!!! rp libre d'hazel morgan (×)

août 2017 × des cas d'assassinat créent une vague de panique dans l'archipel. (+)

mai 2017 × début de la vague d'agressivité des pokémons sauvages.


vous pouvez proposer des missions et des ordres auprès des fossiles, vous serez récompensés de 100₽ ou 5pts EXP.
astrae
www
mp
Code par MV/Shoki - Never Utopia

× 31.07 // mise à jour ×

④ les dieux dont elle attend un rayon de lumière. ☾ uriel

 :: Noc'Nihili :: Île Créhelf :: route 4 :: lac savoir Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Ven 2 Juin - 18:55

les dieux dont elle attend un rayon de lumière.
─ quand la souffrance abat l'orgueil sous sa lanière ─
"Rends-toi au lac du Savoir,
là-bas, tu trouveras une
solution à ton problème"
.

C'est ce que m'avais dit l'Aetervita lorsque je lui avais expliqué que depuis un certain temps, je me questionnais sur quelque chose en particulier que je n'arrivais tout simplement pas à résoudre. Il ne m'avait pas posé de question, ne cherchant aucunement à savoir quoi et, de sa bienveillance, me donna tout simplement un conseil. Je l'avais remercié mille fois en retour, pensant que cette fois-ci, je finirais par résoudre le mystère de cette malédiction qui planait sur ma pauvre âme de banal mortel. Aussi, laissant mes deux pokémons dans ma chambre, au sein du temple, j'étais parti en route. Je me disais que le chemin serait bien trop long pour eux, qu'ils se fatigueront pour rien alors que cela concernait seulement ma propre personne. C'est moi qui était atteint par ces étranges dons, c'est moi qui devait partir en quête pour trouver un aboutissement à cette situation. Et vous ne pouvez pas savoir à quel point j'étais tout excité à l'idée de me rendre à l'un des lacs de ces créatures légendaires. Imaginez un peu que je puisse voir Créhelf en personne ? De mes propres yeux ? Qui sait si ce n'est lui qui résout finalement nos divergences ? Je n'en savais rien. Je verrais bien lorsque je serais sur place, m'étais-je dis... Hélas, là-bas, il n'y avait pas le moindre pokémon en vue. On pouvait entendre quelques uns crier, faire du bruit dans les buissons, mais ils restèrent néanmoins introuvable. N'attendant d'avantage, je m'étais alors présenté au bord de l'eau avant de me place à genoux pour prier calmement, les yeux fermés. Cela avait quelque chose d'apaisant et en même temps, cela était totalement différent de la paix qui pouvait également régner au sein du temple. D'ailleurs, j'avais même la sensation de faire bien tâche dans le paysage malgré la neutralité de ma Toga Sumbrare. Le paysage est si sauvage. Si beau... Malheureusement, je n'étais pas là pour le contempler, mais bien pour réfléchir et peut-être même quémander nos divinités et leur bonté pour m'épauler d'avantage afin que je puisse accomplir mes missions convenablement. Je pensais que cette longue séance d'isolement allait se passer pour le mieux, que je n'allais être aucunement dérangé, et pourtant, au loin, il me semble entendre des pas, des voix. Tel une proie prise par la panique, je me mets sur mes gardes, surveillant vivement les alentours, même si je n'ose aucunement me relever. Qui pouvait bien être ici en même temps que moi ? Est-ce un signe d'Arceus ? Une mauvaise blague ? Je reste immobile, attendant simplement que quelque chose se passe... Et puis, soudainement, une silhouette apparaît. Tel un fantôme du passé. Je le dévisage depuis le bord de la rive. Je ne veux pas y croire. Uriel. C'est Uriel...

