!!! avril 2018 × migration massive de lokhlass à la crique melo-crique et de tiplouf à la rivière origine.

hiver × perturbations climatiques, la bête rode toujours.


vous pouvez proposer des missions et des ordres auprès des fossiles, vous serez récompensés de 100₽ ou 5pts EXP.
daylight
www
mp
dr.feelgood
www
mp
vous ?
www
mp


×


Did you miss me ? - FT Karel

 :: Noc'Nihili :: Île Créhelf :: Littérapolis :: casino Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Mar 3 Avr - 17:43
DID YOU MISS ME ?
ft. Karel
Le voyage a duré deux semaines, durant lesquelles il a du vivre sur ses économies, déjà maigres, et les quelques pièces que lui a donné Arthur avant qu'il ne continue son voyage. Quand il y repense, Revan se dit qu'il a eu une sacré chance de tomber sur lui en plein milieu d'une route peu fréquentée. Les probabilités n'étaient clairement pas en sa faveur sur ce coup là. Alors lorsqu’il a reconnu le visage de son chef, il s'est écrié de joie et l'avait même serré dans ses bras, dans un moment un peu gênant. Arthur avait lui aussi été heureux de le revoir, après tout, il était considéré comme mort par le reste des membres de la Team Aqua après avoir été emporté par une vague en pleine mer. Ils avaient alors passé le reste de la journée ensemble à se raconter leurs histoires. C'est ainsi qu'il apprit la survie de l'organisation, bien que considérablement réduite, sur des îles peu connues jusqu'à présent. Revan retint rapidement comment s'y rendre et où trouver tout ses anciens camarades. Cette fois-ci, Arthur avait décidé de faire les choses dans les règles, avec l'achat d'un casino, servant de base à la Team. Tout comme lui, son chef semblait avoir changé après l'incident dont ils étaient responsables. Nul doute qu'il souhaite tout autant que lui faire pénitence. Revan avait été heureux d'apprendre que non seulement Karel était en vie, mais aussi son vieux Laggron, qui sert de mascotte au casino ainsi que de service de sécurité. Un rôle qu'il doit bien apprécier selon son propriétaire.

Après s'être séparé d'Arthur, il avait donc prit la route recommandée par ce dernier, direction Littérapolis. Le voyage n'avait pas été de tout repose comme dit précédemment, d'autant plus qu'il n'avait pu se résoudre à fermer les yeux devant la détresse de certains pokémons. Il en avait même récolté quelques bleus et griffures, n'ayant plus de pokémon pour le protéger. Mais sa détermination lui permis de régler plusieurs soucis, parfois en empruntant quelques pokémons à des dresseurs. Il avait alors finalement réussi à embarquer sur un navire se rendant à la destination voulue. Cette partie aurait du être la plus calme et la plus reposant, mais il n'en fut rien. C'était la première fois qu'il reprenait la mer depuis son accident, et certains souvenirs lui revinrent. Après plusieurs jours de traversée, il mit pied à terre dans un état de fatigue avancé.

Le voilà donc arrivé à Littérapolis, la plus grande ville sur cette île, et déjà, il peut voir le casino au loin. Revan prend cependant le temps de visiter un peu les environs alors qu'il resserre sa sacoche, où se trouve toujours son œuf bien au chaud, et bougeant de plus en plus, annonçant une éclosion imminente. Sa main vient d'ailleurs caresser le haut de la coquille, trahissant l'impatience de le voir éclore et de retrouver un nouveau petit camarade. Ses pensées le mènent ensuite vers son vieux Laggron, qui va avoir une bonne surprise en le voyant débarquer. Tout comme Karel. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle Revan flâne encore en ville, se rapprochant petit à petit du casino sans non plus y aller directement. Il a peur, peur de découvrir ce qu'elle a bien pu faire ces dernières années, peur d'être devenu inutile, peur de créer des problèmes. Et surtout, il se prend la tête à se faire des films. Finalement, après presque vingts minutes à tourner autour du pot, bien que cela lui ait permis de bien repérer les lieux afin d'éviter de se perdre dans le futur, il décide de se lancer une bonne fois pour toute.

Revan franchit le seuil de la porte d'entrée et tombe nez à nez avec un employé, qu'il ne connait pas. Sans doute un nouveau membre où tout simplement un simple employé pour combler les trous dans le personnel. Il se présente rapidement, demandant à voir Karel. Bien entendu, on ne lui accorde pas cette demande. Il lui faut donc forcer un peu le passage sous les cris de l'employé qui alerter la sécurité. C'est là qu'un énorme pokémon déboule à grande vitesse pour faire son travail avant de se stopper net. « Goby ! » Le Laggron reconnaît bien là son surnom, datant de l'époque où il n'était qu'un petit Gobou. Il se rue alors sur Revan dans un grand cri enjoué, alertant sans doute tout le casino. Il prend son ancien maître dans ses grand bras et vient frotter son visage contre lui. Bien qu'il sache que son pokémon fasse attention, sa poigne coupe presque le souffle de Revan, qui fait ce qu'il peut pour faire bonne figure. Et pendant ce temps, l'employé tire une tête valant le détour. Passé ce moment de retrouvaille, il lève la tête pour tomber yeux dans les yeux avec Karel, qui a sans doute été tirée de son bureau par le boucan qu'il avait créé. "Karel ..."



Résumé
Pokémons :
Sac à dos :
Divers :
avatar
protecteurs - tout ira bien
— Arrivée : 03/04/2018
— Posts : 634
— Ft : Travis Fimmel
— Crédits : Swan
— Age : 34 ans.
— Occupation : Videur au Casino, Team Aqua
— Trésorerie : ça c'est mes sous !
— Couleur : 775E9C
— Pokedollars : 16 520.
— Points EXP : 539.
— Rps en cours : [2/3]
— Multicomptes : Nope

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mar 3 Avr - 21:53
did you miss me ?
revan & karel

Etant donné que tu avais pris un peu plus de temps que prévu pour entraîner ton Moustillon … tu te retrouvais maintenant avec une masse énorme de travail en retard. C’était fou, juste fou le nombre de trucs que tu avais à signer par  jour. Bon de commande. Factures - sérieux, qui signait ses factures ? - et autorisations diverses, tout ça défilait à toute vitesse sur ton bureau et c’est vrai que certains jours, tu avais l’impression de ne faire que ça. Pour ne rien arranger, mine de rien, aujourd’hui, le temps était magnifique. On aurait pu penser que ça allait être très souvent le cas prochainement … mais depuis un bon moment déjà, même la météo n’en faisait qu’à sa tête sur cette île. Tu soupires donc, en repoussant l’énorme tas de documents sur ton bureau, jetant un oeil à Luuna, toujours confortablement installée dans un coin du sofa en train de dormir paisiblement. Tu n’arrivais toujours pas l’approcher et tu devais bien avouer que depuis qu’elle t’avais mordue, le jour de sa capture, tu avais tout de même une certaine appréhension quand au fait de l’approcher, et de la solliciter. Du coup, depuis une semaine maintenant environ, tu la laissais tout simplement vivre sa vie. Elle allait et venait, mais il est vrai que la plupart du temps, elle restait ici, dans ce bureau, et ne relevait la tête que pour t’observer quand tu avais le malheur de bouger, ou que quelqu’un entrait dans la pièce. Evidemment, il allait falloir que tu songes à t’occuper d’elle … avoir deux Pokémon pour le moment incapables de se supporter l’un et l’autre allait devenir rapidement un problème, et puis, tu n’avais pas spécialement envie que Luuna devienne un Pokémon de salon. Tu savais qu’elle avait du potentiel. Tu l’avais vu. Alors tu avais envie de l’exploité. De l'entraîner, elle aussi, de lui accorder de l’attention, comme tu le faisais avec Bubble tous les jours. Tu avais bien moins de soucis avec lui … en fait, ce Pokémon était plutôt indépendant. Il n’avait pas spécialement besoin de toi pour vivre sa vie, et actuellement, il devait probablement être en bas en train de parcourir le Casino en observant les humains qui venaient jouer et parfois, perdre leur argent au lieu d’en gagner. C’était le jeu … Et puis le malheur des uns faisait toujours le bonheur des autres, n’est-ce pas ? En l'occurrence, un joueur perdant faisait du bien aux caisses de ce Casino. Et étant donné que c’est à toi qu’on avait confié la gestion de l’endroit, tu étais plutôt satisfaite quand tu constatais que les profits étaient bons. Arthur avait de quoi être satisfait.

Des coups timides finissent par résonner contre la porte. Tu poses donc les yeux sur cette dernière avant d’indiquer à la personne, quelle qu’elle soit qu’elle peut entrer. Tout de suite, Luuna relève la tête pour suivre la jeune femme du regard tandis qu’elle avance vers ton bureau pour venir déposer des dossiers, encore des dossiers. “▬ Encore ? Qu’est-ce que c’est cette fois ?” Tu feuillettes, tandis que la jeune femme se met à te parler, parfois dans une langue qui te paraît étrange, tant tu es distraite, mais elle finit par s’arrêter au milieu d’une phrase lorsqu’un cri résonne provenant de la porte laissée entrouverte. Tu fronces les sourcils, et elle continue alors son monologue pour de nouveau s’arrêter. “▬ Mais qu’est-ce que c’est que ce vacarme, encore ?” Un client mécontent ? Un mauvais perdant ? A force tu avais l’habitude, mais rarement ça provoquait une telle agitation. En réponse à ta question, la jeune finit par hausser les épaules … bien évidemment, elle en savait autant que toi. Tu finis donc par te lever, pile au moment ou un agent de sécurité finit par débouler dans ton bureau. “Madame, un client nous pose des soucis en bas.” Tu soupires, tout en avançant vers la porte. “▬ C’est votre travail Ronald, de gérer ce genre de chose, je crois …” Tu n’allais tout de même pas commencer à faire le videur, aussi. “▬ Et puis, où est Goby à la fin ?!” Goby, c’était un Laggron plutôt imposant auquel d’ailleurs tu tenais particulièrement. Il représentait un souvenir … un souvenir douloureux parfois, mais un souvenir dont tu ne pouvais finalement pas te détacher.  Tu ne l’emmenais pas avec toi, tout simplement parce que ce n’était pas ton Pokémon à toi, mais il tenait à rester près de toi … et tu n’avais pas non plus envie de te séparer de lui, alors il restait ici, au Casino, et sa carrure imposante lui permettait d’éloigner les ennuis.

