!!! décembre 2017 × l'enquête stagne, de nombreuses battues sont organisées. le "monstre" rode. (+)

août 2017 × des cas d'assassinat créent une vague de panique dans l'archipel. (+)

mai 2017 × début de la vague d'agressivité des pokémons sauvages.


vous pouvez proposer des missions et des ordres auprès des fossiles, vous serez récompensés de 100₽ ou 5pts EXP.
daylight
www
mp
dr.feelgood
www
mp
vous ?
www
mp


×


centre pokémon > ft Niu

 :: le petit plus :: archives :: archives rp Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Jeu 15 Juin - 16:19
    Tu cours. Parce qu’il ne te reste plus que ça à faire. Les larmes aux yeux, elles sont montées à cause de la rage, de la colère. Contre toi, contre Ash et contre cette région. Depuis ton arrivé tu ne comptes que des défaites. Ash a le mentale, peut être trop, mais sa force ne suit pas. Il était trop faible. Le serrant un peu plus fort contre toi, tu accélères le pas. Le ciel est sombre, la pluie tombe violement et quelques éclairs apparaissent par surprises. Tu es déjà trempé, tes converses blanches sont à présent noires de boue. Il fallait que tu fasses vite. Chaque seconde faisait que ton pokémon serait plus difficile à réveiller. Tu ne devais pas trainer.

    Finalement tu ne t’étais pas trop éloigné de la ville. Fonçant tête baissée, tu bouscules quelques personnes sur ton passage qui grognent d’agacement. Tu n’as pas le temps pour eux. Et même si tu n’étais pas aussi pressé, tu en aurais rien à faire d’eux. Tu jettes un coup d’œil à ton pokémon qui tremble. Il est aussi trempé que toi enveloppé dans ton gilet. Il ne te reste plus que quelque mètre pour arriver au centre pokémon. Quelques mètres pour qu’Ash se fasse soigner. Tu lèves les yeux pour bien être sûre de la route, t’arrête deux secondes et repars. Tu ne connais pas encore très bien, mais à ton arrivé tu avais fait un tour en ville, t’assurant de connaître les petits coins essentiels et le centre pokémon avait été une priorité !

    Les portes s’ouvrant à ton arriver, tu continus de courir et dépasse les quelques personnes qui font la queue. Tu commences déjà à entendre les gens protester mais tu en as rien à faire. « S’il vous plait, aidez-moi ! Mon héricendre est très mal au point. » L’infirmière te regarde, regarde ton pokémon puis les gens qui rouspètent. Cela t’agace « Je viens de vous dire que mon pokémon à besoins de soins, c’est URGENT ! » tu hurles ton dernier mot, faisant taire tout le centre pokémon. Tu commences à voir rouge, tes oreilles commencent à bourdonner et un puissant mal de tête apparaît. Sans plus attendre, l’infirmière prend ton pokémon et te demande d’attendre dans la salle d’attente. Tu lui demandes de te tenir au courant rapidement et regard Ash s’éloigner à conte cœur. Tu fusilles les gens du regard, récupère ton gilet trempé et t’éloigne dans le fond de la salle d’attente. Maintenant il ne te restait plus qu’à attendre.