Il était mon bourreau à l'Ad Vitam Aeternam. Il n'a jamais eu un quelconque geste amical. Pas un. Bien au contraire. Il me faisait du mal sans aucune raison. Me blessait pour trois rien. Je devrais sans doute le détester pour ça. Ou même le craindre. Je vous avoue, il me faisait en effet peur, malgré son jeune âge. Je voulais trouver une résolution pour notre situation qui n'avait ni queue ni tête. Puis il est parti. Il est parti pour ne plus jamais revenir... Avant de resurgir aujourd'hui, devant moi. C'est presque un signe ! Je me lève alors d'un bond pour me précipiter dans sa direction. Je vais d'ailleurs tellement vite que ma capuche tombe et me dévisage à la vue de l'homme. ≪ - Uriel ! ≫ criais-je alors. Aussi étonnent que cela pouvait le paraître, ce n'était pas des émotions négatives qui me traversèrent l'esprit. Mais bien de la joie, comme si tout ce que nous avions vécu ne s'était jamais produit. Comme si j'avais tout oublié... Si les réminiscences restaient gravées dans ma mémoire, j'avais néanmoins refusé de me laisser tenter par la haine. Puisqu'après tout, la violence, ce n'est pas ce qui définissait un membre de l'AVA. Ce sont les personnes corrompues tel que les membres de l'In Fine. Uriel aussi devait être en colère. En colère contre cette société dans laquelle nous avions évolué lors de notre enfance. Aujourd'hui, je l'espérais apaisé, qu'il soit comblé en ayant choisi la voie qu'il semblait lui être la meilleure. Dans un geste tendre et affichant un large sourire chaleureux, j'allais poser ma main sur son torse, au plus près de son palpitant. ≪ - Sache que si tu es dorénavant en paix avec toi-même, Uriel, je suis comblé pour toi. ≫. J'étais sincère. Je voulais qu'il soit satisfait, comme nous tous. Et que si la mission divine que nous lui avions confié ne lui allait pas, et bien tant pis. Nous ne sommes pas tous capables d'accomplir ce genre de chose. C'est d'ailleurs pour cette raison que nous étions choisis.

Résumé
Origine : Natif
Pokémons :
Sac à dos :
avatar
ad vitam aeternam - avec les gardiens
— Arrivée : 27/05/2017
— Posts : 309
— Ft : matt smith.
— Crédits : la p'tite mouette.
— Age : vingt-neuf ans.
— Occupation :
noc'vita, ava. jeune membre de l'organisation ava, je ne vis que pour l'adoration de nos créateurs. de la belle déesse que les hommes ont lâchement assassiné et du dieu pokémon, arceus, le créateur de tout. nos traditions paraissent vieillottes pour beaucoup de personnes, mais moi, je ne les remettrais jamais en question. c'est le seul moyen pour rester soudé face à l'adversité.

— Fiches :
— Journal : journal.
— Trésorerie : banque.
— Couleur : #008080.
— Thèmes :
.01 dragons theme
.02 light of the seven
.03 he of cloven hoof
.04 take me to church
.05 like a woman
.06 a thousand years
.07 house of the rising sun
.08 lust for life
.09 candles

— Pokedollars : 2400 ₽.
— Points EXP : 3 pts EXP
— Rps en cours :
— Multicomptes : fenris cleon.
telekinesis.
Voir le profil de l'utilisateur



Vous fouleriez ces monts que le ciel étoilé Regarde, et sur le blanc tapis inviolé Qui brille, vierge encor de toute flétrissure, Les Grâces baiseraient votre belle chaussure !
Mes chants vous guideraient vers l'Olympe neigeux

Revenir en haut Aller en bas
Lun 12 Juin - 17:04
La journée avait été tellement chaude, c'était insupportable. Tu étais bien forcé de quitter Lugenir à un moment où à un autre. En vérité, cette petite bourgade te plaisait bien, malgré le fait qu'il ne s'y passait pas grand chose et que les seuls touristes qui y passaient n'y restaient pas. C'était pas plus mal. C'était facile de faire ton job. Facile de ne pas s'attacher, facile de laisser le temps faire son affaire et te contenter de regarder les autres vivre. Oh, non, tu ne te privais pas de vivre aussi, mais ce n'était pas le genre de vie qu'on expose au grand jour. Et puis, tu avais besoin de prendre l'air, de marcher, de te perdre un peu en plein nature, toi qui à l'habitude n'appréciait que le contact des grands immeubles et de la grisaille urbaine. Fallait croire que l'AVA t'avait définitivement dégoûté de tout ce qu'elle représentait. La nature, la paix, l'humilité. Non, tout ça c'était pas pour toi. Tu donnais pas de toi pour ton prochain, tu prenais, et tu prenais tout ce que tu pouvais.