Un énième soupire s’échappe de tes lèvres. “Il a dit qu’il voulait vous voir.” Manquait plus que ça, tiens. Et évidemment, qui que ce soit, il avait dû se faire recaler à l'accueil en demandant à te voir. Tu finis donc par sortir du bureau, et étrangement, voilà que Luuna saute de son sofa pour venir se poster à tes pieds et te suivre. Tu gardes le silence, tu laisses faire, tout en empruntant l'ascenseur pour descendre aux salles de jeux. Comme prévu, c’est encore le bazar, et tu repères bien vite le Laggron non loin de l’entrée. Sauf que, au lieu de jouer au dur et de mettre le moindre gêneur dehors il est en train de faire d’énormes câlins à un homme que tu ne reconnais pas, dans un premier temps du moins. Tu t’approches alors, faisant signe à la foule qui s’est amassée de se disperser pour te faire de l’air et c’est à ce moment que l’homme relève les yeux vers toi. “Karel …” Là. Ton coeur rate un battement, et tu en viens à te demander si tu n’es pas juste en train de rêver … Et si tu te poses une telle question, c’est sans doute parce que l’homme que tu trouves face à toi ne peut pas être là. Tout simplement parce qu’il est mort. “▬ Je ... “ Et c’est tout. Pas un mot. Rien. Tu ne trouves rien à dire. Et pourtant, tu es parfaitement consciente en vérité que ce que tu vois là est la vérité … “▬ Comment tu ... “ Revan. La dernière fois que tu l’avais vu, c’était ce jour là, au milieu du tumulte de l’océan provoqué par Kyogre. La dernière fois que tu l’avais vu, il était en train d’être emporté au loin, en train de se noyer. C’était il y a des années. L’eau avait coulée sous les ponts. C’était l’un de ces hommes de la Team Aqua que l’on avait dit morts … ceux qui s’étaient noyés, avaient été emportés et que l’on avait jamais revu. Jamais, avant aujourd’hui. “▬ Non, non, non. Je sais pas qui vous êtes hein. Mais non.” Clairement non. Tu avais eu un mal fou à faire le deuil de Revan … d’ailleurs, est-ce que tu l’avais réellement fait ? Peut-être pas totalement. Il était mort. L’homme que tu avais aimé si fort, était mort. Tu avais finis par t’y faire, alors … il était hors de question que tu laisses le moindre individu te rappeler ce passage douloureux de ta vie. Du coup, là dessus, tu te retournes, Luuna toujours dans tes pieds qui fixe étrangement la scène et qui finalement, elle, reste sur place tandis que tu te presses déjà de retourner à ton bureau pour oublier ce que tu viens de voir.
Made by Neon Demon



ENTRECHOC

- screw your destiny -

Résumé
Pokémons :
Sac à dos :
Divers :
avatar
protecteurs - tout ira bien
— Arrivée : 28/03/2018
— Posts : 422
— Ft : lyndsy fonseca.
— Crédits : ka (ava) + le dieu tumblr + xynpapple (signature)
— Age : 31 ans.
— Occupation : admin de la team aqua de la région hoenn. tu gères comme une grande la dernière acquisition du boss : le casino de littérapolis et en bonus, tu joues au ranger, comme si tu n'avais pas assez de boulot comme ça dit.
— Journal : × all around.
— Trésorerie : × trésor.
— Couleur : #FA8072
— Pokedollars : 4.880 ₽
— Points EXP : 101.
— Rps en cours : × sauvage 1.
— Multicomptes : nageoire |

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mer 4 Avr - 17:17
DID YOU MISS ME ?
ft. Karel
Son cœur s'emballe en voyant arriver la femme qu'il aime, ou qu'il a aimé, a vrai dire avec ces années qui ont passés, il ne sait plus trop lui même. Il reste certain en tout cas qu'elle compte pour lui, d'une manière oud 'une autre. Après avoir prononcé le prénom de la belle femme qui vient à sa rencontre, Revan retient presque sa respiration, attendant la réaction de Karel. Il s'est fait beaucoup d'hypothèses sur la réaction qu'elle pourrait avoir. Mais avant tout, il voit bien que sa présence provoque un choc chez elle. Ses yeux ne la trompent pas, mais c'est comme si elle aimerait que ce soit le cas. Elle n'arrive qu'à bafouiller quelques mots, tandis que lui reste immobile, Goby toujours à côté de lui, ne souhaitant pas le lâcher d'une semelle. La réaction de Karel ne le surprend pas vraiment, il se doutait que ce ne serait pas simple, d'autant plus que lui même ne sait comment il aurait réagit dans cette situation. Pour tout dire, il avait longtemps cru qu'il ne la reverrai pas. Les membres de la Team Aqua ayant tous disparus après les événements avec Kyogre. C'est simplement le hasard qui l'aura remis sur la bonne route. Toutefois en la voyant devant lui, son regard s'attendrit, et il doit faire un gros effort pour ne pas glisser quelques mots concernant le fait qu'elle lui à manqué, où qu'il al trouve toujours aussi belle. Pas ici, pas maintenant, pas devant tout le monde. C'est aussi un moyen de créer des soucis. Après tout il ne sait toujours pas où elle en est, peut être a t-elle refait sa vie. Alors il reste immobile et muet, attendant une première vrai réaction de sa part.

“▬ Non, non, non. Je sais pas qui vous êtes hein. Mais non.” Elle se détourne alors de lui pour revenir d'où elle vient d'un pas pressé. Il avait prévu cette possibilité, mais malheureusement, il ne peut pas repartir juste comme ça. Il n'a plus rien, mis à part les restes de la Team Aqua. Il veut juste retrouver une partie de ses amis, de sa famille, ne plus se sentir seul et vivre autrement que par des petits boulots de ci de là. Revan décide donc de suivre Karel, autant être loin des regards interrogateurs des autres clients et membres du personnel. Quelques têtes connues le reconnaissent et lui adressent un sourire de bienvenue auquel il répond de la même manière. L'employé avec lequel il s'est énervé tente de nouveau de lui bloquer le passage, et c'est Goby qui vient l'attraper par le col et le déposer plus loin, libérant le passage à son dresseur. « Merci Goby, je suis heureux de te revoir, et que tu ailles bien. » Il lui adresse une petite caresse sur le dessus de la tête tandis que le laggron pousse quelque sons de contentement. Tout le monde ayant assisté à cette scène, personne ne tente de nouveau de se mettre en travers de son chemin. C'est bien la l'avantage d'avoir un tel pokémon avec soi, sa carrure et sa puissance le rendent particulièrement dissuasif. Karel disparaît rapidement de sa vue, mais il entend la porte d'un bureau se fermer. Il monte donc les marches et se dirige vers la salle où s'est enfermée l'admin Aqua.

Il frappe doucement à la porte et ouvre sans attendre de réponse, sachant qu'il risque de ne récolter qu'une injonction à quitter les lieux. Il la trouve à son bureau, toujours aussi en proie à la confusion semble t-il. Revan décide alors de prendre la parole. « C'est bien moi Karel. J'ai bien survécu après avoir été emporté par la vague ... » Seuls les membres de la Team Aqua sont au courant de l'histoire, et encore pas tous. Il a donc largement de quoi la convaincre qu'il est bien celui qu'il prétend être. Même si au fond, personne n'en doute vraiment. « J'ai lutté des heures, du moins c'est ce que je crois, contre les flots. J'ai perdu connaissance et me suis réveillé sur une plage à moitié mort. C'est un Gardevoir abandonné qui m'a récupéré et soigné. » Sa main vient instinctivement se poser sur son sac, d'où dépasse un bout d’œuf. « J'ai tenté de vous retrouver, mais l’organisation était dissoute, où trop bien cachée ? Et comme personne ne voulait entendre parler de nous … j'ai errer et survécu comme j'ai pu. » Cette période n'était pas la plus joyeuse de sa vie, loin de là. Il y avait un grand vide dans son cœur. Il n'avait plus rien, même plus de pokémon. « Je suis tombé sur Arthur par hasard il y a quelques semaines, il m'a envoyé ici, me disant que je pourrais officier comme videur pour le casino. » Autrement dit, elle n'a pas vraiment le choix de le garder ici, ordre du chef quoi. Bien qu'il ne s'agisse pas là de ce qu'il souhaitait dire.

Un moment de silence s’installe, très gênant. Le dresseur décide donc de jouer sa dernière carte, la plus douloureuse pour lui, mais même si elle ne veut pas de lui, il ne souhaite pas repartir. « Je peux me faire discret, tu ne me verras presque pas, comme si je n'étais pas revenu. Mais … j'ai besoin d'être ici Karel … j'erre de ville en ville comme un mendiant depuis assez longtemps, seul, sans personne, même pas un pokémon. Juste cet œuf depuis que le Gardevoir qui m'a sauvé est mort. Je … je suis à bout. » Il tombe alors le masque qu'il s'est composé depuis tellement longtemps qu'il ne le sait plus lui même, et s'affale dans un siège, comme si toute son énergie venait de le quitter.