Invité
avatar
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Sam 17 Juin - 21:17
[quote="Niu Bride"]
centre pokémon.
─ deux fois la même flamme rayonne ─
Je ne bouge pas. J'attends à ce qu'on s'occupe de ma petite funécire. Je ne sais pas vraiment ce qu'elle a. Tout ce que je sais, c'est qu'elle va mal et que les prières ne seront aucunement suffisantes pour améliorer l'état de ma petite bougie spectrale. Je m'étais donc fais une raison. Je m'étais éloigné du temple pour finalement arriver en ville. Cela était étrange. Plus qu'oppressant même, dirais-je. C'était bien la première fois que j'osais ainsi m'aventurer dans ces recoins si... Singuliers. Là où la technologie avait envahie la vie des gens. Là où les citoyens existaient dans l'opulence sans même se soucier un seul instant de nos dieux créateurs. Je me demandais comment ils pouvaient vivre ainsi. Cela semblait tellement délicat. Il fallait toujours courir. Et puis, il y a tellement de faits dans leur monde qui me sont complètement inconnus. Je me demandais même un instant comment je m'y étais pris pour retrouver mon chemin jusqu'au centre pokémon. Mais finalement, j'y étais parvenu et j'attendais dorénavant le retour d'Eva dans la salle d'attente, priant silencieusement. ≪ - [...] c’est URGENT ! ≫ Jusqu'alors, j'étais très certainement la personne la plus remarquable alors que je portais actuellement la Toga, couvrant ma tête avec une capuche, m'affichant ainsi très clairement comme étant un membre de l'AVA et donc, une curiosité pour beaucoup de personnes. Mais cela changea à partir du moment où une demoiselle cria, dévoilant une détresse certaine à la vue de tous. Moi-même je m'étais arrêté dans ma supplication pour relever la tête et fixer la nouvelle venue. Non pas pour la juger et encore moins me réjouir de sa situation, bien au contraire. J'avais envie de lui tendre la main et de l'épauler, qu'importe ce qui lui arrivait. Seulement, je n'osais aucunement aller à sa rencontre. Heureusement, c'est elle qui vient s'installer à côté de moi, comme si nos créateurs m'encourageaient à aller dans cette voie, à l'épauler comme si cela aurait été ma mission première. Qui sait ? Peut-être que si ma petite Funécire n'allait pas bien, cela serait sans nul doute à cause de ça ? Tout serait ainsi lié par la force des choses. Dans tout les cas, je n'hésites plus une seconde à lui attraper la main lorsqu'elle vient s'installer près de moi avant de lancer, de manière bienveillante. ≪ - Ne vous inquiétez pas, ils savent ce qu'ils font. Votre pokémon ira mieux lorsqu'ils l'auront soigné... Nous pouvons également prier afin de les soutenir, qu'en dites-vous ? ≫. Je souris, espérant qu'elle ne soit pas médisante à l'égard des membres de l'AVA, comme la plupart des personnes, ici présentes.
Invité
avatar
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Mer 21 Juin - 11:13
    Le cœur se serrant. La tête bourdonnant. Genoux tremblants. Les nerfs commençaient peu à peu à redescendre, mais il fallait du temps. Parce que tu es encore bien trop en colère et inquiète, mais aussi parce que tu t’étais imaginé le pire sur la route et que maintenant que ton pokémon est prit en charge, tu pouvais commencer à souffler. Tu t’tais installer là sans regarder autour de toi. Alors tu n’avais pas fais attention à lui, pourtant en le regardant finalement tu te demandes comment tu as fait pour le louper. Lui et son accoutrement ancestral. Peu de connaissance sur la région du avais, pourtant tu pouvais parier sur le fait qu’il fasse parti de la secte qui vénère la déesse. Impossible pour toi de remettre leur nom, mais peu importe. Juste le temps de se déconcentrer de lui avant de sentir sa main sur la tienne. Surprise, tu te précipites à la retirer, regard noir sur ce grand malade d’inconnu. Tu n’entends qu’à moitié ce qu’il te dit, rouge de colère. S’il y a bien quelque chose que tu détestes, c’est qu’on te touche. Tu retiens qu’il fait mention que tout allait bien se passer et de prière et là c’est un peu trop pour toi. « Ne me touchez plus jamais ! » ton ton est froid, sec, ordonnant. Pas forcement menaçant, mais il pourrait le devenir si toutefois il retente un touché maladroit.

    Puis tu prends un peu plus de temps à l’observer. Dans les moindres détails. Il a l’air innocent, sincère. Mais toi tu es énervé alors ce n’était pas forcement le moment de te parler de ça. « Et je ne suis pas certaine que des prières puissent m’aider ! » tu n’étais pas croyante, tu n’avais aucune religion. Prier n’était pas dans ton quotidien, ni même dans tes convictions. Qui prier d’ailleurs ? Une non croyante n’aurait surement de réponse de personne. Du crois plus en la science qu’au féérique et en ce moment, c’est en la médecine pokémon que tu crois.
Invité
avatar
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Dim 25 Juin - 2:23