C'était ainsi que tes pas t'avaient guidé jusqu'au lac savoir. Ce n'était pas un endroit où tu te rendais souvent, mais c'était la bonne occasion pour agrandir l'équipe et entraîner tes deux pokémons. Alors, ta main glissait par réflexe sur la tête de Cyanure qui dormait paisiblement, accrochée à ton épaule. T'étais un peu mélancolique, mais tu te sentais en sécurité avec elle. Tu aimais sentir sa chaleur contre ton cou et entendre les battements lents de son cœur reptilien résonner dans ta tête. Cyanure était ton amie, même si tu ne l'avouais et que tu disais à qui voulait bien l'entendre qu'elle tenait plus de l'alliée, tu tenais à elle.

— Réveille toi, ma jolie.

Tu lances, calmement, en apercevant l'eau étincelante de la surface du lac savoir. Tu es déjà venu, mais tu préfères les spectacles qu'offre la nuit ici. Tu as toujours été plus à l'aise la nuit, en réalité. Cyanure baille doucement, sifflant son mécontentement d'avoir été réveillée, et tes yeux accrochent une silhouette sur les bords du lac. Un dresseur ? Ce serait une bonne occasion de t'entraîner. Sauf qu'il ne te faut pas longtemps pour capter que ce n'est pas n'importes quels vêtements, que ce n'est pas n'importe quel genre de personne. L'AVA, jusqu'ici ? Toi qui avait fini par te persuader que la maudite AVA ne quittait pas l'île de sa déesse. Fallait croire que si. Seulement, alors que la silhouette se relève, tu as une impression bizarre, une impression de déjà vu, une petite angoisse, imperceptible. Imperceptible ? Cyanure la remarque pourtant, elle se redresse, accroche ses griffes contre ton épaule nue, fixant ses pupilles sombres sur l'homme. Niu.

— Uriel !

Tu esquisses un léger mouvement de recul en le voyant approcher. À quoi il joue ? Il devrait te fuir, tout au plus, ou peut-être juste demander pourquoi tu n'es pas mort comme tes parents l'ont sans doute prétendu. Mais non, au contraire, il approche et il semble vouloir s'accrocher à toi. La pensée de le noyer te traverse un instant, et elle se loge quelque part dans ton esprit, mais si t'es destructeur, t'es quand même pas un tueur, non ? Non, non bien sûr que tu l'es pas.

— Sache que si tu es dorénavant en paix avec toi-même, Uriel, je suis comblé pour toi.

Ton sourcil gauche s'arque doucement alors qu'il se met à débiter ces bêtises. Mais qu'est-ce qu'il cherche à faire ? Il pense que tu es heureux de le voir ? Il pense que tu t'en voulais ? Bien sûr que non. Tu t'en veux pas de ce que t'as fais subir à Niu, et en vérité, si t'avais pu le faire subir à tout l'AVA tu l'aurais fait, sans la moindre hésitation. Cyanure lui souffle dessus alors qu'elle saute au sol pour aller se terrer dans les fourrés, courageuse mais pas téméraire. Et ton poignet se relève pour lentement attraper le sien. Tu serres, tu serres trop fort, et t'as pas peur des conséquences. Tu le repousses, sèchement. C'est rare, que tu repousses quelqu'un. Mais tu sais que Niu ne t'apportera jamais le genre de choses que tu recherches chez les gens, de l'argent, de l'amusement, du sexe, de la drogue, du défi. Lui c'est tout juste s'il sent pas la naphtaline et le xanax. Tu l'as associé à tous les autres vieux d'AVA, c'est fini.

— Sache que j'aurais préféré que tu sois mort.

Un léger sourire provocateur naît sur ton visage alors que tu penches la tête pour l'observer, avant de jeter un regard au lac. Mh... Est-ce qu'il cherche le gardien ? Est-ce que c'est pour ça qu'il priait ?

— T'as un bon plan pour dégoter du légendaire ou tu fais juste la loque dans la boue parce que les vieux te l'ont demandé ?