Résumé
Pokémons :
Sac à dos :
Divers :
avatar
protecteurs - tout ira bien
— Arrivée : 03/04/2018
— Posts : 634
— Ft : Travis Fimmel
— Crédits : Swan
— Age : 34 ans.
— Occupation : Videur au Casino, Team Aqua
— Trésorerie : ça c'est mes sous !
— Couleur : 775E9C
— Pokedollars : 16 520.
— Points EXP : 539.
— Rps en cours : [2/3]
— Multicomptes : Nope

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mer 4 Avr - 19:43
did you miss me ?
revan & karel

Clairement, oui. Tu prends la fuite. Tout ça, c’est bien trop perturbant pour toi … c’est trop d’un coup, et tu ne gères pas tes émotions. Tu préfères rester dans le déni, parce que, faut pas se mentir hein, mais c’est beaucoup plus facile comme ça. Tu t’éloignes, tu t’en vas. Non, et encore non. Revan est mort et … et pas enterré non. Simplement parce qu’on avait jamais retrouver son corps, mais ça, c’était le cas de beaucoup de membres de la team aqua après Kyogre et son déchaînement de puissance. Et pourtant, Karel. Tu sais, au fond, que c’était lui. C’était ses yeux. Ses yeux bleus, si bleus. C’était son regard. Celui que tu n’avais jamais pu oublié. Et puis. Comme si Goby aurait pu se tromper, lui. Il n’aurait jamais agi comme ça avec personne, sauf avec lui, sauf avec son dresseur perdu et visiblement désormais retrouvé. Le pire, c’est que tu ignores même ce que tu as sous les yeux. Les regards surpris, et compatissants de certains membres de la team désormais employés ici. Des sbires qui étaient là, ce jour là, qui connaissaient et avaient tous sans exception reconnu cet homme qui venait de faire irruption au Casino. Mais toi, non. Toi, tu continues de te voiler la face en te répétant encore et encore que c’est une erreur, ou que ce gars là est juste un imposteur. Et pas une minute, non, pas une, tu n’essayes de résonner avec calme et logique. Tu remontes l’escalier à toute vitesse, et tu longes le couloir jusqu’à ton bureau dont la porte était restée ouverte, tu pénètres dans la pièce, cet espace qui est le tiens, et tu refermes pour aller t’installer à ta place, dans ton siège, derrière l’imposant bureau en bois de chêne. Tu souffles un grand coup, tu replaces un crayon, un dossier, un papier de travers … en clair, tu t’agites pour rien, jusqu’à ce que de nouveau quelqu’un vienne frapper à ta porte. Tu t’apprêtes à dire que tu ne veux voir personne, mais c’est trop tard, la porte s’ouvre déjà et l’homme entre dans la pièce sans le moindre accord. Visiblement, on l’a laisser passé, ou alors, il s’est arrangé pour le faire, peu importe.

“C’est bien moi Karel. J’ai bien survécu après avoir été emporté par la vague …” Tu le sais que c’est lui, hein. Et pourtant, tu ne le regardes même pas. A peine est-il entré dans ton bureau que tu as détourné exprès la tête vers la fenêtre pour faire mine de regarder dehors. “J’ai lutter des heures, du moins c’est ce que je crois, contre les flots. J’ai perdu connaissance et me suis réveillé sur une plage à moitié mort. C’est un Gardevoir abandonné qui m’a récupéré et soigné.” Sous ton bureau, tu sers le poing. Si au moins Arthur, ou l’un de ses admins de l’époque t’avais écoutée hein. Un Gardevoir … C’était pas à un Gardevoir de le récupérer. Toi, tu avais demander à ce qu’on les cherche, avant tout pour Revan, bien entendu, mais aussi pour tes autres camarades. Sauf qu’à l’époque, c’était Sarah qui avait eu à t’expliquer que la tempête avait été bien trop puissante, de même que les vagues. Elle t’avais assuré que personne n’avait pu survivre et que ce n’était pas la peine de chercher, parce que si corps il y avait, alors ils avaient été emportés par le fond, ou alors loin, très loin, bien trop loin. C’est d’ailleurs peut-être de ce moment difficile que venait ta rancœur pour cette fille là … “J’ai tenté de vous retrouver, mais l’organisation était dissoute, où trop bien cachée ? Et comme personne ne voulait entendre parler de nous … j’ai errer et survécu comme j’ai pu.” En clair, il avait été abandonné et livré à lui-même pendant tout ce temps. Après la catastrophe, tout le monde s’était séparé, et vous aviez tous quitter Hoenn parce que la Team Aqua était simplement devenue la risée de la région. “Je suis tombé sur Arthur par hasard il y a quelques semaines, il m’a envoyé ici, me disant que je pourrais officier comme videur pour le casino.” Tiens donc, il avait croisé Arthur … il y a quelques temps. Et Arthur te l’avais juste envoyé. Tu reposes alors enfin ton regard sur lui. “▬ Bizarre, Arthur ne m’a rien dit.” Bizarre ? En fait, ça ne l’était pas du tout. Arthur était un homme libre. Il faisait un peu ce qu’il voulait, et comme tout bon pirate, il estimait n’avoir de compte à rendre à personne alors … son histoire était plausible. Seulement, tu essayes encore et toujours de trouver la faille, tu cherches la petite bête, le moindre petit détail qui pourrait te donner raison, même si tu sais que tu as tort. Parce qu’encore une fois, ce serait vraiment bien plus simple, bon sang.

Le silence revient, et à nouveau, tu te remets à fixer la fenêtre, ou plutôt, la plante verte qui se trouve posé devant la dite fenêtre. “Je peux me faire discret, tu ne me verras presque pas, comme si je n’étais pas revenu.” Bon sang, ce que ça peut faire mal d’entendre ça … si c’est pas la preuve qu’il s’agit bien de Revan, ça. “Mais … j’ai besoin d’être ici, Karel … j’erre de ville en ville comme un mendiant depuis assez longtemps, seul, sans personne, même pas un Pokémon. Juste cet oeuf depuis que le Gardevoir qui m’a sauvé est mort. Je … je suis à bout.” Outch. Ca pique, hein ? Ses paroles te prennent au coeur. Ca fait mal d’entendre tout ça … vraiment mal, d’entendre qu’une personne que tu avais tant aimé avait autant souffert. Alors, de nouveau, tu reposes les yeux sur lui. Tu l’observes un instant. Il est maintenant installé sur un des fauteuils devant ton bureau. Tu te redresses, et tu ouvres l’un des tiroirs, y attrapant quelque chose avant de te lever, et de passer à côté de lui pour te diriger vers la sortie de ton bureau. “▬ Viens avec moi.” Tu attends un instant, le temps qu’il se lève et qu’il te rejoigne avant de t’engager de nouveau, en silence dans le long couloir. Là, tu montes encore un escalier, pour atteindre l’étage encore au dessus, avant de longer encore un couloir. Tu passes devant la porte de ton chez toi, pour en atteindre une autre que tu déverrouilles avec le trousseau de clés pris dans le tiroir.  Tu pousses ensuite la porte, pour entrer dans la pièce. “▬ Viens.” Ici, c’est un peu la suite jumelle de la tienne. C’est la même chose, c’est tout aussi grand. Un salon, un coin cuisine, une chambre, une salle de bain … bref, c’est un mini appartement au sein même du Casino. “▬ Je vais pas te jeter dehors … Revan.” Tu détaches alors l’une des clés du trousseau que tu viens lui donner. “▬ Ni faire comme si tu n’existais pas ... “ Du moins pas volontairement. “▬ Je suis désolée … pour tout à l’heure. C’est juste … difficile à croire … ça fait des années maintenant …” Et en plusieurs années, les choses changeaient. Les gens aussi.
Made by Neon Demon



ENTRECHOC

- screw your destiny -

Résumé
Pokémons :
Sac à dos :
Divers :
avatar
protecteurs - tout ira bien
— Arrivée : 28/03/2018
— Posts : 422
— Ft : lyndsy fonseca.
— Crédits : ka (ava) + le dieu tumblr + xynpapple (signature)
— Age : 31 ans.
— Occupation : admin de la team aqua de la région hoenn. tu gères comme une grande la dernière acquisition du boss : le casino de littérapolis et en bonus, tu joues au ranger, comme si tu n'avais pas assez de boulot comme ça dit.
— Journal : × all around.
— Trésorerie : × trésor.
— Couleur : #FA8072
— Pokedollars : 4.880 ₽
— Points EXP : 101.
— Rps en cours : × sauvage 1.
— Multicomptes : nageoire |

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Ven 6 Avr - 17:38
DID YOU MISS ME ?
ft. Karel
Après avoir expliqué rapidement ce qui lui était arrivé, il guette rapidement la réaction de Karel, assise en face de lui. Il ne relève pas sa remarque, concernant Arthur, et qu'il ne lui ait rien dit. Tout les deux savent très bien que ce n'est en aucun cas un problème, le chef avait toujours été un électron libre, vaquant à ses occupations sans vraiment toujours prendre le temps d'informer le reste de la team. Ça, c'est le job des admins, Sarah et Matthieu, qui faisaient leur possible pour relayer les ordres parfois un peu flous de leur leader. C'est pour cela qu'il ne répond pas, car il voit très bien que Karel sait parfaitement à quoi s'en tenir. S'ensuit alors le moment où toutes ses défenses s’effondrent, aussi bien par son épuisement moral et physique que par le fait de voir celle qu'il aime le rejeter de cette façon, même s'il était loin d'imaginer autre chose. Il reste donc assis dans le fauteuil un moment, attendant une réaction de sa part, quelle-qu’elle soit, il est prêt à devoir tirer un trait sur le lien qui les unissait s'il le faut, après tout il a disparu bien trop longtemps de sa vie. Revan souhaite uniquement reconstruire sa vie, auprès des gens avec qui il avait passé du temps et considérait comme des amis.

