedollars : 16 520.
— Points EXP : 539.
— Rps en cours : [2/3]
— Multicomptes : Nope

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ad vitam aeternam :: Noc'Nihili :: Île Créhelf :: Littérapolis :: casino-