♥♥:
 

Résumé
Origine : Natif
Pokémons :
Sac à dos :
avatar
CT06 - team toxic
— Arrivée : 27/05/2017
— Posts : 95
— Ft : lee taemin.
— Crédits : suture
— Age : 23 ans
— Occupation : arnaqueur.
— Journal : what to do.
— Trésorerie : ₽₽₽.
— Couleur : #724a5d
— Thèmes : 01 × don't listen
02 × pretty boy
03 × dead inside
— Pokedollars : 8 990.
— Points EXP : 51.
— Multicomptes : NAUTILE # LOUKA # ACHLYS

Voir le profil de l'utilisateur



POISON
boy.
Revenir en haut Aller en bas
Lun 12 Juin - 21:02

les dieux dont elle attend un rayon de lumière.
─ quand la souffrance abat l'orgueil sous sa lanière ─
Je cours en direction de Uriel. Je perçois sa venue comme une bénédiction. Un message venant du ciel ou du lac, qui sait ? Peut-être qu'il est la réponse à mes interrogations ? Peut-être qu'il est l'homme de la situation ? Qu'il saurait faire quelque chose pour mon don ? Cela me semble parfaitement incongru. Je ne vois pas en quoi il pourrait m'aider, lui qui m'avait battu. Il avait même cherché à me détourner de la foi. Celle dans laquelle nous avions tout les deux baigné alors que nous n'étions que des gosses. Qu'il ne veut pas suivre notre voie, je voulais ainsi bien le comprendre, mais qu'il cherche à embarquer d'autres personnes sur le mauvais chemin ? Ça, c'était une toute histoire. Sans doute ne le comprendrais-je jamais et qu'il restera ainsi éternellement un mystère pour moi. Cependant, j'avais de l'espoir. Je voulais l'éclairer à nouveau de notre lumière. Mais, actuellement, je voulais simplement le retrouver. Savoir comment il allait et s'il avait changé. Si, à sa manière, il avait fini par enfin atteindre son but dans la vie. Qu'il soit heureux. Oui. C'est tout ce qui comptait. Le Bonheur, la béatitude pour tout le monde. Pourtant, lorsqu'il me voit, il me dévisage avec de la peur. Il fait même un pas en arrière comme surpris de me découvrir et cherchant à fuir ma présence. Je le sens presque perdu. Ainsi n'avait-il pas retrouvé la paix ? Mais n'est-ce pas ce qu'il avait cherché depuis tout ce temps ? N'avait-il pas voulu fuir le temple pour un monde meilleur ? Hélas, les âmes damnées sont condamnées à errer. J'avais de la peine pour lui, presque de la pitié. Aucunement de la haine. D'ailleurs, j'évoquais à voix haute que j'étais bien heureux pour lui, laissant traverser une expression de joie sur mon visage, sans aucune pudeur puisque ma capuche était tombée et que je n'avais rien fait pour la remettre en place. À dire vrai, je n'avais aucune honte à m'afficher actuellement. Je considérais Uriel presque comme un intime puisque nous étions, en quelque sorte, tout les deux des membres de l'AVA, de prêt ou de loin. Et si lui, il avait fait tout son possible pour très certainement nous oublier, pas moi. Car je considérais que tout les enfants qui étaient nés au sein du temple restaient le fruit d'une union entre deux fidèles du divin. Qu'au plus profond de lui, il devait rester une part qui restait à l'AVA. Qu'il le veuille ou non.

Uriel me regarde alors avec surprise tandis que son pokémon prend la fuite après m'avoir sifflé dessus. Je ne comprends pas. Je m'attendais à ce qu'il ait oublié aussi. Qu'il n'ait plus de haine envers moi. Qu'il me considère comme un ami maintenant que plus personne ne l'obligeait à rien, qu'il pouvait faire ce qu'il voulait. Mais non. Il vient même jusqu'à saisir mon poignet pour le serrer de plus en plus fort. À tel point que cela me fait mal. Je ne peux m'empêcher de gémir et de me débattre. Mais je suis maigre. Bien trop faible. ≪ - ...Pitié ! Uriel ! Arrête ! ≫ fis-je dans une plainte. La peur revient alors soudainement. Je me rends de nouveau compte à quel point il n'hésite pas à se montrer brutal. D'autant plus que mes pokémons ne sont pas là pour me protéger. Que s'il continue à me faire du mal, je me laisserais faire malgré moi. Car j'ai été conditionné pour ne pas céder au déchaînement à mon tour. Que l'exécration ne doit aucunement m'être transmise. Surtout quand on sait que l'homme cherche à me faire oublier AVA et Arceus. Mais non. Je sais que je peux compter sur leur protection autant que je peux compter sur la leur. Même face à une adversité aussi fougueuse que peut l'être Uriel. Je ne céderai pas. C'est décidé.