Finalement, elle s'agite, se lève et va trifouiller dans un tiroir de son bureau. Il la regarde faire, sans trop savoir quoi bien penser. Les seuls mot qu'elle lui adresse sont pour l'inviter à la suivre. Alors c'est là tout ce qu'il gagne, être raccompagné à la porte ? C'est en tout cas ce qu'il se dit alors qu'il se lève, la mine défaitiste, suivant les pas de Karel. Pour la troisième phrase qu'elle lui adresse, on ne peut pas dire que jusqu'à présent, il y ait une quelconque lueur de joie, à peine de l'amabilité en réalité. I doit bien avouer que même s'il s'y était un peu préparer, le vivre fait mal, très mal. Peut être aurait-il du mourir cette nuit là plutôt que de subir tout ça. Cela aurait été bien plus simple effectivement. Mais non, il s'était accroché à la vie, du mieux qu'il avait pu, aussi bien pour retrouver ses amis que pour la retrouver elle. Finalement, ils ne descendent pas au rez de chaussé, alors il se sent reprendre un peu d'espoir. Ils montent même, alors à moins qu'elle ne souhaite le balancer du toit et cette fois-ci le voir mort une bonne fois pour toute, ce qui est quand même peu probable, elle accède donc à la requête d'Arthur. Ils s'arrêtent devant une porte, qu'elle déverrouille avant de l'inviter à entrer.

Revan fait un pas en avant et prénètre dans la salle, une suite assez royale il faut bien l'avouer, tout le confort que l'on peut souhaiter s'y trouve. Pas seulement un lit pour dormir mais tout ce qu'il faut pour y vivre. Il ferme les yeux alors qu'un sourire rassuré apparaît sur ses lèvres, il laisse même échapper un léger soupir. “▬ Je vais pas te jeter dehors … Revan.” Il savoure d'entendre son prénom sortir de la bouche de Karel, qui lui fait un bien fou. Comme si un poids énorme pesant sur ses épaules depuis des années venait de s'envoler. D'autant plus que c'est désormais acté, il ne sera pas à la porte, il ne sera pas obligé de retourner dans la rue et survivre au jour le jour. Rean attrape ensuite la clé que lui tend son ancienne amante, et son cœur s'accélère quand ses doigts frôlent les siens. “▬ Ni faire comme si tu n’existais pas ... “ Il acquiesce, rassuré d'un certaine manière, même s'il va de soi que rien ne sera non plus comme avant. Il n'est pas niais à ce point. “▬ Je suis désolée … pour tout à l’heure. C’est juste … difficile à croire … ça fait des années maintenant …”

Ses yeux bleus viennent se fixer sur elle, il pense très bien comprendre ce qu'elle doit ressentir. Il ne lui en veut absolument pas, on pourrait même dire que le dresseur se sent de trop. Comme si une part de lui regrette d'être revenu et de créer des problèmes à n'en pas douter. « Tu n'as pas à t'excuser. Je comprend bien que ce n'est pas simple. »Il grimace un instant, avant de baisser les yeux au sol, geste qui ne lui ressemble que très peu. Mais ces dernières années l'ont pas mal changé, certains pourraient même dire qu'il a été brisé. « De toute façon, tout a certainement changé. J'ai changé … j'ai … non rien. Je frai en sorte de te déranger le moins possible ? Je ne veux pas te causer de soucis. Je ne veux pas m'incruster dans ta nouvelle vie ... » C'est un véritable crève cœur pour lui de dire de tels choses, mais il doit bien se faire une raison, elle a certainement refait sa vie entièrement. Pourquoi attendre un mort ? « Merci, pour cette appartement … je n'en attendais pas tant. »



Résumé
Pokémons :
Sac à dos :
Divers :
avatar
protecteurs - tout ira bien
— Arrivée : 03/04/2018
— Posts : 634
— Ft : Travis Fimmel
— Crédits : Swan
— Age : 34 ans.
— Occupation : Videur au Casino, Team Aqua
— Trésorerie : ça c'est mes sous !
— Couleur : 775E9C
— Pokedollars : 16 520.
— Points EXP : 539.
— Rps en cours : [2/3]
— Multicomptes : Nope

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Sam 7 Avr - 10:45
did you miss me ?
revan & karel

Des excuses … Il le fallait, bien, non ? Evidemment, que tu te sentais coupable. Etais-ce une façon d'accueillir un allié, un ami … un ami qui avait été bien plus que ça, dans une autre vie - du moins c’est ce dont tu avais l’impression, là tout de suite - … ? Non. Pas vraiment. Odieuse. Malpolie. Désagréable. Voir hautaine. Complètement dans le déni, aussi. Voilà ce que tu avais montrer de toi à Revan après des années, des années durant lesquelles tu l’avais cru mort, et durant lesquelles lui avait errer à droite, à gauche, pour pouvoir remettre la main sur au moins un fichu membre de cette Team Aqua aujourd’hui totalement désorganisée. “Tu n’as pas à t’excuser.” Oh si. Bien sûr que si. C’est vrai quoi, ça ne te ressemblais même pas en plus, de te comporter cette manière. Normalement, tu avais un minimum de courage, tu ne fuyais pas si facilement mais là … Là, le revoir comme ça, si subitement, au milieu de ce Casino, ça t’avais fait un drôle d’effet. Un peu comme si tu t’étais retrouvée nez à nez avec une bombe sur le point d’exploser et de toute balayer sur son passage. Alors oui, forcément, sur le moment, fuir ça avait été la solution la plus simple, la plus logique, la solution de facilité quoi … mais pas forcément la meilleure, en fait. “Je comprends bien que ce n’est pas simple.” Simple ? Tu pourrais presque ricaner, tiens, si tu ne te retenais pas un peu. Pas simple, c’était un euphémisme. En fait, même si tu faisais tout pour le cacher, l’avoir face à toi, même à ce moment précis, c’était juste affreusement perturbant. C’était comme un raz de marée à l’intérieur de ta tête, et peut-être de ton cœur, aussi.

“De toute façon, tout a certainement changé.” … Pas mal de choses, en effet. Beaucoup de choses en réalité. A commencer par toi, et une bonne partie de ta vie fallait bien l’avouer. Il s’en passait des choses, au cours des années, et tu n’avais pas échapper aux changements, aux bouleversements, aux événements. Il avait connu une jeune fille un peu naïve qui finalement, n’avait pratiquement jamais subit de déception, ni même été blessée plus que ça. Quand tu étais entrée dans la Team Aqua, et que tu avais rencontré Revan, ton vécu était bien moins long, forcément, et bien moins imposant que celui que tu avais aujourd’hui. C’était logique. “J’ai changé … j’ai … non rien.” Tu fronces les sourcils, tout en faisant quelques pas dans la suite, un peu sombre du fait que les rideaux et voilages soient encore tous fermés. “Je ferais en sorte de te déranger le moins possible ? Je veux pas te causer de soucis. Je veux pas m’incruster dans ta nouvelle vie …” Ah bah … alors ça, ça faisait mal, malgré toi, mais ça faisait mal quand même. Alors, oui, c’était un peu à double sens, ses paroles là. Il disait quelque chose, tu en comprennais une autre. En clair, la communication allait être compliquée entre vous, tu le sentais. Alors comme ça, il était revenu, mais il n’avait pas spécialement envie de faire partie de ta vie … mh. Peut-être que c’était compréhensible, au final. Après tout, si tu avais vécu un tas de choses ces dernières années, peut être que lui aussi. Revan n’avait jamais été du genre naïf, pas comme toi. Votre histoire … c’était vieux. C’était du passé. Ca remontait à loin. Très loin, même en réalité. Ca avait durer un moment, ça s’était fini de façon tragique, et d’ailleurs voilà que tu demandais si ça aurait pu durer, si tout ça ce n’était jamais arrivé. Ah, non. Non, non, non. C’était vraiment pas le moment de se poser ce genre de questions, hein, Karel. C’était faire pire que mieux, ça. Déjà que c’était le bordel là haut, mais si en plus tu en rajoutais, ça n’allait clairement pas le faire, tu allais finir par craquer. Du coup, tu ressens subitement le besoin de t’occuper l’esprit, les mains, alors tu avances encore dans la pièce, et tu te mets à ouvrir les volets, avant d’ouvrir la grande fenêtre du salon, celle qui donne sur l’un des balcons sur lequel tu vas te réfugier pour prendre un peu l’air, et observer l’extérieur. “Merci, pour l’appartement … je n’en attendais pas tant.” Tu hausses les épaules. Qu’est-ce que tu pouvais faire d’autre ? Des suites dans ce genre ici, il y a quatre … cinq, plutôt, mais la dernière, la plus grande, c’est celle d’Arthur et tu n’en as même pas les clés. L’une est à toi, les trois autres ont toujours été vides. Tu gères un Casino, pas un hôtel, tu n’as pas envie de ça. Alors autant que ces parties du bâtiments servent à quelque chose. Et puis, il l’avait dit non ? Il avait errer, un peu comme un vagabond … ça voulait dire ce que ça voulait dire. Il n’avait sans doute plus un rond. Il n’aurait jamais pu se loger ailleurs. “▬ C’est rien du tout.” Et puis, c’était Arthur qui lui avait dit de venir, du coup, tu supposais que lui offrir une place ici, en plus d’un job, c’était logique. “▬ C’est chez toi, maintenant. T’as tout ce qu’il faut normalement, et s’il te manque quoi que ce soit, tu peux me le demander, je te ferais monter tout ça.” C’était les avantages d’être la Directrice, quoi. “▬ Les cuisines sont en bas. Tu peux te servir quand tu veux, on a des buffets à volontés matin, midi et soir, alors les repas sont toujours prêts à toute heure. Tu te sers, je passerais le mot, personne ne t’en empêchera.” Tu prends appui sur la rambarde, pour de nouveau l’observer un instant. “▬ Et bien sûr, tu as le boulot … de videur, je veux dire. Jusqu’ici c’était Goby, donc je suppose que ça ne te dérange pas de faire équipe avec lui. Tu seras payé, bien sûr. Ça te permettras de …” De quoi ? De remonter la pente ? Peut-être. De se faire un peu d’argent, histoire de vivre un peu plus normalement. “▬ Enfin voilà. Je pense que c’est à peu près tout.”
Made by Neon Demon