centre pokémon.
─ deux fois la même flamme rayonne ─
Dès que je la touche, sa réaction est vive, automatique. Elle retire sa main et porte un regard des plus hostiles sur ma faible personne. Je cherche instinctivement à baisser la tête, à courber l'échine, comme cherchant à voiler d'avantage mes prunelles à son égard, ne désirant honteusement pas à l'affronter. Je ne lui voulais pas du mal, moi. Pourtant, elle agit comme si je venais de dire la chose la plus insolente du monde. ≪ - Ne me touchez plus jamais ! ≫. Je devrais sans doute être choqué ou même tout simplement l'abandonner à son désarroi. Mais ce n'est pas dans mes habitudes de laisser une pauvre âme en peine se perdre ainsi... Et souffrir ! Même moralement. Bien au contraire, j'ai même de la peine, pour elle. ≪ - Veuillez m'excuser... Je... Je ne voulais pas vous offenser. ≫. M'exprimais-je sur un ton sincère, espérant qu'elle ne le prenne pas mal et qu'elle le veuille bien le croire. Les gens de nos jours différaient des personnalités du passé. Un rien suffisait pour nous blâmer. Comme le fait, par exemple, de prier au lieu d'agir, comme elle le faisait présentement. ≪ - ...Dans ce cas, je peux prier pour nous deux ? ≫. Sans même attendre une réponse de sa part, je joignais mes mains avant de chuchoter quelques mots d'un ton très bas. Certes, je supposais également que part moment, ce n'était pas aux déités d'agir à notre place. Que si nous étions ainsi né, capable de nous mouvoir et d'agir, c'est que la reconnaissance des dieux devaient avant tout être une aide en cas de grandes nécessités... Et face à la détresse de mon prochain, j'imaginais que cela pouvait être considéré comme tel. Même si la demoiselle ne devait aucunement percevoir mon geste comme étant un acte de bonté, qu'importe. Les gens alentours aussi, d'ailleurs. Je les avais vu réprimer des rires, exhiber des rictus mesquins. Peut-être s'attendaient-ils à ce que l'on se donne en spectacle ; entre l'hystérique inquiète pour son pokémon et le pieux un peu trop naïf et aliéné, il y avait de quoi créer des étincelles. Néanmoins, je n'étais pas prêt à leur faire ce plaisir, personnellement. Il y a bien longtemps que j'avais pris sur moi la violence des mots et accepter la souffrance physique en martyr. Qui plus est, je vivais également la même situation que la sienne présentement, je ne pouvais que la comprendre.
Invité
avatar
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 6 Juil - 11:29
    Ta réaction avait peut être été un peu excessif finalement. Car il n’a pas l’air méchant, s’excuse rapidement tout en précisant qu’il ne voulait pas t’offenser. Innocent ou non, ce n’était pas poli de toucher des personnes des personnes qu’on ne connaît pas. Toi et les autres ce n’étaient pas une grande histoire. Tu es un peu associable sur les bords, celle qui préfère rester seule à regarder un groupe parler plutôt que de s’en mêler. Même chez les toxcis tu es la plus distraite, même si ton nom de famille est très influent.

    Il se met alors à prier. Prier pour elle comme il le précise. Il joint ses mains et commencent à murmurer des paroles. Tu ne comprends pas vraiment ce qu’il dit ou alors tu ne cherches pas à comprendre. Tout ce qui touche à la religion, de Dieux et déesse ou de croyance, ce n’est pas ton monde. Tu as du mal à y croire. Penchant plus pour la force du destin et que l’on provoque soit même ce qui nous tombe dessus. S’imaginer être manipulé par un dieux-tu-ne-sais-quoi c’est injuste pour toi. Qui d’autre que toi même pouvais se permettre de contrôler ta vie ? Mais que d’autres personnes y croient, tu l’as toujours respecté. Si cela peut aider les gens à être heureux, alors tu n’y vois pas de mal. « Merci » finis-tu par dire. Tu es toujours en colère, mais tu es bien élevé alors il te semble juste e remercier ce monsieur qui, à sa façon, t’aide.

    « Vous êtes d’ici ? De l’Ava ? » Ta curiosité, toujours. Ta soif d’en apprendre plus, de savoir, de connaître. Tu es curieuse et tu es venu dan la région pour t’enfuir dans un premier temps, mais pour aussi en apprendre plus. C’est la premier homme de cette ‘secte’ que tu croises, le premier qui pouvait t’en parler d’un point de vu intérieur et surtout le seul qui, pour le moment, pouvait te faire passer le temps et oublier un instant la souffrance de Ash.

Invité
avatar
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ad vitam aeternam :: le petit plus :: archives :: archives rp-