≪ - Sache que j'aurais préféré que tu sois mort. ≫. Je n'ai plus ma capuche pour voiler mon expression ainsi que mes émotions. La mort. Comment pouvait-il désirer une chose pareille ? Moi ?Mourir ? Alors que je ne désirais que son bien. Que je serais certainement prêt au sacrifice au nom du divin afin de l'aider dans sa quête du bonheur, de l’apaisement ? Était-il comme ça avant qu'il ne quitte notre temple ? Je voulais croire que non. Que c'était la technologie et toute cette société corrompue qui l'avait transformé. On avait fait de lui un monstre sanguinaire et aveugle. Et sadique, se complaisant dans la tourmente de son prochain comme pouvait le démontrer son sourire taquin. Il cherche la guerre, mais jamais il ne l'obtiendra ! Je tente de me reprendre donc, cherchant à calmer ma respiration saccadée, moi qui avait bien failli me laisser emporter par la tristesse et ma douce sensibilité. ≪ - Tu ne le penses pas. Et tu ne dois pas dire ce genre de choses. ≫ fis-je alors, cherchant à me faire fraternel. Mais rapidement, l'homme détourne le regard de moi pour se concentrer sur le lac, certainement la caboche remplit d'idées. ≪ - T'as un bon plan pour dégoter du légendaire ou tu fais juste la loque dans la boue parce que les vieux te l'ont demandé ? ≫. Je gonfle légèrement les joues face au ton qu'il prend et surtout face à la considération de notre situation. Il n'avait rien du vocabulaire que l'on pourrait employer à l'AVA. Il fallait le restituer, lui réapprendre tout depuis le départ. ≪ - Non. Je ne veux pas déranger les pokémons légendaires. Ils sont nos gardiens ; cela provoquerait un bouleversement effroyable. Et je suis simplement là car je cherche des réponses à mes interrogations. Un Aetervita me l'a conseillé, il ne m'a pas ordonné de le faire. ≫ fis-je un instant avant de m'arrêter. Puis je repris à nouveau, tout souriant. ≪ - Mais il semblerait qu'Arceus t'ait placé sur mon chemin ! ≫

hors-sujet:
 

Résumé
Origine : Natif
Pokémons :
Sac à dos :
avatar
ad vitam aeternam - avec les gardiens
— Arrivée : 27/05/2017
— Posts : 309
— Ft : matt smith.
— Crédits : la p'tite mouette.
— Age : vingt-neuf ans.
— Occupation :
noc'vita, ava. jeune membre de l'organisation ava, je ne vis que pour l'adoration de nos créateurs. de la belle déesse que les hommes ont lâchement assassiné et du dieu pokémon, arceus, le créateur de tout. nos traditions paraissent vieillottes pour beaucoup de personnes, mais moi, je ne les remettrais jamais en question. c'est le seul moyen pour rester soudé face à l'adversité.

— Fiches :
— Journal : journal.
— Trésorerie : banque.
— Couleur : #008080.
— Thèmes :
.01 dragons theme
.02 light of the seven
.03 he of cloven hoof
.04 take me to church
.05 like a woman
.06 a thousand years
.07 house of the rising sun
.08 lust for life
.09 candles

— Pokedollars : 2400 ₽.
— Points EXP : 3 pts EXP
— Rps en cours :
— Multicomptes : fenris cleon.
telekinesis.
Voir le profil de l'utilisateur



Vous fouleriez ces monts que le ciel étoilé Regarde, et sur le blanc tapis inviolé Qui brille, vierge encor de toute flétrissure, Les Grâces baiseraient votre belle chaussure !
Mes chants vous guideraient vers l'Olympe neigeux

Revenir en haut Aller en bas
Jeu 15 Juin - 16:07
— Tu ne le penses pas. et tu ne dois pas dire ce genre de choses.