ENTRECHOC

- screw your destiny -

Résumé
Pokémons :
Sac à dos :
Divers :
avatar
protecteurs - tout ira bien
— Arrivée : 28/03/2018
— Posts : 422
— Ft : lyndsy fonseca.
— Crédits : ka (ava) + le dieu tumblr + xynpapple (signature)
— Age : 31 ans.
— Occupation : admin de la team aqua de la région hoenn. tu gères comme une grande la dernière acquisition du boss : le casino de littérapolis et en bonus, tu joues au ranger, comme si tu n'avais pas assez de boulot comme ça dit.
— Journal : × all around.
— Trésorerie : × trésor.
— Couleur : #FA8072
— Pokedollars : 4.880 ₽
— Points EXP : 101.
— Rps en cours : × sauvage 1.
— Multicomptes : nageoire |

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Lun 9 Avr - 17:17
DID YOU MISS ME ?
ft. Karel
Son regard suit Karel qui va ouvrir les volets de la pièce et en ouvrir grand les fenêtres, sans aucune raison apparente. Malgré le temps qui a passé, Revan la connaît encore assez pour savoir qu'elle n'est vraiment pas à l'aise, qui pourrait l'en blâmer d'ailleurs, et qu'elle cherche donc un moyen de s’occuper les mains plutôt que de rester immobile à se triturer le sang. La laissant faire, bien qu'autrefois il ne serait pas fait prier pour lui faire la remarquer afin de l'embêter un peu, il continue d'observer son nouveau chez lui. Il dépose par la même occasion son sac à moitié déchiré sur le lit, et en sort l’œuf pour le déposé la couverture. “▬ C’est rien du tout.” Dépend du point de vue. Pour lui qui avait vécu dehors presque une nuit sur deux, c'est le grand luxe. Elle lui aurait donné une pièce unique avec un lit que Revan en aurait été satisfait. Bien entendu il ne crache certainement pas devant cette suite de luxe, qui allait être parfaite lorsqu'il aurait enfin reconstitué son équipe de pokémon. Goby serait peut être le premier à s'y installer qui sait. “▬ C’est chez toi, maintenant. T’as tout ce qu’il faut normalement, et s’il te manque quoi que ce soit, tu peux me le demander, je te ferais monter tout ça.” Il acquiesce de la tête, même s'il sait qu'il ne jouera jamais cette carte. Si quelque chose lui faisait besoin, il attendrait sa nouvelle paie pour se l'acheter. Il avait assez fait la manche pour souhaiter encore dépendre autant des autres, pas même de Karel. Il n'attends que de se reprendre en main. Lorsqu'il se sera remis, il compte bien payer son loyer même. C'est dans son caractère, ne jamais rien devoir à personne, même s'il lui est arrivé régulièrement de faire entorse à cette règle pour quelques personnes comme Arthur et Karel. “▬ Les cuisines sont en bas. Tu peux te servir quand tu veux, on a des buffets à volontés matin, midi et soir, alors les repas sont toujours prêts à toute heure. Tu te sers, je passerais le mot, personne ne t’en empêchera.” Sauf qu'en attendant d'avoir de quoi payer tout ça comme il le souhaite à long terme, il doit bien admettre qu'il ira se servir volontiers en cuisine, son estomac criant famine depuis tellement longtemps qu'il en a oublié ce que ça fait d'être rassasié. Probable qu'il commence d'ailleurs par là.

Elle prend alors appui sur la rambarde et pose son regard sur lui. L'observant, ce qui a pour effet de le mettre mal à l'aise. “▬ Et bien sûr, tu as le boulot … de videur, je veux dire. Jusqu’ici c’était Goby, donc je suppose que ça ne te dérange pas de faire équipe avec lui. Tu seras payé, bien sûr. Ça te permettras de …” Elle ne termine pas sa phrase, mais il semble comprendre ce qu'elle ne dit pas. Il avait beaucoup à faire, beaucoup de choses à rattraper. Beaucoup à oublier aussi. Et d'autres à apprendre. « Pas de problème, je pense que Goby sera content même. Comme moi. D’ailleurs … est-ce que … est qu'il t'a bien aidé ? Comme je lui avais demandé avant de, enfin tu vois. » Cette question, il en devine la réponse, sinon Goby se serait pas là à fanfaronner, mais il souhaite l'entendre dire, afin de se sentir, il ne sait pas vraiment en fait. Peut être veut-il juste savoir qu'il a tout de même réussi a être utile malgré tout ça. En attendant la réponse, il dévisage Karel. Elle est comme dans ses souvenirs, toujours aussi belle, et éblouissante. Mais quelque chose semble changée chez elle, et il ne faut pas beaucoup d'efforts pour Revan pour comprendre la raison. Il a des tonnes de questions à lui poser, et n'ose en même temps pas le faire. « Karel … je, heu. Comment tu te portes ? Est-ce que tout vas bien, enfin, hormis mon retour je veux dire. »



Résumé
Pokémons :
Sac à dos :
Divers :
avatar
protecteurs - tout ira bien
— Arrivée : 03/04/2018
— Posts : 634
— Ft : Travis Fimmel
— Crédits : Swan
— Age : 34 ans.
— Occupation : Videur au Casino, Team Aqua
— Trésorerie : ça c'est mes sous !
— Couleur : 775E9C
— Pokedollars : 16 520.
— Points EXP : 539.
— Rps en cours : [2/3]
— Multicomptes : Nope

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Lun 9 Avr - 21:37
did you miss me ?
revan & karel

Voilà. Tu as jouer ton rôle de patronne et de directrice de ce Casino à la perfection. Manquerait plus que tu lui sortes un contrat de ta poche avec un stylo et ce serait la totale, tiens. D’ailleurs, t’as fini, non ? Alors qu’est-ce que tu fiches encore ici ? T’as pas autre chose à faire ? Des papiers à signer, tiens. Pourquoi t’as soudainement envie d’aller signer des trucs … c’est fou, t’as horreur de ça, normalement. Tu te cherches des excuses pour fuir, hin. Comme si tu allais pouvoir faire ça pendant des lustres, tu venais de l’inviter à vivre ici, à être ton voisin. Tu allais surement lui tomber dessus à tous les repas, et le soir en allant dormir, et le matin en sortant de chez toi. En plus, il allait travailler dans ton Casino … rêve pas Karel, tu vas clairement pas pouvoir l’esquiver. “Pas de problème, je pense que Goby sera content même.” Oh, oui. sans doute. A vrai dire, tu n’en doutais pas un seconde. Il avait toujours été très attaché à son dresseur, alors le retrouver après autant d’année ? Il n’allait plus le lâcher, lui. Bah oui, c’est vrai ça Karel, au moins lui il était démonstratif et accueillant, pas comme toi. Sans coeur, va. “D’ailleurs … est-ce que … est-ce qu’il t’a bien aidé ? Comme je lui avais demandé avant de, enfin tu vois …” Oui. Tu vois. Tu vois même très bien en réalité. Oh, bon sang Revan … quelle idée il avait, hein, d’évoquer ce sujet là maintenant, aussi ? Sérieux. Qu’est-ce qu’il avait dans la tête ? Il cherchait quoi, au juste ? Éveiller les mauvais souvenirs ? Non, parce qu’il allait y arriver sans problèmes là, pas de soucis. “▬ Il m’a sauver la vie.” Tu tu dis … du tac au tac. En fait, tu essaies de rester neutre, et de contrôler ta voix, mais ça fonctionne pas aussi bien que dans ta tête. Comme c’est dommage, t’as encore plus l’air d’être devenue totalement insensible maintenant, parfait. “▬ Il m’a empêcher de me noyer …” Et donc. Visiblement, c’était lui qui lui avait demander de prendre soin de toi. Le pire ? C’est que c’était même pas étonnant. Ce Laggron, il était venue te chercher toi, il t’avais rattrapée avant que tu ne tombes de bateau, et avant que tu ne sois emportée par le courant et noyée par les vagues. Tu t’étais toujours demandé pourquoi c’était pas son dresseur qu’il avait aidé, et maintenant, tu l’avais ta réponse. Du coup, et bah tu te sentais encore plus mal, en vérité. Et tu lui en voulais aussi. Tu lui en voulait atrocement d’avoir pris cette décision. De l’avoir prise à ta place en quelques sortes … mais … sérieux, Karel, comme s’il avait eu le temps de la discussion, ce jour là. T’étais tellement injuste quand tu t’y mettais. Et en même temps, tu ne pouvais pas t’empêcher de te dire que les choses auraient été plus simples pour toi. Juste que toi … tu serais sans doute morte. Tu n’avais ni sa force, ni son courage, tu ne serais jamais parvenu à remporter un combat contre l’océan lui-même, mais au moins, oui, au moins, tu n’aurais pas eu à ressentir la douleur de perdre l’homme que tu aimais … tu n’aurais pas eu le coeur brisé. Tu n’aurais pas pleurer toutes les larmes de ton corps. Tu n’aurais pas hurler ta douleur, le soir, dans un oreiller. Tu n’aurais rien connu de tout ça … Tu soupires. Encore une fois ça te ressemble pas d’avoir des pensées pareilles. Alors tu rentres, tu quittes le balcon et tu reviens dans le large salon, pour finalement te laisser tomber sur le grand canapé. “▬ Il ne m’a pas lâchée depuis … Il me protège, il veille sur moi. Et depuis que je suis ici, il s’est installé, pour m’aider. Il n’a jamais cessé de t’attendre …” Ouep. Encore une fois, pas comme toi. Atch. Ça fait mal ça aussi, hein ? De se faire des constats de ce genre à toi-même. Et quoi ? Il aurait fallu que tu patientes, toi aussi ? Tu le pensais mort, vraiment mort, toi. Goby lui avait toujours pensé que son dresseur reviendrait un jour … tu l’avais toujours lu dans ses yeux. Il avait guetter le moment de leur retrouvailles tous les jours depuis bien des années.

“Karel … je, heu. Comment tu te portes ? Est-ce que tout vas bien, enfin, hormi mon retour je veux dire.” Tu relèves les yeux vers lui un instant. Si tu allais bien, en général ? Oui. C’est vrai, tu avais une vie relativement sympa, on ne pouvait pas se mentir. Tu ne traînais pas à droite ou à gauche, tu étais posée. Arthur t’avais donné de grandes responsabilités, un travail, une occupation et de l’importance aussi. Alors, tu allais bien. “▬ Je vais bien.” Très bien. Parfaitement bien. Mais bon sang, tu savais bien qu’il y avait un sens caché derrière toutes ces questions. “▬ Je me suis faites mordre par un Malosse mais à part ça …” Oh par Arceus, tu le faisais exprès ou quoi ? Bien sûr que c’était fait exprès. Il était en train d’essayer d’en savoir plus sur ta vie. Tu le sentais, ça hein ? Ouais. Forcément. Mais qu’est-ce que tu pouvais lui dire ? Lui raconter. Entrer dans les détails c’était clairement pas une bonne idée. “▬ Le Casino m’occupe pas mal, mais j’aime bien, je me sens bien ici. La vie est … plus simple.” Plus simple qu’avant. Ouais. Plus simple que quand Lycaon était là, pour n’être plus là le lendemain, sans même te dire un mot. “Malade” et “Besoin de temps” qu’il t'avait dit Arthur … un truc comme ça. Comme si ça changeait le fait qu’il t'avait blessée tiens. Pauvre Karel, t’as clairement la poisse avec les hommes, hein. Fallait toujours qu’ils disparaissent d’une manière ou d’une autre. Quelle plaie. A croire que l’amour c’était pas fait pour toi. Peut-être pour ça aussi … que t’avais envie de mettre autant de distance entre lui et toi, trop peur de retomber là dedans. Trop peur que tes sentiments ne refassent surface. “▬ Je suis mieux ici … qu’au milieu du reste de la Team, je crois. Et puis … l’Archipel est magnifique.” Ah ouais. Tiens, t’as rangé ta casquette de patronne de l’année pour mettre celle du guide touristique. On aura tout vu…
Made by Neon Demon



ENTRECHOC

- screw your destiny -

Résumé
Pokémons :
Sac à dos :
Divers :
avatar
protecteurs - tout ira bien
— Arrivée : 28/03/2018
— Posts : 422
— Ft : lyndsy fonseca.
— Crédits : ka (ava) + le dieu tumblr + xynpapple (signature)
— Age : 31 ans.
— Occupation : admin de la team aqua de la région hoenn. tu gères comme une grande la dernière acquisition du boss : le casino de littérapolis et en bonus, tu joues au ranger, comme si tu n'avais pas assez de boulot comme ça dit.
— Journal : × all around.
— Trésorerie : × trésor.
— Couleur : #FA8072
— Pokedollars : 4.880 ₽
— Points EXP : 101.
— Rps en cours : × sauvage 1.
— Multicomptes : nageoire |

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mar 10 Avr - 17:22
DID YOU MISS ME ?
ft. Karel
Au fond, il sait que Goby a certainement écouté les dernières consignes de son dresseur et les a exécutées de manière à le rendre fier. Même quand Revan lui avait hurlé de le laisser pour protéger Karel, même en sachant que cela condamnait son dresseur, il avait obéit sans trop d'hésitations. Ce laggron est un pokémon extrêmement fidèle, loyal jusqu'au bout et par delà la mort de son maître. Alors, il ne se fait pas trop d'illusions quand à la réponse qu'elle va lui apporter, rien que le fait de le voir ici est une réponse en soi. Mais, il n'arrive pas à mettre un terme à leur conversation, à leurs retrouvailles certes si froides. Il cherche donc un moyen de garder la discussion active, pour ne pas qu'elle parte. Pourtant, il le faudra bien à un moment donné, en particulier car Karel semble vraiment mal à l'aise, au point de devenir d'une froideur blessante. “▬ Il m’a sauvé la vie.” C'est bien ce qu'il lui semblait. Revan avait cru voir Karel être emportée elle aussi en même temps que lui. C'est aussi pour cela qu'il avait donné cet ordre à Goby. Alors, savoir qu'il avait eu raison de le faire, que cela avait permis à la femme qu'il aime de survivre, voilà un poids qui semble s'en aller. Ses actions avaient tout de même étés utiles. Son regard suit alors Karel qui quitte le balcon pour aller s'installer sur un des canapés, tandis que lui est toujours planté là, debout en plein milieu de la pièce. “▬ Il ne m’a pas lâchée depuis … Il me protège, il veille sur moi. Et depuis que je suis ici, il s’est installé, pour m’aider. Il n’a jamais cessé de t’attendre …” Et là, c'est un peu l’ascenseur émotionnel. Entendre que Goby avait toujours été là pour elle, à l'écouter et l'aider du mieux qu'il le pouvait, voilà qui lui fait énormément plaisir. Mais la dernière partie lui brise le cœur, malgré son retour. Il pense surtout au fait que son pokémon aurait peut être pu attendre toute une vie. Mais aussi à tout ce qu'il avait du endurer pour tenir devant cette situation. Nul doute qu'il avait du souhaiter laisser Karel, désormais bien installée pour partir à sa recherche. « J'en suis heureux alors. Il ne m'aura jamais déçu, je ne pouvais pas rêver mieux pour veiller sur toi. »

N'ayant pas grand chose à ajouter, et sachant le sujet tout de même assez sensible, Revan aborde un autre sujet, s’enquérant tout simplement de l'état de Karel. Voulant savoir si elle se sent bien ici, si tout se passe bien a part un idiot qui refait surface après avoir été déclaré mort. “▬ Je vais bien.” Il ne semble pas y avoir de sens caché à la réponse, donc elle va bien, vraiment. C'est déjà une bonne nouvelle en soi. En y repensant, il est vrai qu'elle avait l'air d'être en forme et de l'autorité en plus lorsqu'elle est venu voir ce qui causait tout le grabuge dans la salle principale. “▬ Je me suis faites mordre par un Malosse mais à part ça …” Il fronce les sourcils, ce n'est certes pas le genre de réponse à laquelle il s'attendait, mais en même temps, souhaite t-il vraiment connaître les réponses aux questions qu'il souhaite poser réellement ? Pas vraiment, trop peur d'être déçu. Et puis, n'a t-il pas dit qu'il allait faire en sorte de ne pas la déranger ? Toutefois, l'anecdote le faire sourire légèrement, et il se permet d'y répondre. « Encore ? Il faut croire que c'est une manie chez toi de mettre tes mains devant des crocs prêts à mordre. » Car oui, ce n'était pas la première fois que ça lui arrivait, d'être mordue par un pokémon. A chaque fois, Revan devait bander la main d'ailleurs, et il lui répétais encore et toujours la même mise en garde. On ne tend pas la main vers un pokémon sauvage ou d'une autre personne ! Mais il la connaît assez  aussi pour savoir qu'elle est bien trop douce envers les pokémons pour appliquer ce conseil. “▬ Le Casino m’occupe pas mal, mais j’aime bien, je me sens bien ici. La vie est … plus simple.” Il est vrai que cela à du pas mal lui changer. Avant, la team aqua était toujours en mouvement, bougeant au grès des missions sans vraiment avoir le temps de se poser très longtemps dans leur planque. Et de ce qu'il en voyait, il semblerait que Karel s'en tire plutôt bien à gérer cet établissement. “▬ Je suis mieux ici … qu’au milieu du reste de la Team, je crois. Et puis … l’Archipel est magnifique.” Par rapport à la plupart des membres de la team, il faut admettre que Karel avait toujours été un peu à part, plus douce, moins belliqueuse. Mais à ne pas embêter non plus évidement, sous peine de la voir mordre, où pire, de voir un Revan vous tomber dessus. Du moins l'ancien Revan. « Je veux bien te croire, tu as l'air de bien t'en sortir ici. J'aurais sûrement besoin de ton aide rapidement, pour avoir des détails sur les îles. » Car comment être un bon videur si l'on ne possède pas de pokémons ? Certes il y a Goby, mais à eux deux, c'est encore un peu léger si les choses tournent un peu trop au vinaigre. Il lui faut une équipe solide. Mais pour ça il faut savoir où chercher. « Concernant la Team, vous êtes nombreux à … merdeeee »

Un craquement a alerté son attention vers le lit. Revan comprend alors que l’œuf va éclore. Mais surtout, il est en train de rouler sur la couverture et est sur le point de tomber au sol. Pourquoi maintenant ? Depuis le temps qu'il traine cet œuf pourquoi choisir ce moment ? Parce qu'il a enfin un foyer ? Ces questions sont rapidement balayées alors qu'il plonge à une vitesse folle pour le rattraper. Revan est surpris par sa propre rapidité, il en se pensait plus capable de réagir aussi vite. Il attrape l’œuf juste à temps, et effectue une roulade le plaçant juste devant Karel, à même pas un pas de distance. Là, il se stoppe et regarde la coquille de l'oeuf se fissurer alors que de petits bras en sortent et tentent de briser le reste de l’œuf. Les petits bras fêlent ont encore du mal à faire leur œuvre, alors Revan lui donne un petit coup de main. Ils découvrent alors une petite tarsal, assise dans le bas de la coquille, les dévisageant tout les deux. « Tu as enfin éclos ma belle. » Il est tout sourire, au point d'en avoir les larmes aux yeux. La tarsal attrape sa main et se colle contre elle un instant avant de porter son attention sur Karel, et réclamer aussi a main. Cela arrache immédiatement un sentiment de malaise à Revan, qui comprend le pourquoi du comment. « Heu … oh. Je crois … qu'elle nous prend pour ses parents ... » Il lève alors son regard vers Karel, entraînée malgré elle dans cette histoire. « Je … Je pensais l'appeler Athéna. Ça sonne pas mal non ? »