Hé bien, il est un peu présomptueux ce garçon. Plus que dans tes souvenirs en tout cas. On dirait qu'il a décidé de te faire la morale, mais il peut y aller, on te l'a déjà tellement fait qu'on dirait presque que ça te coule dessus. Toi, t'es imperméable à toutes les remarques sur ton comportement. Tu t'en fiches, et même au delà de ça, ça n'arrive même plus à t'agacer. Ça te fait doucement sourire. Tes "parents" ont passé toute ta vie à vouloir t'apprendre comment vivre, comment être toi même, à te priver de tout, à te priver de la simplicité des choses que tu voulais tout simplement goûter. Peut-être que ta mère a poussé à ce que tu deviennes ainsi, ta mère biologique, comme ils disaient, mais c'est clairement eut qui ont offert le terrain propice à ce que la graine de mal en toi puisse se développer si vite. Elle est si forte à présent. Rien ne peut l'arrêter, non ? Rien ne peut t'arrêter, non.

— Non. je ne veux pas déranger les pokémons légendaires. Ils sont nos gardiens ; cela provoquerait un bouleversement effroyable. Et je suis simplement là car je cherche des réponses à mes interrogations. Un aetervita me l'a conseillé, il ne m'a pas ordonné de le faire.

Il parle trop, Niu. T'as envie de l'arrêter dans son monologue mais il a l'habitude de parler autant et généralement personne ne l'arrête parce que son flot de parole est trop fort. Tu te contentes d'un long soupir las en le contournant, tu t'accroupis devant les buissons pour essayer de faire revenir Cyanure mais elle semble bien cachée là bas et pas vraiment déterminée à revenir vers toi. Parfait. T'as perdu ta journée on dirait, elle n'a pas l'air motivée à combattre, y a pas de pokémons légendaires dans les environs - ou alors ils sont invisibles, haha - et Niu a décidé de pourrir ton moral à coup de longues phrases. Un Aetervita ne fait pas ça, un aetervita est comme ça. Tu te crispes légèrement, t'entends presque ton ancien Noc'Vita commencer à te faire la moral sur ce qu'un Merle est censé faire et ne pas faire, tu l'entends déjà te dire de bien te tenir et de ne pas faire de vagues, d'être poli et sage. Et puis tu le revois aussi, quand il suppliait pour que t'y aille plus fort, derrière le temple. Ha ha ha. Cette espèce de bande d'hypocrites. T'arrives à croire que Niu soit pas comme eux tous, mais il faudra bien qu'il ouvre les yeux un jour ou l'autre, et qu'il réalise par quoi il est entouré. Enfin tu supposes que c'est pas tes affaires.

— Mais il semblerait qu'Arceus t'ait placé sur mon chemin !

Oh non il recommence. Tu fais volte face pour te préparer à lui dire de se taire, mais il le fait lui même.

— Arceus n'y est pour rien.

T'es froid, tu l'es jamais autant d'habitude avec les autres, t'es ce qu'on qualifie d'une personnalité chaude, parce que tu manipules sur la chaleur, tu mets facilement les gens dans ta poche, mais t'as pas envie de faire ça avec Niu. T'as pas envie de te fatiguer, t'as rien à gagner, c'est pas comme s'il pouvait faire tomber l'AVA, et c'est pas comme si t'en avais vraiment quelque chose à faire, qu'elle tombe ou non. T'approches à nouveau, pour le dévisager, d'un peu trop près si on écoute les moeurs de l'AVA.

— Je cherchais un moyen pour entraîner Cyanure.

Tu jettes machinalement un regard vers le buisson, tu soupires.

— Mais mes plans sont tombés à l'eau à cause de toi.

Elle allait pas vouloir sortir avant qu'il soit parti, hein ? Est-ce qu'elle allait vouloir sortir, au moins ? Rien de moins sûr.

— Tu la portes même pas bien, la Toga.

Tu tends la main pour la rabattre correctement sur son front, un vieux réflexe, on arrêtait pas de te faire ça quand t'étais gamin, ça t'insupportait au possible.