Résumé
Pokémons :
Sac à dos :
Divers :
avatar
protecteurs - tout ira bien
— Arrivée : 03/04/2018
— Posts : 634
— Ft : Travis Fimmel
— Crédits : Swan
— Age : 34 ans.
— Occupation : Videur au Casino, Team Aqua
— Trésorerie : ça c'est mes sous !
— Couleur : 775E9C
— Pokedollars : 16 520.
— Points EXP : 539.
— Rps en cours : [2/3]
— Multicomptes : Nope

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mer 11 Avr - 0:19
did you miss me ?
revan & karel

Voilà, Karel, tu avais réussi à retourner dans les affreuses banalités. Félicitations et bravo, parce que franchement, c’était pas un exercice facile, surtout après avoir évoqué des sujets aussi sensibles juste avant. A croire que t’étais comme les chats, tiens, tu retombais toujours sur tes pattes. “Je veux bien te croire, tu as l’air de bien t’en sortir ici.” Tu hoches la tête. Pour t’en sortir, fallait dire que tu t’en sortais à merveille. Dans ton malheur, tu avais tout de même eu de la chance, qu’Arthur te fasses assez confiance pour te confier son Casino. Fallait dire qu’il n’avait pas énormément d’autres choix sous la main … Sarah n’était pas assez sérieuse, et puis elle préférait courir le monde, elle aussi. D’ailleurs, plus elle se trouvait dans le sillage d’Arthur, généralement, mieux elle se portait, alors elle aurait été bien incapable de gérer un Casino sans avoir l’idée stupide de s’en aller un beau jour sans rien dire à personne. Lycaon ? La bonne blague. Même le boss lui-même était toujours vague à son sujet. Tu le soupçonnais de ne pas en savoir plus que toi, en réalité, mais bien sûr il cachait bien son jeu. Matthieu … l’idée était stupide, même pour Arthur. En clair, il ne restait plus que toi. Toute dernière admin recrutée, montée en grade pour ses si nombreuses années de service … Mais tu savais bien qu’il y avait autre chose derrière tout ça. Un peu de pitié, par exemple. Arthur était peut-être idiot, parfois, mais ça n’était pas tout ce qu’il le caractérisait. Mine de rien, il était plutôt perspicace, parfois, et tu savais au fond, qu’il avait compris que tu avais besoin de t’éloigner, et de faire autre chose de plus normal. La Team Aqua t’avais éloignée de ta famille, tu y avais perdu Revan une fois, puis Lycaon, ton coeur en avait vu de toutes les couleurs. Alors te confier cet endroit, c’était la meilleure idée du siècle, en fait. “J’aurais surement besoin de ton aide rapidement pour avoir des détails sur les îles.” Encore une fois, tu hoches la tête. Evidemment, tu n’allais pas en plus du reste lui refuser de l’aider à s’y retrouver au milieu de cet Archipel. S’il te posais des questions, tu y répondrais. Tu le ferais en allant à l’essentiel. Mais tu le ferais quand même. “▬ Si tu veux, oui. Même si je suis pas certaine d’être la mieux placée pour ça.” Et voilà, tu cherchais déjà à fuir ça, en jouant la carte de celle qui n’est pas là depuis si longtemps que ça - quelques mois Karel, c’était pas mal, non ? - et qui ne connaît pas tout, sur le bout des doigts.

“Concernant la Team, vous êtes nombreux à … merdeeee.” Tu fronces les sourcils, et tu te redresses vivement dans le canapé tandis que Revan, sans ajouter un mot de plus se précipite vers le lit. Il se jette littéralement dans cette direction, et c’est au moment où il le rattrape que tu remarques que l’oeuf qu’il avait délicatement poser sur le lit précédemment venait de bouger, de rouler, et avait bien failli venir se briser sur le sol. Finalement, l’homme roule et vient reposer l’oeuf tout juste devant toi, à moins d’un tout petit mètre pile au moment où la coquille craque, se fissure. Tu te penches un peu en avant, pour observer le phénomène. Tu n’avais jamais assister à la naissance d’un Pokémon, et tu ne pouvais pas t’empêcher d’être … émue. Un moment particulier, non ? Une nouvelle vie en train d’émerger. Très vite, deux tout petits bras, atrocement minuscule et si fins se frayent un chemin à travers la fissure, luttant de toute leur petite force pour sortir et voir la lumière du jour. Revan vient délicatement l’aider, tirant un peu sur un bout de la coquille afin que la petite créature, une adorable Tarsal ne puisse se faufiler jusque dehors. Lorsque la coquille est enfin assez cassée, tu peux parfaitement observer le petit Pokémon, assise dans ce qui reste de son oeuf. Elle observe Revan, puis toi, à tour de rôle. “Tu as enfin éclos ma belle.” … Tu fixes ton regard vers l’homme. Ses yeux brillent. Il est ému, tout comme tu l’es, tu l’avoues. Il sourit, ne quittant plus des yeux son nouveau petit Pokémon qui d’ailleurs attrape la main de son dresseur pour venir s’y lover un instant, sans doute pour se rassurer, et puis … à un moment, c’est vers toi qu’elle se tourne et il te faut quelques secondes pour comprendre qu’elle te réclame à ta main, à toi aussi. “Heu … oh. Je crois … qu’elle nous prend pour ses parents …” Pour ses parents. Toi … Toi et Revan. Voilà qui était atrocement gênant, non ? C’est comme si tout était fait pour te pousser vers lui, alors qu’il venait à peine de refaire irruption dans ta vie. Pourtant, tu ne peux pas refuser ça au petit Pokémon. Des parents, il n’en avait déjà pas, tu te souvenais du Gardevoir dont t’avais brièvement parlé Revan. Mort. Pauvre petite … elle était orpheline. Du coup, tu te lèves et tu viens t’installer sur le sol, à genoux, près d’elle et tu lui offres ta main, pour qu’elle puisse venir s’y loger. “Je … Je pensais l’appeler Athéna. Ça sonne pas mal, non ?” Athéna … ça lui allait bien, oui. Très bien, même. “▬ Athéna … Oui, c’est joli. J’aime beaucoup.” Tu souris, reportant ton attention sur la Tarsal. “▬ Parce que tu deviendras grande, forte et belle.” Tu cajoles le petit Pokémon du bout des doigts, tandis qu’elle se met à jouer avec ta main, et celle de Revan, les câlinant sans plus s’arrêtant, et gardant vos doigts collés contre elle si bien qu’au final, te doigts viennent frôler ceux de Revan, plusieurs fois, accentuant encore un peu ta gène. “▬ Tu penses pas qu’elle va avoir froid … ?” Tu n’y connaissais rien en bébé Pokémon après tout, mais elle était bien au chaud dans son oeuf du coup, tu te dis que la température ambiante doit probablement être plus fraîche. “▬ Y’a … y’a des couvertures et des plaids dans l’armoire juste là … si tu veux.” Quoi que … Non. C’était plus à toi de le faire. C’était son Pokémon, mieux valait qu’il reste avec elle. Tu retires donc délicatement tes doigts. “▬ Je reviens vite.” Et tu te lèves pour aller fouiller dans la dîtes armoire, ramenant un plaid bien chaud que tu poses près de la Tarsal. “▬ Tiens, pour elle.”
Made by Neon Demon



ENTRECHOC

- screw your destiny -

Résumé
Pokémons :
Sac à dos :
Divers :
avatar
protecteurs - tout ira bien
— Arrivée : 28/03/2018
— Posts : 422
— Ft : lyndsy fonseca.
— Crédits : ka (ava) + le dieu tumblr + xynpapple (signature)
— Age : 31 ans.
— Occupation : admin de la team aqua de la région hoenn. tu gères comme une grande la dernière acquisition du boss : le casino de littérapolis et en bonus, tu joues au ranger, comme si tu n'avais pas assez de boulot comme ça dit.
— Journal : × all around.
— Trésorerie : × trésor.
— Couleur : #FA8072
— Pokedollars : 4.880 ₽
— Points EXP : 101.
— Rps en cours : × sauvage 1.
— Multicomptes : nageoire |

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mer 11 Avr - 17:57
DID YOU MISS ME ?
ft. Karel
Revan regarde le petit pokémon encore dans sa coquille commencer à prendre conscience du monde qui l'entoure. Il n'est donc pas étonnant que lorsque son regard se pose sur Karel et Revan, la petite tarsal les considère donc comme ses parents d'une certaine manière. Quelle ironie quand il y pense, lui qui venait juste de dire qu'il ferait en sorte de ne pas trop importuner Karel voilà qu'ils se retrouvent tout les deux à devoir jouer au papa et à la maman. Ensemble. Refusant de se laisser emporter dans des rêveries qui feraient plus de mal que de bien, il reporte donc son attention sur la tarsal, qui s'amuse avec leurs doigts, jusqu'à les amener à se frôler. Ce contact furtif provoque un frisson chez l'homme, qui lutte de toute ses forces pour ne pas porter son regard sur elle. Visiblement, Karel semble être d'accord sur le nom qu'il a choisit. Même si la décision finale lui revenait quoiqu'il arrive,s avoir qu'il n'a pas choisit un mauvais nom lui fait plaisir, encore plus quand il voit Karel lancer quelques mots à la jeune Athéna. “▬ Tu penses pas qu’elle va avoir froid … ?” Revan regarde sa camarade un instant, il doit bien admettre qu'il n'en a aucune idée. Après tout, il n'avait jamais élevé de pokémon depuis l’œuf, et n'avait pas pensé à demander l'avis d'experts en la matière. Alors il laisse Karel prendre les devants, sans doute son instinct de femme lui donne t-elle une idée de certains gestes à avoir. Mais il se dit qu'elle n'a sans doute pas tort, après tout, l'oeuf n'avait pas éclos durant une longue période, où il vagabondais sans vraiment de lieu où s'abriter, avec peu de confort. Sans doute Athéna a t-elle attendu d'avoir un nid douillet pour venir au monde.

“▬ Y’a … y’a des couvertures et des plaids dans l’armoire juste là … si tu veux.” Il s’apprête à se lever pour aller chercher une couverture comme elle le lui indique, mais elle préfère finalement le faire elle même. Revan reste donc avec la petite tarsal qu'il continue de cajoler du mieux qu'il le peut, c'est à dire un peu maladroitement il faut l'avouer. Il se met debout, tenant fermement la moitié d’œuf dans lequel se tient Athéna. Karel revient rapidement vers lui avec la couverture. “▬ Tiens, pour elle.” Ayant peur de la faire tomber en manipulant à al fois le plaid et l’œuf, Revan tend Athéna à Karel le temps qu'il fasse un petit nid chaud pour le pokémon. « Tiens ,prend là un instant je vais préparer un coin douillet pour elle. » Il prend alors le plaid et se dirige vers le lit où il commence à dresser une sorte de petit lit où déposer la tarsal tout en pouvant rabattre un bout de tissu sur elle. « Là ! C'est parfait tu peux la déposer dedans. » Revan regarde alors Karel déposer avec un grande précaution la petite Athéna dans son nouveau lit. Il ne faut pas longtemps avant que le bébé pokémon ne s'endorme de nouveau. Les deux humains se retrouvent donc face à face, dans cette situation inédite et assez gênante et Revan tente de briser un peu la glace. « J'ai l'impression qu'elle n'attendais que ça, de se trouver un foyer. En même temps, ça valait mieux. » Ouais, c'est clair qu'il aurait été compliqué pour elle de survivre au vu des conditions de vies de son dresseur il y a même pas quelques heures. Il porte son regard sur Athéna et se met à parler, non pas pour Karel, mais pour le Gardevoir mort qui' lui a confié son enfant. « Je prendrai soin d'elle, je te l'ai promis, soi sans crainte. »Il revient ensuite vers Karel, ayant tout de même un premier service à lui demander. « Je .. je suis désolé de te demadner ça à peine arrivé, mais pourrais-tu m'avancer un peu d'argent ? Pour la nourrir et tout ? Je n'ai absolument plus rien. Je te rembourserai s'il le faut ! »



Résumé
Pokémons :
Sac à dos :
Divers :
avatar
protecteurs - tout ira bien
— Arrivée : 03/04/2018
— Posts : 634
— Ft : Travis Fimmel
— Crédits : Swan
— Age : 34 ans.
— Occupation : Videur au Casino, Team Aqua
— Trésorerie : ça c'est mes sous !
— Couleur : 775E9C
— Pokedollars : 16 520.
— Points EXP : 539.
— Rps en cours : [2/3]
— Multicomptes : Nope

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mer 11 Avr - 19:14
did you miss me ?
revan & karel

Tu fouines quelques instant dans la large armoire qui borde le lit, pour finalement en sortir un plaid, pas trop grand, mais bien épais et surtout tout doux que tu ramènes ensuite à Revan. Vous avez l’air un peu gauche, tous les deux, et ça à beau être son oeuf, et son Pokémon, il te donne l’impression d’être pratiquement aussi largué que toi en matière de bébé Pokémon et d’oeuf. Il manipule la petite Tarsal avec grande précaution, soulevant la créature du sol, toujours dans son morceau de coquille. Tandis que tu lui tends la couverture, Revan se décide finalement à te confier le petit Pokémon, sans doute de peur de le faire tomber en prenant l’objet en même temps. “Tiens, prends là un instant je vais préparer un coin douillet pour elle.” Tu le laisses donc prendre la couverture et s’éloigner vers le lit tandis que tu prends tout doucement le bébé Pokémon avec toi, prenant bien soin de ne pas trop la secouer, et surtout, de ne pas la faire tomber. Tu te retournes tout de même pour observer Revan, de dos, tandis qu’il prépare un petit nid pour la Tarsal, et une fois que tu as l’impression qu’il a enfin terminé, tu avances tout doucement pour le rejoindre. “Là ! C’est parfait tu peux la déposer dedans.” Toujours très délicatement, tu viens donc déposer le tout petit Pokémon sur le plaid, rabattant finalement un petit coin de la couverture toute douce sur elle, avant de reculer d’un pas. Au bout de quelques minutes à peine, la petite s’endort paisiblement, apaisée, bien au chaud. “J’ai l’impression qu’elle n’attendait que ça, de se trouver un foyer. En même temps, ça valait mieux.” C’est sûr qu’elle était bien plus en sécurité ici que dehors … naître à l’extérieur aurait pu s’avérer être relativement dangereux pour elle. Elle avait l’air si frêle, si fragile, comme si un tout petit rien pouvait suffire à la briser sur le champ. Au moins ici, elle aurait du confort. Du calme. De la chaleur. Et de la nourriture, aussi.

Tu hoches simplement la tête, avant de faire un autre pas en arrière. Tu laisses Revan quelques petits instant en compagnie de son Pokémon, tu t’éloignes tandis qu’il semble lui dire quelques mots, avant de finalement revenir vers toi. “Je … Je suis désolé de te demander ça à peine arrivé, mais pourrais-tu m’avancer un peu d’argent ? Pour la nourrir et tout ? Je n’ai absolument plus rien. Je te rembourserai s’il faut !” Tu agites la tête en signe de négation. Non pas que tu sois en train de lui refuser de lui avancer cet argent, non, loin de là. Plus que tu n’as aucun besoin qu’il te rembourses. Forcément que tu vas l’aider … même si depuis qu’il est de retour, tu ne fais que te cacher derrière cette espèce d’attitude froide bien loin de te ressembler. “▬ Pas de soucis oui. Je te l’ai dis …” Ouais, ouais. Il pouvait te demander tout ce qu’il voulait … ou presque. Tu n’étais pas réellement prête à lui accorder de ton temps, c’était trop … trop tôt. En revanche, pour le reste, pas de soucis. Comme quoi, tout ce qui était matériel n’avait finalement pas vraiment de valeur, quand on voyait avec quelle facilité tu pouvais tout offrir … “▬ Tu penses qu’elle mange … quelque chose de spécial ? Je veux dire, sinon, y’a tout un tas de nourriture pour les Pokémon en bas. Bubble raffole des petites bouchées qu’ils servent.” Bon, tu n’étais pas certaine qu’un Pokémon aussi jeune puisse manger la même chose que ton Moustillon déjà bien dégourdie mais, au moins, tu proposais.

Tu laisses finalement le silence retomber un instant. “▬ Et pas besoin de remboursement, je t’assure … Je peux bien faire ça, pour toi, le temps que tu ailles mieux, et que tu ai ton premier salaire.” De toute façon, tu doutais que Revan ne se mette à abuser de ce côté. Il n’avait jamais été de ce genre, et tu ne pensais pas qu’il avait changé à ce point. Et maintenant … Maintenant, tu en avais fini, non ? Oui. La Tarsal était paisiblement endormie. Revan était bien installé. Tu avais dis tout ce que tu avais à lui dire, et de toute façon, c’était pas si grave si tu avais oublié quelque chose, puisqu’il restait ici, maintenant. Du coup, tu soupires, avant de jeter un œil vers le Pokémon endormi. “▬ Je vais te laisser prendre tes marques, maintenant.” Et parce qu’il aurait sans doute été capable de trouver le moyen de te retenir, tu ajoutes : “▬ Et puis j’ai encore pas mal de travail. Ce Casino va pas fonctionner tout seul.” En l'occurrence, si. Il marchait très bien, et ce même lorsque tu t’absentais … non, tout ça, c’était encore un prétexte pour fuir. Pour t’éloigner. Prendre tes distances. Et tu diriges vers la porte que tu ouvres. “▬ Je suppose qu’on se verra … un peu plus tard. Si tu as besoin, n’hésite pas surtout. Reposes toi bien, Revan.” Tu recules alors de nouveau dans le couloir, pour finalement fermer la porte, puis retourner un étage plus bas, dans ton bureau pour continuer à signer ce tas de paperasses que tu avais encore à signer ...
Made by Neon Demon



ENTRECHOC

- screw your destiny -

Résumé
Pokémons :
Sac à dos :
Divers :
avatar
protecteurs - tout ira bien
— Arrivée : 28/03/2018
— Posts : 422
— Ft : lyndsy fonseca.
— Crédits : ka (ava) + le dieu tumblr + xynpapple (signature)
— Age : 31 ans.
— Occupation : admin de la team aqua de la région hoenn. tu gères comme une grande la dernière acquisition du boss : le casino de littérapolis et en bonus, tu joues au ranger, comme si tu n'avais pas assez de boulot comme ça dit.
— Journal : × all around.
— Trésorerie : × trésor.
— Couleur : #FA8072
— Pokedollars : 4.880 ₽
— Points EXP : 101.
— Rps en cours : × sauvage 1.
— Multicomptes : nageoire |

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ad vitam aeternam :: Noc'Nihili :: Île Créhelf :: Littérapolis :: casino-