— Et puis c'est moche.

♥♥:
 

Résumé
Origine : Natif
Pokémons :
Sac à dos :
avatar
CT06 - team toxic
— Arrivée : 27/05/2017
— Posts : 95
— Ft : lee taemin.
— Crédits : suture
— Age : 23 ans
— Occupation : arnaqueur.
— Journal : what to do.
— Trésorerie : ₽₽₽.
— Couleur : #724a5d
— Thèmes : 01 × don't listen
02 × pretty boy
03 × dead inside
— Pokedollars : 8 990.
— Points EXP : 51.
— Multicomptes : NAUTILE # LOUKA # ACHLYS

Voir le profil de l'utilisateur



POISON
boy.
Revenir en haut Aller en bas
Sam 17 Juin - 2:40

les dieux dont elle attend un rayon de lumière.
─ quand la souffrance abat l'orgueil sous sa lanière ─
Il sourit, il soupire. Tout dépend ce que je suis en train de lui dire, en fait. Mais dans tout les cas, j'ai le sentiment que mes paroles ne l'atteignent même pas. Qu'il se fiche de savoir ce que je peux lui transmettre. Et surtout lorsque cela concerne nos divins suprêmes. J'étais désespéré. Déçu de voir qu'après tout ce temps passé au sein du temple, il ait tout oublié comme si nous lui avions rien expliqué. Moi, j'avais suivis les paroles de mes aînés avec passion, ayant une profonde admiration pour tout ce que nos ancêtres avaient pu faire par le passé. Comment ils avaient résisté face à l'ennemi et comment ils agissaient encore sagement devant l'adversité aujourd'hui. Je me disais que c'était ainsi que je devais me comporter. La violence ne m'atteindrait jamais. C'est inutile, ça ne sert à rien, c'est dévalorisant envers soi et envers les autres. Et puis, plusieurs fois, j'avais tendance à me répéter que l'on nettoyait le sang par l'eau. non par le sang. C'était une évidence. Un fait que tout êtres devaient retenir. Depuis le jour où les êtres humains avaient pêché en s'attaquant à la douce Ava. Aussi, j'applique mes leçons en m'exprimant ; par la joie, heureux de voir qu'Arceus m'ait guidé vers Uriel, probablement pour une mission céleste... Mais Uriel ne l'entend pas de cet oreille. ≪ - Arceus n'y est pour rien. ≫. Il est glacial, à tel point que je ressent ses mots comme des piques venant me transpercer de part en part. C'est une injure envers notre Créateur et tout ce qu'il a construit. J'ai envie une nouvelle fois d'exprimer de la pitié pour lui, mais comment faire devant la présence omniprésente de notre majestueux Dieu ? Je préfère lancer une légère prière envers Arceus dans un murmure qui se cherche à faire imperceptible. ≪ - S'il vous plaît, ayez pitié de son âme... ≫ Je veux continuer. Faire des louanges à Arceus. Lui faire part de toute l'admiration que j'avais à son égard, mais je suis déconcentré par l'approche d'Uriel qui se fait doucement menaçante, alors qu'il se trouve près de moi. Je n'ose planter mes prunelles dans les siennes, courbant l'échine comme pour le préserver de mon regard qui pourrait se faire impudique. Moi qui avait toujours porté la Toga, effaçant mon identité pour mieux me concentrer dans ma belle quête, je voulais ainsi le comprendre. Je pourrais tout simplement reculer, mais non. Je ne le brave pas. Comme d'habitude. Je le laisse couler, lui, ses paroles et ses actions.

Uriel continue alors de parler. Jette un regard en direction des buissons. Soupire une nouvelle fois. Et se fait accusateur également. Je mord ma lèvre inférieure. ≪ - Je suis désolé... ≫ fis-je alors, comme croyant sincèrement que je pourrais en être la cause. Après tout, n'est-ce pas le cas ? C'est vrai que son pokémon était parti lorsque je suis apparu face à lui. Je m'en veux. Je ne voulais pas les effrayer... Puis il continue. Enchaîne sur le port de la Toga alors que je n'avais pas pris la peine de replacer ma capuche, ce qu'il fait à ma place tandis que je le laisse faire. J'avais apprécié quelque peu ce moment où je m'étais affiché sans aucune honte. Après tout, nous ne nous trouvions point au Temple. J'avais le droit de porter ainsi des vêtements parfaitement normaux. Mais non. Avoir la Toga sur soit était ainsi un moyen de se rappeler ce pourquoi nous étions nés. Uriel enchaîne alors. Dis qu'il ne la trouve pas belle. Je réplique automatiquement. ≪ - Elle n'a pas été créée pour être admirable. Seulement pour nous cacher. C'est tout ce qui compte. ≫. Oh, bien sûr, j'avais déjà vu des personnes porter de riches vêtements. De genre de costumes bien taillés, digne des plus grandes maisons de couture. Et puis, j'aime également un peu tout ce qui brille... Mais pouvais-je me permettre de me détacher au reste de l'AVA ? Non. Certainement pas. Nous devions tous être égaux devant nos déités. Un moyen donc de nous oublier mais aussi de démontrer que l'on voulait attirer leur amour sans avoir besoin de se délier du groupe en général ? Je suppose. Pourtant, au plus profond de moi, je me pensais différent. Tout ça à cause de mon don.

Mon don. Voilà pourquoi je me trouvais ici. Puis, Uriel était arrivé. Est-ce que cela a un lien ? Cela devait avoir probablement un lien. Enfin, je me souviens des paroles de Coda. Que le don pouvait être une bonne chose lorsqu'on l'utilise pour faire de bonnes actions... Je ne réfléchis ainsi même pas des conséquences de mes actions et de l'ingénieuse idée qui me vient à l'esprit. ≪ - Je... Je peux t'aider à la faire sortir ? ≫. Ni une ni deux, je n'attends pas une réponse de sa part pour me précipiter en direction des buissons qu'il avait indiqué auparavant. Je cherche alors l'animal du regard. Pendant un certain temps, je ne vois rien jusqu'à ce que je l'aperçoive finalement. Bien qu'elle semble inquiète et qu'elle pourrait fuir à tout instant, je ne perds pas mon temps pour me concentrer ardemment et user de mes capacités de télékinésiste pour transporter la créature par la pensée en l'élevant à quelques centimètres au-dessus du sol pour finalement la ramener auprès de nous, aux pieds d'Uriel. Je me tourne ainsi vers ce dernier et sourit chaleureusement à son égard, bien qu'il ne soit certainement pas en mesure d'apercevoir mon rictus alors qu'il avait replacé la capuche sur ma figure.

hors-sujet:
 

Résumé
Origine : Natif
Pokémons :
Sac à dos :
avatar
ad vitam aeternam - avec les gardiens
— Arrivée : 27/05/2017
— Posts : 309
— Ft : matt smith.
— Crédits : la p'tite mouette.
— Age : vingt-neuf ans.
— Occupation :
noc'vita, ava. jeune membre de l'organisation ava, je ne vis que pour l'adoration de nos créateurs. de la belle déesse que les hommes ont lâchement assassiné et du dieu pokémon, arceus, le créateur de tout. nos traditions paraissent vieillottes pour beaucoup de personnes, mais moi, je ne les remettrais jamais en question. c'est le seul moyen pour rester soudé face à l'adversité.

— Fiches :
— Journal : journal.
— Trésorerie : banque.
— Couleur : #008080.
— Thèmes :
.01 dragons theme
.02 light of the seven
.03 he of cloven hoof
.04 take me to church
.05 like a woman
.06 a thousand years
.07 house of the rising sun
.08 lust for life
.09 candles

— Pokedollars : 2400 ₽.
— Points EXP : 3 pts EXP
— Rps en cours :
— Multicomptes : fenris cleon.
telekinesis.
Voir le profil de l'utilisateur



Vous fouleriez ces monts que le ciel étoilé Regarde, et sur le blanc tapis inviolé Qui brille, vierge encor de toute flétrissure, Les Grâces baiseraient votre belle chaussure !
Mes chants vous guideraient vers l'Olympe neigeux

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ad vitam aeternam :: Noc'Nihili :: Île Créhelf :: route 4 :: lac savoir-